Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Pardon et repentance

Simone
Les moutons sont de retour

Les moutons sont de retour

Le 11 octobre 2021, Auvergne,

 

Les moutons sont revenus...je fais un inventaire de mes vêtements pour le froid… Décidément le temps passe

 

 

Le pardon:

 

Avec toutes ces histoires de pédophilie et de scandale au cœur de l’église-institution, les mots et expressions,  repentance, demande de pardon et devoir de pardonner qui sont au cœur de la foi chrétienne sont utilisés tout azimuts et jetés en pâture. Ils charrient malheureusement avec eux toute une traîne d’autres mots et expressions comme auto-flagellation jouisseuse, faux-semblant, repentir ostentatoire sans parler de toutes ces images qui nous viennent du moyen âge de ces processions de pénitents qui existent encore et sont devenus attraction touristique pendant la semaine sainte dans de nombreux pays méditerranéens...

 

On ne sait plus où mettre la tête… on assiste au déversement d’un torrent de boue qui risque de nous engloutir tous…Comment réagir sans se laisser entraîner et asphyxier par son odeur nauséabonde? Quelles paroles, quels gestes, quel actes faut-il poser ? Comment être sel et lumière pour que la voix de Jésus puisse se  faire entendre au-dessus de cette cacophonie ?

 

( c’est ce que je me demandais hier pendant un échange avec des gens du voisinage)

 

Après l’indignation, la condamnation, la dénonciation on se sent vidé … Comment Dieu peut-il exercer sa Justice et sa Miséricorde en même temps, comment peut-il allier les deux sans que l’une ne neutralise l’autre ? Ça, nous, il faut l'avouer on est incapable de le faire et pour ceux qui occupent des postes de responsabilité dans l’église catholique française, on ne peut que prier que « ta volonté soit faite » dans leur vie… et aussi tout le reste….. « délivre-nous (les) du Mal, pardonne-nous nos offenses... » Etc...

 

 

 

 

 

Pendant ce temps-là, en Afrique du Sud,

 

 

On fêtait les 90 ans de Desmond Tutu, cet évêque anglican, prix Nobel de la paix, champion de la lutte anti-apartheid qui a été témoin des horreurs commises par des personnes dites chrétiennes au nom de la défense d’un ordre qui aurait été divin de ne pas permettre aux différentes ethnies de se mélanger ( entre autre...)

 

Son livre «Il n’y a pas d’avenir sans pardon » où il raconte les délibérations de la commission, vérité et réconciliation, et parle à cœur ouvert et sans concession de la question de la justice et du pardon… a forcé mon admiration et mon respect. Il a particulièrement abordé le sujet du mal d’un point de vue chrétien sans complaisance, sans se soustraire aux difficultés de sa résolution, sans minimiser la gravité des fautes commises ni renoncer à la nécessité du pardon, sans tomber dans l’ écueil de vouloir à tout prix apporter une réponse apaisante .

 

Cependant citer seulement une phrase ou une autre emblématique de sa pensée sur le pardon, sortie du contexte historique vécu, ancré dans le réel de la souffrance des victimes et de la cruauté des auteurs de la torture, confrontés les uns aux autres à visage découvert, ne rendrait pas compte de la signification de ce mot, qui est tellement pris à la légère et balancé aux victimes pour minimiser les fautes commises...ou aux bourreaux pour justifier leur lynchage…Il faut le lire tout entier !

 

 

Repentance

 

 

 

« Contre toi, toi seul j’ai pêché, ce qui est mal à tes yeux je l’ai fait… »

 

dit le psalmiste

 

 

Quelque soit la faute imputée le point de départ, il est là : la repentance, elle commence par cette reconnaissance sans excuse, ni justification devant Celui qui est juste et qui a l’injustice en horreur...Celui qui entend les clameurs de tous les opprimés, (et particulièrement celles des enfants qui eux, ne pouvent  souvent crier qu’en silence)

 

Devant Celui-là…

 

On sait que le pardon n’est pas un dû...

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments