Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Le pardon n'est pas un dû...

Simone
Alix Beaujour, peintre haïtien (1978-...)

Alix Beaujour, peintre haïtien (1978-...)


Jeudi 28 mai 2020, Etats Unis

 

Quand on est submergé par le quotidien, on n'a pas le temps de s'indigner sur la vie politique et les triomphes journaliers de l'injustice et de l'arrogance...

Est-ce une bonne chose, de vivre le nez sur le guidon, dans sa bulle?

 

Aujourd'hui et hier à la Une...

 

Les sujets d'indignation ne tarissent pas et semblent toujours les mêmes ici...un noir de plus tué par un policier blanc de plus... avec à l'appui, l'image de la vidéo qui montre le policier lui mettre le pied sur le cou alors qu'il crie : je ne peux pas respirer! Suivi des appels au calme plus ou moins écoutés des manifestants le lendemain qui demandent justice...et les commentaires, encore les commentaires de toutes les célébrités .., et les images, encore les images de la vidéo vue des milliers de fois...

 

D' un autre côté , la vindicte populaire et l'hystérie haineuse envers cette femme blanche dans un parc à New York qui laisse son chien courir sans laisse et qui appelle la police parce qu'un homme noir (précise-t-elle bien dans son appel au secours: african-american) lui demande de le tenir en laisse et qui se sentant menacée quand il filme la scène est prise de panique car tout le monde le sait "ils" ne peuvent être que dangereux ceux-là... réveillant toute une lourde histoire d' hommes noirs faussement accusés d'être des prédateurs de femmes blanches...

 

L'indignation qui conduit à la violence et à la haine...

(Même la victime condamne la virulence des réactions, dans ce cas précis)

 

Comment peut-on être des défenseurs de la justice, des pourfendeurs de l'injustice sans tomber soi-même dans la haine, la vengeance et la violence?

 

On aime citer encore et toujours Martin Luther King et on a raison: comment se demande-t-on ( ou plutôt je me demande) a-t-il pu continuer à diriger tout un peuple dans l'action non violente quand on voit encore ces images horribles de la police rouant de coups des marcheurs silencieux et dignes ou ces images de foules de blancs hurlant des insultes....

On ne dira jamais assez son courage... C'est plus que de l'héroïsme c'est le fait d'une foi inébranlable, une foi à toute épreuve (quelque soient les défauts qu'on pouvait lui reprocher), une foi que me semble-t-il je serai incapable d'avoir ... quand il s'agit de la mettre en pratique comme il l'a fait.

( en théorie évidemment, c'est toujours facile la foi quand on est assis bien tranquillement , écoutant un beau sermon dans une église le dimanche matin... ou devant son écran!)

 

 Car moi qui ne suis pas noire ne pourra jamais comprendre ce que ça signifiait à l'époque et ce que ça signifie aujourd'hui non plus...

Victime d'injustice je ne l'ai jamais été de cette façon, ni aucun des miens...

(Des petites vexations peut-être...mais pas de cette injustice systématique, ciblée, imméritée, incessante et gratuite, qui continue à se manifester à chaque coin de rue...)

 

Ça je ne le connais pas...

 

*   *   *

 

On n'a pas le droit de leur demander de pardonner encore et toujours...comme si c'était un dû, une obligation,

 

On n'a pas le droit...

 

A moins d'avoir soi-même payé le prix de l'injustice,

 

comme l'a fait Jésus

 

 Assassiné sur une croix...

 

Au vu et au su de tous,

 

(Sinon il vaudrait mieux se taire)

 

P.S, Moi qui d'habitude n'aime pas des représentations de Jésus, et particulièrement de son visage, j'ai trouvé son regard éloquent...peut-être parce qu'il n'est pas représentation mais symbole?


 

La légende du tableau vient de l'Évangile de Luc: Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments