Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Le jeudi saint, ça rime à quoi?

Simone
Le jeudi saint, ça rime à quoi?

Jeudi 1er avril 2021, la Virginie

 

(Sans commentaire, mais quand même, hasard du calendrier il fallait que le 1er avril tombe le jeudi saint!)

 

Serviteur, serviteur, serviteur…

 

 

Un titre honorifique de plus dont les membres du clergé se parent, toutes églises confondues…

 

Apposé à leur signature à la fin de leurs lettres officielles

 

« Votre serviteur... »

 

De qui se moque-t-on ?

 

Serviteurs ceux qui défilent dans les processions avec tous leurs atours?

 

Serviteurs ceux qui font des beaux sermons le dimanche matin devant une assemblée béate ?

 

Serviteurs ceux qui donnent des conférences face à un public qui boit chacune de leur parole ?

 

Serviteurs ceux qui font de la musique sur une estrade illuminée avec des spots lights qui suivent chacun de leur geste ?

 

(D’autres laveront leur linge, prépareront leur repas, nettoieront leur lieu de vie , tous ces anonymes qui travaillent dans les coulisses…)

 

Comment se fait-il que ce mot qui revient tellement de fois dans les enseignements de Jésus soit devenu si vide de sens,

 

 

Serviteur, serviteur, serviteur ?

 

 

Un titre d’apostat ...

 

En ce jeudi saint, où beaucoup lavent publiquement les pieds des autres devant les caméras,

 

symboliquement,

 

Une fois par an

 

ça rime à quoi ?

 

(Ceux qui sont des vrais serviteurs à la suite de Jésus, n’en portent pas le nom, Nombreux pourtant, on ne les voit pas, on ne les connaît pas, justement parce qu’ils ne s’en revêtent pas....comme d’un manteau d’apparat...)

 

 

Et pourtant...

 

Et pourtant ce geste, même quand il devient rituel

 

continue à porter l’emprunte de celui qui l’a enseigné

 

sa dernière leçon de choses,

 

visible et tangible

 

de ce qu’il a tenté

 

de leur expliquer,

 

jour après jour,

 

il l'a fait

 

une dernière fois,

 

avant de mourir.

 

 aurait-ce été  en vain, vraiment ?

 

 

Et en vain encore maintenant

 

quand il continue à le faire

 

avec nous,

 

jour après jour,

 

jeudi saint après jeudi saint ?

 

 

Alors pourquoi

 

ne pas laver et se laisser laver les pieds,

 

au moins une fois par an?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments