Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

le temps qui passe

Simone
Salvador Dali, le temps qui passe

Salvador Dali, le temps qui passe

 

le 28 juin, 2022, Auvergne

 

Moins une minute !

 

Moins une minute annonce d’une voix indifférente une femme dont on ne voit pas le visage…

 

Moins une minute...

 

l’annonce m’a fait sur sursauter !

 

on commence le compte à rebours, me suis-je dit,

 

le temps avance

 

le temps s’écoule,

 

ou au contraire recule-t-il ?

 

*   *   *

 

C’est normal en fait qu’il y ait une minute de moins de soleil

 

l’autre jour c’était le solstice d’été,

 

et c’était rassurant d’entendre

 

avant

 

une minute de plus,

 

puis une autre, puis une autre,

 

rassurant d'entendre

 

que l’obscurité s’éloignait

 

et la lumière elle, elle avançait…

 

 

* * *

 

 

Évidemment, il y a des pays où le soleil se couche toujours à la même heure, ça m’avait profondément dérouté au début : le ciel s’assombrissait, les nuages arrivaient, et je croyais que c’était la pluie qui s’annonçait… mais non, c’était tout simplement la tombée de la nuit…

 

et puis, il n’y avait pas de printemps, ni d’été, et surtout pas d’automne et encore moins d’hiver, et moi instinctivement, j’attendais le froid qui ne venait pas...et qui nous donne envie de nous recroqueviller et entrer dans notre carapace…

 

le corps vivait à un autre rythme, à un autre cycle, celui des fleurs multicolores qui ne cessent de pousser, des feuilles qui ne tombent pas et ne jonchent pas le sol, des paysages toujours verdoyants,

 

de la vie qui surgit de partout…

 

pas seulement le corps mais aussi la tête en étaient altérés

 

et malgré les malheurs, malgré la violence, malgré les disparitions, malgré les assassinats, la vie reprenait le dessus, la mort ne s’installait pas et n’empêchait pas à la vie de resurgir sans devoir passer par le temps obligé des hivers longs et tristes…

 

la Résurrection n’était jamais loin,

 

même si on faisait honneur à la Passion avec larmes, gémissements et processions,…

 

(Alors moi aussi, je m’y suis habituée)

 

 

* * *

 

Mais voilà ici c’est différent…

 

Il y a quelque chose d’angoissant

 

à l’idée que la lumière va s’amenuisant

 

et l’obscurité grandissant….

 

une minute de moins de soleil….

 

Est-ce une minute moins de vie ?

 

 

L’hiver cependant est encore loin,

 

et le froid encore plus,

 

alors en attendant

 

qu’une minute de moins,

 

redevienne une minute de plus,

 

avant qu’elles ne s’égrènent toutes,

 

une par une

 

je saurai marcher allègrement

 

dans la lumière éphémère

 

du jour d’aujourd’hui

 

 

* * *

 

 

« Jésus leur dit: La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point: celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va »

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments