Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Quand les cloches sonnent

Simone
église du village

église du village

Le 26 octobre 2022, Auvergne

 

Les cloches ont sonné hier en fin d’après-midi… on sait ce que ça veut dire, en ce 21ème siècle à l’heure de l’Internet, des réseaux sociaux, des drones et je ne sais quoi encore...dans le village, quand les cloches sonnent dans la petite église où l’on ne dit plus la messe le dimanche depuis belle lurette...c’est l’annonce de la mort d’un natif du village, qu’il y vive encore ou qu’il soit parti depuis longtemps…

Comme la porte de l’église était entre-ouverte, je me suis glissée à l’intérieur espérant trouver quelqu’un qui puisse me renseigner... L’escalier en colimaçon qui montait était très sombre et j’ai attendu que celui qui sonnait les cloches redescende pour lui demander le nom de celui qui était décédé…

C’est votre voisin, s’est-il exclamé !

Mon voisin ?

 

* * *

 

L’après-midi était tellement chaude qu’on avait pris un café dehors avec des amis qui étaient venus déjeuner chez nous… et alors qu’on était habitué à la ronde des aide-soignants 3 fois par jour à heure fixe, il semblait en ce milieu d’après midi qu’il y avait un groupe de personnes bruyantes qui s’était réunies de l’autre côté du mur comme pour une réunion de famille... je me réjouissais à l’idée qu’ils étaient venus le voir.

Je n’ai vu que le visage angoissé de son ex derrière la vitre d’une voiture quand ils sont repartis…

Les cloches sonnent peut-être encore mais tout le monde se déplace en voiture : on n’a pas le temps de parler avec les gens qui passent…

 

* * *

 

Encore une fois, le mystère de la mort mais aussi de la vie humaine. Une vie comme une autre dans ce village où il avait grandi et où il vient de mourir. Une vie dont tout le monde connaissait les secrets et qui donnait l’impression d’être faite de bouts de ficelle plus ou moins bien raccordés entre eux, sans que l’on connaisse le fil conducteur, surtout pour moi qui ne l’avait jamais vraiment côtoyé : proche physiquement il n’existait que dans ma vision périphérique...

 

Toujours me revient cette ligne d’un psaume :

qu’est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l'homme, pour que tu prennes garde à lui?

Mais la suite me surprend tant elle ne semble pas caractériser l’homme qui vivait ici ...

Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l'as couronné de gloire et de magnificence.

 

Couronné de gloire et de magnificence ?

Les mots ne collent pas à cette vie cabossée,

Et non plus à tellement d’autres qui paraissent si insignifiantes

Couronné de gloire et de magnificence

Comment se fait-il qu’elles finissent par être abîmées terminant dans la tristesse et la désespérance…

(Qu’est-ce qui nous arrive à nous les humains ? Pourquoi troquons-nous cette couronne de gloire pour un bonnet d’âne et une peau de bête, est-ce pour pouvoir hurler avec la meute ?)

 

* * *

 

Les volets sont fermés maintenant

la mort est aussi mystérieuse que la vie quoique l’on croie...

Deux d’entre nous qui l’avaient frôlée avaient raconté en cet après-midi ensoleillée

ces moments où elle s’était approchée

menaçante et terrorisante

puis avait reculé…

vaincue tout à coup

par un pouvoir plus fort qu’elle

la prière ont-ils dit..

 

* * *

 

Mais tout n’est pas fini : il y a encore l’enterrement… et ce jour là la cloche sonnera encore et ce sont les vivants qui se presseront,

peu ou nombreux,

mais certainement comme toujours, bruyants

aux abords de l’église du village

qui, elle, impassible et tranquille

verra encore se presser,

avant de se recueillir un instant

des générations de tous "ces couronnés de gloire et de magnificence"

qui un jour ou l’autre disparaîtront pour toujours ?

 

* * *

 

Ça, c'est difficile à croire quand même...

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments