Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Jérusalem, la Shoa et autres considérations...

le 7 décembre 2017

 

Actualités : je n'ai pas osé regarder ce matin...je savais qu'avec la décision de Trump de choisir Jérusalem comme capitale d'Israël, ça risquait d'être chaud...et de susciter des réactions aussi contradictoires que violentes qui ne contribueraient pas à un climat de paix au Proche-Orient, sans parler des applaudissements de cette frange évangélique qui ont vendu leur âme au diable...

 

Cette annonce arrive à un moment où j'ai commencé la lecture d'un philosophe juif extraordinaire que moi je découvre mais qui était certainement connu....J'aimerais en citer tout un paragraphe tellement il m'a plu mais c'est en anglais et j'ai la flegme de traduire surtout que je suis sûre qu'il a été traduit en français. Mais peut-être que je le ferai plus tard...

 

La Shoa et le Nouveau testament

 

Je voudrais faire quand même une remarque sur cette reconnaissance de Jérusalem et du soutien inconditionnel d'Israël d'une frange évangélique conservatrice ici aux États Unis car elle contredit totalement certaines théories développées sur les causes de la Shoa... En effet ces théories accusent le texte néo-testamentaire d'être anti-sémite et donc d'avoir contribué à la Shoa. Or, c'est faux, ce n'est pas le texte qui en est la cause mais l'interprétation du texte. Et justement ces chrétiens évangéliques en sont la preuve car eux qui font une lecture très littérale de ces textes sont les plus grands défenseurs de l'État d'Israël et prédisent des châtiments de Dieu pour les nations qui ne soutiennent pas d'une manière inconditionnelle cet État...Le peuple juif reste le peuple choisi de Dieu même s'il n'a pas reconnu Jésus comme le Messie, et les droits territoriaux d'Israël sont incontournables...( en tout cas c'est leur lecture)

 

On ne se rend pas compte à quel point notre compréhension du texte biblique est liée aux commentaires qu'on a entendu à propos de ce texte, tant et si bien que ce commentaire recouvre le texte lui-même... Je me souviendrais toujours du jour où moi qui avait été élevée dans le catholicisme, je me suis rendue compte que ce fameux passage d'évangile,« que son sang retombe sur nous et sur nos descendants » prononcé au procès de Jésus ne voulait pas dire que tous les malheurs du peuple juif venaient de là... et du coup ...ne justifiait pas l'anti-sémitisme...qui avait conduit à la Shoa ( avec bien d'autres facteurs, bien entendu!)

 

Alors que j'expliquais cela à mon protestant de mari ( et américain de surcroît), il m'a regardé avec des grands yeux et m'a dit « et tu crois que Dieu a fait ce que ces hommes lui ont demandé de faire et a causé toutes ces persécutions par la suite? » Autrement dit, le texte ne dit pas que c'est Dieu qui disait qu'Il allait les punir ad vitam eternam, simplement il rapportait des paroles prononcées par une foule hostile...

En tout cas pour moi, ça avait été un moment révélateur car j'ai découvert qu'une interprétation qui me semblait aller de soi, n'allait pas du tout de soi, c'était uniquement une interprétation et donc que l'on pouvait tirer des conclusions différentes ou plutôt dans ce cas, ne pas tirer de conclusions du tout... non les persécutions du peuple juif ne s'expliquait pas à cause de ces paroles. En fait j'ai découvert par la suite à ma grande horreur qu'effectivement dans la doctrine catholique, il y avait la mention de peuple déicide ( qui tue Dieu...comme si c'était possible!) associée au peuple juif (ce qui a été finalement changé!).... et j'ai compris en tout cas que mon interprétation de ce texte, à mon insu devait venir de cette doctrine...

 

Mais heureusement quand même, une des merveilles du cœur humain ou plutôt du cœur chrétien, du vrai, c'est que ces doctrines horrifiantes et tellement contraires à l'évangile disparaissent quand on se laisse guider par l'amour de Dieu et du prochain et c'est pour ça que doctrine déicide ou pas de nombreux prêtres ou religieuses ont sauvé la vie d'enfants juifs pendant la guerre quand l'occasion s'est présentée. C'est un peu comme mes amis chrétiens « redneck »qui ont voté pour Trump et qui répètent ses âneries sur les immigrants mais qui, quand confrontés avec la vraie personne devant eux, sont les premiers à les défendre...Bienheureux ceux qui ont le cœur pur comme le disent les béatitudes, car avec eux les doctrines et les dogmes passent à la trappe où elles auraient toujours dû être... Mais malheur aussi aux auteurs de ces doctrines meurtrières...

 

J'en reviens donc à mon auteur, Abraham J. Heschel, et je lis dans ce recueil intitulé « Between God and man », ce premier paragraphe qui introduit son livre et qui me réjouit...(traduit très maladroitement et rapidement)

 

« Il est habituel de blâmer la science et les philosophies anti-religieuses pour le déclin de la religion dans notre société moderne. Il serait beaucoup plus honnête de blâmer la religion pour ses propres revers. Le déclin de la religion ne vient pas de ses détracteurs mais parce-qu'elle est devenue, ennuyeuse, déconnectée, inintéressante, insipide et opprimante, Quand la foi est remplacée par le credo, l'adoration par la discipline, l'amour par l'habitude....quand la foi devient un héritage de marque (heirloom) plutôt qu'une fontaine d'eau vive quand la religion parle au nom de son autorité plutôt qu'avec la voix de la compassion, elle devient...meaningless. (Elle perd tout son sens) »

 

Je ne sais pas pourquoi, je suis si étonnée, que ça me semble tellement chrétien ce qu'il dit...on pourrait remplacer le mot religion d'ailleurs par église dans certaines phrases. En tout cas c'est un rappel de la pauvreté de notre compréhension de la foi quand on oublie de se ressourcer à ses origines, le judaïsme...Ça n'empêche pas cependant que l'on puisse défendre les droits des Palestiniens qui ont certainement été et sont encore opprimés par les gouvernements de droite israéliens....Ça n'empêche pas qu'on ne puisse pas se réjouir de la décision de Trump sur Jérusalem

Alors comment terminer cette journée pour moi qui n'ait pas d'influence sur cette politique qui m'échappe ?

Attendre avec impatience, comme les enfants, Noël qui s'approche avec tout son émerveillement (Heschel a d'ailleurs tout un chapitre extraordinaire sur le thème de l'émerveillement qu'il appelle le sublime....)

 

Attendre avec patience par contre le grand retour de Jésus, car on ne sait vraiment pas quand il va revenir...

 

P.S: 21:26 Pas d'Internet ce soir alors le texte partira demain...

 

 

 

 


 


 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments