Overblog
Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Ce qui m'étonne...

Simone
Ce qui m'étonne...
Ce qui m'étonne...

Le 13 décembre, 2018 Ce qui m’étonne. Hier soir, ces ouvriers , travailleurs (mais surtout travailleuses) à la chaine dans cette industrie de l’agro-alimentaire de retour sur les bancs de l’école pour apprendre l’anglais et se préparer à l’examen pour acquérir la citoyenneté américaine…entre 20 et 47 ans, certains pouvant à peine lire, d’autres au contraire prenant des notes comme des pros… où l’on voit tout de suite qui va être le clown de la classe (pour cacher ses difficultés ) qui va être meneur de jeu et vouloir répondre à toutes les questions et qui intimidé va rester dans son coin avec l’espoir...

Ode à la solidarité féminine: Marie et Élizabeth

Simone
Ode à la solidarité féminine: Marie et Élizabeth
Ode à la solidarité féminine: Marie et Élizabeth

Le 11 décembre…Noël approche En vrac La température continue à être au-dessous de zéro …avoir du bois à brûler est un vrai privilège et je pèse bien mes mots… mais comment le partager si je n’ai pas de contact direct avec ceux qui n’en ont pas …qui quand on est dans la campagne, ne déambulent pas devant notre porte…ou sous notre fenêtre… (on rêve toujours de pouvoir donner de la main à la main, car ça fait chaud au cœur.. mais donner à d’autres pour qu’ils donnent ce n’est pas aussi satisfaisant…d’où toute la pub qui coûte des millions des grosses ONG où l’on peut voir en 3 D des gens qui donnent...

De la consolation et du repentir: le temps de l'Avent

Simone
De la consolation et du repentir: le temps de l'Avent
De la consolation et du repentir: le temps de l'Avent

Le 8 décembre Washington National Cathedral Le 9 décembre, banlieue de Washington, (pas de neige) /le 10 décembre, de retour chez nous, (neige encore !) « Consolez, consolez mon peuple Dit votre Dieu (comfort ye comfort ye my people) Ces deux phrases répétées, qui ouvrent l’oratorio du Messie de Haendel ont la faculté de m’émouvoir profondément…et cette fois-ci c’est dans la cathédrale de Washington que je les entendues s’élever, par le ténor qui au lieu de les chanter depuis le chœur, les a proclamées en marchant au milieu de la nef centrale… (Washington National Cathedral…pour moi, bien élevée...

<< < 1 2 3 4 > >>