Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Des vacances et des vieilles pierres

Simone
vide-grenier, la Chaise Dieu, 10 juillet 2022

vide-grenier, la Chaise Dieu, 10 juillet 2022

le 11 juillet, 2022, Haute Loire,

 

 

La sécheresse avance à grands pas : pas de pluie à l’horizon…

 

Ce soleil radieux, une aubaine pour les touristes mais une catastrophe pour les agriculteurs et la terre assoiffée

 

La guerre en Ukraine elle, elle continue ...

 

 

 

 

la France part en vacances…

 

 

avec tout ce que cela signifie ici et qui est incompréhensible pour ceux qui vivent ailleurs : grèves des trains et du personnel des aéroports, circulation sur les routes annoncée en rouge ou en noir par Bison futé, ruée sur les plages et les aires de camping… et cette année, vacanciers interviewés à la pompe qui se plaignent du coût de l’essence mais qui disent qu’après tout, peut importe, après une année de galères, les vacances sont indispensables.. et d’ailleurs les statistiques le confirment, malgré tous les malheurs qui peuvent s’abattre sur notre planète, les français partiront en vacances en grand nombre cette année (21 millions en juillet), peut-être pas à l’étranger mais au moins, à des centaines de kilomètres de chez eux…

 

et ceux qui n’y partent pas ? ( oui car il y a des gens qui n’en ont pas les moyens) , on ne les mentionne qu’en passant… (on leur réservera un petit créneau un peu plus tard, histoire de se donner bonne conscience...)

 

Un nouveau mot de vocabulaire, pour moi et qui a fait la Une des journaux télévisés la semaine dernière : les juilletistes ( c’est écrit dans le Larousse en ligne) que les journalistes interrogent quand ils arrivent sur les aires de camping ( à 3 ou 4 étoiles), et que l’on voit avachis sur des fauteuils pliant à moitié nus … et de plus en plus corpulents ( pardon enveloppés dirait Obélix)… exposant leur chair plus très fraîche, sans complexe et retenue… quand je pense à la pudeur de mes parents….je n’en reviens pas, quand même ! Tout change...

 

Comme cette Europe, appelée terre chrétienne  à une époque maintenant révolue?

 

Car partir en vacances c’est aussi redécouvrir les vielles pierres de tous ses monastères et ses abbayes qui s’élèvent un peu partout, dans le paysage français en tout cas, et qui nous empêchent de nier qu’à un moment donné de son histoire, la France a été terre chrétienne ( catholique) pour le meilleur et pour le pire...

 

Telle cette abbaye de la Chaise Dieu qui surplombe tous les villages alentour et à laquelle on accède par une route en lacets qui passe au milieu d’une forêt de plus en plus déboisée… S’il y avait du monde dans les rues du village grâce au vide-grenier, en ce mois de juillet il n’y avait pas foule dans l’abbatiale pour la célébration religieuse de 11 heures… ( contrairement à la dernière fois que j’y étais allée)

 

Faut dire que…, c’était une grand-messe plus tradi et moins accueillante qu’elle ne l’était autrefois, avec maintenant quelques chants en latin, et cette débauche d’encens répandu tout au long de son déroulement : pour moi la ferveur n’était pas au rendez-vous…. alors décidément, je me rangerai du côté du pape argentin qui ne voit pas comment de telles expressions aident l’église à annoncer l’évangile… elles favorisent l’entre-soi et ne font que réconforter ceux qui y sont déjà … donc pas étonnant qu’il n’y ait pas foule…

 

 

Évidemment on ne peut pas nier qu’il y ait quelque chose d’imposant et d’impressionnant dans ces énormes pierres qui composent l’édifice, et nous font penser à la foi de ceux qui les ont taillées, transportées et ensuite assemblées pour construire un lieu aussi grandiose, un espace sacré qui s’appelle de ce nom si beau de Casa Dei, la maison de Dieu, surtout quand par-dessus le marché, on peut avoir la joie d’écouter gratis un mini-concert de grandes orgues joué par un virtuose, assis au frais en levant les yeux vers le ciel pour regarder la voûte au-dessus de soi … l’expérience est esthétique sinon spirituelle…

 

( mais si on lit sur le site officiel toute l’histoire de la construction et de la vie de cette abbatiale, ça détruit un peu l’illusion d’un lieu de prière et de sainteté….A part l’histoire du fondateur un sieur Robert, dûment canonisé et dont la biographie est truffée d’histoires édifiantes de ses miracles et de ses qualités toutes plus admirables les unes que les autres, il semble qu’au cours des siècles, la ferveur religieuse n’était pas toujours au rendez-vous dans ce lieu au beau nom qui a vu des abbés riches et puissants s’y installer… où un pape y a fait construire son tombeau orné de statues avant sa mort comme le faisait les pharaons et autres grands de ce monde…. C’est toujours dommage de découvrir que le passé est aussi peu édifiant que le présent !)

 

 

Finalement, on ne peut vivre qu’au temps présent…

 

Celui qui nous est échu,

 

à vouloir trop regarder le passé,

 

on risque de passer à côté,

 

de la beauté

 

de ces pierres imposantes

 

qui nous aident à regarder

 

vers le ciel,

 

encore,

 

envers et contre tous..

 

 

 

 

Le site officiel de la Chaise Dieu : https://www.abbaye-chaise-dieu.com/

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments