Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

L'ascension:le deuil inachevé: Attendez!

 

le jeudi 10 mai 2018

Ascension, fête d'obligation pour les catholiques...jour férié dans beaucoup de pays de l'Europe déchristianisée, jour ouvrable comme les autres dans l'Amérique qui se dit chrétienne : ironie...

Ici, on savait que les quelques magasins qui existent dans la petite ville voisine seraient ouverts uniquement le matin, alors si on avait besoin de faire des courses ce qui était le cas, il ne fallait surtout pas trainer le matin,,,Le reste de la journée est libre avec des amis qui viennent ce soir...

Je me réjouis de voir que les Américains d'origine Coréenne, tous chrétiens et missionnaires ont été libérés...j ai encore du mal à croire qu'il y va y avoir un sommet entre le président de la Corée du Nord et Trump et que ça puisse aboutir à un vrai traité de paix....comme quoi.....on ne sait jamais !

Cette fois-ci, le soleil fait son apparition en début d'après-midi, je peux faire une machine !

*   *   *

Ascension : le deuil inachevé ?

Ce n'est pas un événement anodin...dans l'histoire de Jésus et de ses disciples...

Avec le premier chapitre des actes s'ouvre une nouvelle histoire... on entre dans une ère nouvelle mais personne ne le sait encore, surtout pas les disciples....On les a suivis d'abord affolés, apeurés puis profondément attristés et déconcertés quand Jésus est mort et puis quelques jours plus tard, stupéfaits et heureux quand il s'est présenté à eux ressuscité : finalement, il était revenu, et maintenant, il allait rester avec eux, il n'y avait plus de raison qu'il reparte...alors le coup de l'ascension, c'était pas du tout évident!

Comme toujours les textes canoniques sont sobres et nous donnent peu de détails ce qui permet de faire les ajouts et les extrapolations qu'on aimerait...et ce qui a permis de donner naissance à d'autres textes, les écrits apocryphes qui souvent essaient de combler les lacunes des textes officiels qui ne sauraient satisfaire notre curiosité friande de plus de détails... quand on n'en a pas, on peut toujours les inventer !

Selon les derniers ouvrages que j'ai lus, Luc auteur d'un évangile et des actes, aurait été celui qui aurait fait le plus œuvre d'historien car sa manière d'écrire et de relater les événements relèverait bien du genre historique de son époque. La différence viendrait dans le fait que s'il explique dans son introduction à son évangile à qui il adresse son livre et qu'il affirme qu'il a fait des recherches pour compiler son texte... c'est qu'il ne cite pas ses sources. Si on savait quel est ce Théophile auquel il s'adresse, on pourrait comprendre mieux : on peut imaginer seulement que la relation de confiance ne nécessitait pas que Luc lui donne ces informations. Étant donné qu'elles ne sont pas mentionnées, c'est aux exégètes de faire ce travail et 2000 ans après ce n'est pas évident...pour remonter à des témoins oculaires...c'est un peu difficile!

Toujours est-il que l'on retrouve les disciples avec Jésus à leurs côtés, qui continue à les enseigner et à leur donner des directives pour un après...mais quel après, certainement pas dans leur esprit après que Jésus s'en aille de nouveau : après tout, s'il était ressuscité, il ne risquait pas de mourir de nouveau...Quand donc Jésus leur parle de la venue de l'Esprit Saint, ils n'étaient pas tellement intéressés et ils lui demandèrent plutôt :« Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? »

En d'autres termes, alors finalement maintenant que tu es ressuscité tu vas faire ce que l'on a toujours attendu de toi , que tu sois vraiment le Messie ...celui qui rétablira le Royaume d'Israël. Rien de plus naturel, rien de plus logique que cette question...Et la réponse de Jésus toujours celle qu'on n'attend pas, celle qui ne nous fait pas nécessairement plaisir : « Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité »

(Réponse que bien des auto-proclamés prophètes de notre temps qui nous font des prédictions sur le retour de Jésus devraient relire.. Jésus n'a pas répondu à la question ou plutôt, il leur a répondu : ça ne vous regarde pas, mêlez-vous de vos oignons... alors pourquoi ces messieurs ou ces femmes aujourd'hui pourraient-ils nous annoncer ce que Jésus a refusé de dire à ses propres disciples... si ce n'est que par intérêt personnel ..)

Jésus est donc reparti et la description pourtant succincte de ce départ, l'ascension, a été largement suffisante pour inspirer de nombreux tableaux et enflammer notre imaginaire:

« Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux ». C'est quand même assez sobre!

La réaction des disciples montre en tout cas leur perplexité car ils s'attendent de toute évidence à ce que Jésus réapparaisse et il faudra l' intervention de messagers divins pour qu'ils comprennent que ça ne sert à rien d'attendre immobiles comme cela, le miracle qu'ils attendent ne se fera pas, ils doivent retourner chez eux....

Ils retournèrent donc d'où et le texte nous dit simplement qu'ils restèrent ensemble soudés, essayant de comprendre tout ce qui c'était passé : et il y avait de quoi prier et de quoi essayer de comprendre....car rien n'était évident...Combien de temps restèrent-ils ensemble à se demander alors qu'est-ce qu'on fait maintenant? Le texte ici ne nous le dit pas....

(Évidemment après, il y aura la pentecôte, un événement du coup qui sera spectaculaire et d'une certaine manière plus spectaculaire que la Résurrection où peu de personnes ont été témoins de l'événement...quelques femmes au début)

Alors le message de l'Ascension, quel est-il ?

Le deuil de Jésus au moment de sa mort, avorté grâce à sa résurrection, doit être consommé finalement maintenant, le deuil de l'être cher que l'on veut encore auprès de soi en chair et en os, il faut qu'ils le fassent, ses disciples... C'est ce « ne regardez pas au ciel » qui entérine son départ, acceptez que cette étape est finie et retournez dans vos pénates pour terminer de vivre ce deuil et

Attendez ….!

On se remet en route trop vite après un deuil de quelque genre que ce soit, on ne prend pas le temps de l'écoute et du silence, le temps de la tristesse et de la perplexité qui ici n'est pas vécue individuellement mais en communauté...

Ce ne sera qu'après.. .quand vous serez prêts à entendre ma voix de nouveau, après quand vous aurez digéré votre deuil, que vous pourrez recevoir la plénitude de l'Esprit....alors vous pourrez vous remettre en route, mais ce ne sera pas de votre propre fait, ce ne sera pas parce-que vous aurez retrouvé votre foi, votre courage, vos capacités, votre compréhension des événements...ce sera parce que Dieu vous aura parlé.... ce qui n'est pas du tout la même chose !

Le problème, c'est que l'on ne veut pas attendre, on est trop pressé !

Alors on se remet mal en route..


 


 


 


 


 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments