Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Remède contre la déprime et...fête patronale

Simone
Église de village

Église de village

le 8 août, 2021 en Auvergne.

 

Aujourd’hui, c’était la fête patronale : toutes les activités avaient été suspendues, pandémie et passe sanitaire oblige...ça aurait été trop compliqué d’organiser et de contrôler !

 

Pas de disco portable installé à l’entrée du village qui vous casse les oreilles jusqu’à deux heures du matin même si on ferme sa fenêtre pour essayer de dormir,

 

Pas d’apéritif servi dehors par les jeunes encadrés de quelques adultes volontaires, où l’on vous sert un espèce d’anisette,la spécialité du coin, pas très alcoolisé dit-on pour vous encourager si vous avez l’air d’être un peu récalcitrant ..

 

Pas même un ou deux stands de tirs ou de chasse au canard avec leur micro à la voix enrouée

 

Pas de longues tables non plus avec des bancs où l’on s’assoit pour manger du sanglier rôti avec des pommes de terre , un morceau de melon en entrée, un bout de fromage et un morceau de tarte aux pommes ( ces derniers temps ce n’était plus du sanglier mais de la pizza ! Les temps changent) et si on est suffisamment patient on peut attendre jusqu’au café et en général, à cette heure là, on a tellement bien bu qu’on attendrait des heures sans rechigner...

 

Encore moins de bal musette l’après midi sur la piste de danse (portable) pour les plus âgés.

 

Pas non plus de concours de pétanque dans toutes les rues du village avec fin du parcours au château qui exceptionnellement ouvre ses portes ce jour-là...

 

Et ça j’ai pas compris….pas de feux d’artifices le soir où l’on se retrouve une fois de plus cherchant la meilleure place devant le champ où est  garée la voiture des sapeurs pompiers les gardiens du bon déroulement de l’événement…

 

Tout a été annulé ! Tout ?

 

Non pas tout ! Pas la messe !

 

 

 

* * *

 

Je me suis demandée ce matin si la messe qui se déroule une fois par an dans la petite chapelle attenante au château et qui ne sert plus qu’aux enterrements, allait être aussi annulée…

 

Mais surprise ! Si les cloches n’ont pas sonné ( elles sont manuelles et personne semble-t-il n’a remplacé le dernier sonneur de cloche décédé il y a quelques années) la porte était ouverte et oui m’a dit la dame, il y aura une messe…

 

 

Évidemment, l’église n’était pas pleine mais tous ceux qui étaient présents , sages et obéissants avaient bien mis leurs masque...c’étaient les mêmes...certains dont je connais les noms mais d’autres pas...en tout cas l’occasion d’échanger quelques mots à la sortie…

 

 

 

La lecture du jour dans l’Ancien Testament et aussi le commentaire du vieux prêtre qui assurait le service, était au sujet de la déprime (c’est le terme qu’il a employé) du prophète Élie, un de ces récits que j’affectionne beaucoup. Car il nous arrive tous d’avoir des gros coups de déprime, et de savoir qu Élie qui était un battant ou plutôt un combattant et qui a été capable de confronter tous les prêtres du dieu Baal sans sourciller, a lui aussi eu envie de mourir... aussi déconcertant que cela paraisse, c'est en réalité tellement rassurant…

 

( sous prétexte que Jésus était parfait, dans le nouveau testament et après dans la vie des saints, on nous présente comme exemple des super héros, hommes et des femmes inimitables tellement ils sont parfaits , ce qui au lieu de nous rassurer, nous enfonce encore plus, parce que nous, à côté, on est vraiment des nuls)

 

Mais Élie lui, à ce moment là, il nous est présenté comme étant épuisé, au bout de ses forces,

 

Et ce qui me plaît particulièrement, c’est que Dieu démontre un sens pratique que l’on n’attend pas de lui… Il ne lui fait pas de sermon, il ne lui fait pas de reproche, il ne lui explique pas pourquoi il ne devrait pas être déprimé...il prend note et…

 

Il lui donne a manger et à boire…

 

Après quoi Élie s’endort

 

et de nouveau, quand il se réveille, il lui donne à boire et à manger

 

et ce n’est qu’à ce moment là qu’il lui demande de se lever…

 

Alors Élie se lève et repart en chemin

 

 

( et cette histoire m’a frappée à ce moment-là car vivant avec quelqu’un qui a le covid long et souffre de coups de fatigue extrême et qui se sent toujours un peu mieux après qu’on lui apporte de l’eau et quelque chose à manger, c''etait en plein dans le mille... et de plus le prêtre  a fait un commentaire que je n’avais jamais entendu avant à propos de ce texte et dont je parlerai un autre jour)

 

Les coups de déprime, ça existe en ces temps de pandémie et le message du texte était bienvenu

 

et cette messe aussi, témoin de fidélité et de résilience du peuple de Dieu à des moments peins d’incertitudes ( apocalyptiques par certains côtés)

 

C’est à des moments comme celui-là, que malgré tous les reproches que je peux faire à l’église catholique, j’ai envie de dire : si elle n’existait pas, il faudrait l’inventer !

 

 

* * *

 

 

Bref, nous avec nos voisins, festivités ou pas festivités, on s’est fait un apéro dehors, on a mangé assis sur des bancs autour d’une table en bois dans le jardin, et on bien ripaillé !

 

 

Une vraie fête patronale !

 

 

P.S. Le texte sur l’histoire d’Élie dans le premier livre des chroniques, chapitre 19

 

 

 

« Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s'assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant: C'est assez! Maintenant, Éternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères.

 Il se coucha et s'endormit sous un genêt. Et voici, un ange le toucha, et lui dit: Lève-toi, mange.

 Il regarda, et il y avait à son chevet un gâteau cuit sur des pierres chauffées et une cruche d'eau. Il mangea et but, puis se recoucha.

 L'ange de l'Éternel vint une seconde fois, le toucha, et dit: Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi.

Il se leva, mangea et but; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu'à la montagne de Dieu, à Horeb. »

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments