Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

des églises presque pleines et du curé de Cucugnan

Simone
Eglise de St Julien à Brioude

Eglise de St Julien à Brioude

Quand les églises sont presque pleines….

 

Le 31 mai, 2022

le dimanche

 

Un voisin au style de vie pas très catho, mais au courant de tout, nous a encouragé à aller à l’église… il y a deux fanfares qui vont venir jouer nous a-t-il dit, il ne faut pas rater ça… moi, a-t-il ajouté j’en profiterai pour mettre un cierge pour demander de la pluie, le jardin est très sec en ce moment…

 

On y est allé, et effectivement toute une fanfare ou harmonie (le nom officiel) était installée sur le bas côté de l’église , en costume du pays avec chapeaux noirs, chemises blanches et gilets rouge écarlate, instruments de cuivre étincelants,

 

mais de quelle région ?

 

En fait… c’était des allemands ai-je vite découvert, en tournée dans la région, venus rendre visite à leurs homologues français...

 

Comment avaient-ils atterri ici et surtout à une messe : je me suis dit que ça devait être des bavarois réputés pour être très catholiques…

 

Bref, l’église s’est remplie peu à peu, avec une moyenne d’âge toujours au-dessus de 60 ans mais quand même un peu plus basse,

 

certains n’ont pas hésité à sortir leur portable pour enregistrer ou prendre des photos,

 

faut dire qu’ils jouaient bien...

 

( pas étonnant dirais-je, c’est ce qu’on attend d’un groupe allemand )

 

Le même vieux prêtre officiait la messe content certainement de voir son église si bien fréquentée mais sans illusion quant à la motivation des assistants,

 

et en bon stratège,

 

il s’est évertué à utiliser un langage simple, compréhensif expliquant à l’assemblée quand il fallait se lever ou s’asseoir et que signifiait chaque partie du déroulement de la messe...et a prêché un sermon où le mot amour était à l’honneur

 

Les femmes qui d’habitude organisent tout devaient être absentes, car il a fait appel depuis la chaire à des volontaires pour faire la quête et pour distribuer la communion…

 

Heureusement, il a trouvé preneur

 

( je ne me suis pas proposée)

 

 

* * *

 

 

L’atmosphère dans l’église était telle que je n’ai pas pu m’empêcher au retour de regarder quelques minutes du fameux sermon du curé de Cucugnan écrit par Alphonse Daudet et mis en scène par Marcel Pagnol et à ma grande surprise... dans cette version, le fameux curé admettait que si l’église était pleine ce jour là c’était parce qu’ils étaient venus écouter chanter le chœur des petits chanteurs d’Avignon …pas spécialement pour la messe…. Tout paraissait tellement similaire….que je me suis dit que rien n’avait changé….

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=USgvV9QSH7Q

 

 

 

sauf que… comme c’était en 1956 (date du film) et pas en 2022, le curé de l’époque qui n’avait pas sa langue dans sa poche a prononcé un célèbre sermon, où il parlait des affres du purgatoire et des flammes de l’enfer où il y avait vu en songe un grand nombre de ses paroissiens dont il a donné les noms et raconté la vie sans se gêner… le ton était celui de l’engueulade générale et tous les fidèles ( bon c’est une façon de parler) sont sortis la tête basse comme des écoliers penauds...

 

Autres temps, Autres mœurs…

 

Aujourd’hui, l’église et les curés n’ont plus ni la vigueur, ni l’ascendant, ni le pouvoir, ni l’arrogance... d’autrefois  : faudrait-il le regretter ?

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments