Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Des limites de la sagesse humaine

Simone
Après la pluie, tout reverdit

Après la pluie, tout reverdit

22 juin, 2022, Auvergne

 

En vrac,

 

Hier c’était le solstice d’été : on est donc officiellement en été… après la canicule, on nous annonce encore et toujours des orages mais peine perdue : le ciel s’assombrit, on entend les coups de tonnerre et encore plus déconcertant, sur mon portable la météo montre qu’il pleut ici, mais pas une seule goutte d’eau, ou au moins si peu que la terre est à peine mouillée...c’est toujours aussi sec...heureusement quand même que les tuyaux qui conduisaient aux fontaines du village ont été débouchées...alors l’eau est revenue et on peut au moins y puiser pour arroser les jardins…

 

Actualités

 

Évidemment après les résultats inattendus des élections législatives, surtout la percée du parti FN ( même pour la cheffe du parti qui ne s’attendait pas à avoir tant de sièges) les experts s’en donnent à cœur joie avec leurs analyses… et leurs prédictions de fin du monde. Moi je trouve que ça risque d’être vivant et qui sait où va conduire ce renouvellement de la classe politique française … C’est bien que ceux qui étaient dans la rue maintenant soient représentés au parlement et tout le monde va être obligé de mûrir … y compris le Président…. il va falloir proposer, discuter et essayer de construire au lieu de hurler des insultes...ou de se mépriser… Bref, il y a du travail sur la planche : c’est pas gagné d’avance !

 

 

De l’autre côté de l’Atlantique, la Colombie a connu un séisme politique mais sans violence, de quoi se réjouir ! Pour la première fois dans son histoire un gouvernement de gauche a été élu avec comme président, un ancien du groupe guérillero M19… après que leur premier candidat après l’amnistie de 90 se fasse assassiné la même année avec beaucoup d’autres …

 

Je me rappelle bien « les exploits » du M19 à l’époque où beaucoup finissaient en prison… lieu où j’en ai rencontré quelques uns .. . pas l’actuel président qui n’y a jamais été , … mais je me souviens encore de conversations que j’avais eu avec eux et de leurs rêves pour ce qu’ils appelaient à l’époque « el proyecto histórico »... mais de cela ça fait 30 ans déjà et ils n’auraient jamais cru que l’un des leurs devienne un jour président… je déplore seulement que trop de sang a coulé depuis….de part et d’autre !

 

 

Et plus au nord, c’est toujours la cata…. je ne me fais pas beaucoup d’illusions que les révélations ( qui n’en sont pas vraiment ) sur la prise du Capitole au 6 janvier et la tentative de Trump et de ses collaborateurs de renverser les résultats des urnes pour garder le pouvoir, fassent changer d’avis les inconditionnels de ce président. Quand on est complotiste, il n’y a ni évidence, ni témoignage qui tienne. Il devrait être jugé et inculpé pour acte de sédition mais je doute qu’il le soit…. En plus je viens d’apprendre que la Cour Suprême vient de statuer en faveur du lobby des armes… de quoi être dégoûté, pour un groupe de juges qui se disent « prolife »contre l’avortement mais aussi « proguns »….l’hypocrisie religieuse n’a pas de bornes…. ( trois de ces juges sont des catholiques bien pratiquants)

 

 

 

Pendant ce temps, la guerre en Ukraine continue, presqu’en sourdine maintenant, elle ne fait plus la Une des journaux : les gens continuent de mourir, les soldats continuent de tuer, de torturer et de violer, les villes continuent d’être détruites, les enfants (et pas seulement eux) continuent de pleurer….et les vendeurs d’armes continuent de se frotter les mains. Une fois qu’un pays entre dans le cycle de la guerre, qui arrivera à l’en sortir… On veut négocier seulement après avoir gagné des victoires militaires sur le terrain et pour cela, il faut détruire et détruire, tuer et tuer…

 

 

 

 

* * *

 

 

 

La pluie tant attendue est finalement venue et la terre a étanché sa soif… après la pluie le beau temps dit-on dans nos pays où on l’on se prosterne l’été devant le roi soleil en se faisant bronzer la pilule…., mais dans d’autres où la sécheresse est le pain quotidien, le beau temps c’est la pluie…

 

(comme me l’avait expliqué un des mes élèves quand je lui demandais de me décrire un jour de beau temps…)

 

La roue tourne : les êtres humains se battent et se réconcilient, détruisent et reconstruisent, on se croirait en plein milieu de ce livre de la bible appelé l’Ecclésiaste dont on n’est pas très sûr quel est l’auteur ( comme par hasard) et qu’on s’étonne qu’il ait trouvé sa place dans les livres sacrés de la Torah...mais qui comme il dit des choses qui sont encore vraies aujourd’hui, il pourrait être n’importe quel sage,

 

 

Il y a un moment pour tout et un temps pour toute activité sous le ciel:
un temps pour naître et un temps pour mourir,

un temps pour planter et un temps pour arracher ce qui a été planté,

un temps pour tuer et un temps pour guérir,

un temps pour démolir et un temps pour construire,

un temps pour pleurer et un temps pour rire,

un temps pour se lamenter et un temps pour danser,

un temps pour lancer des pierres et un temps pour en ramasser,

un temps pour embrasser et un temps pour s'éloigner des embrassades,

un temps pour chercher et un temps pour perdre,

un temps pour garder et un temps pour jeter,

un temps pour déchirer et un temps pour coudre,

un temps pour se taire et un temps pour parler,

un temps pour aimer et un temps pour détester,

un temps pour la guerre et un temps pour la paix.

 

 

Apparemment, si on en restait là, comme on a tendance à le faire, quand par paresse on ne lit qu’un passage du texte ...l’auteur semble un de ces sceptiques, désabusés, qui ne trouvent ni queue ni tête à ce monde dans lequel on vit, où l’être humain règne en partage pour le meilleur mais surtout pour le pire… où la résignation ne semble plus que la seule issue… ou plutôt le jouir quotidien si on ne retient que cette option de vie en apparence toute épicurienne...

 

 

Mais il ne faut pas en rester là… si l’auteur nous partage ses observations qui ne sont pas particulièrement optimistes mais que lui qualifierait de réalistes, il n’en conclut pas pour autant en l’absurdité du monde ni non plus que l’on doive baisser les bras ou se lamenter …

 

 

«  J'ai vu quelle occupation Dieu réserve aux humains.
Il fait toute chose belle au moment voulu. Il a même mis dans leur coeur la pensée de l'éternité, même si l'homme ne peut pas comprendre l'oeuvre que Dieu accomplit du début à la fin.

J'ai reconnu que leur seul bonheur consiste à se réjouir et à bien agir pendant leur vie,
et que, si un homme mange, boit et prend du plaisir dans tout son travail, c'est un cadeau de Dieu 
»

 

 

La sagesse humaine, si elle reste seulement humaine ne conduit nulle part, elle nous fait tourner en rond, elle est vide et vaine et elle ne pourra jamais étancher notre soif. Ça l’auteur de ce livre étonnant de la bible le dit haut et fort… Car finalement la conclusion de tout ce discours qui s’étale pendant 11 chapitres:

 

«Crains Dieu et respecte ses commandements, car c'est ce que doit faire tout homme.
En effet, Dieu amènera toute œuvre en jugement, et ce jugement portera sur tout ce qui est caché, que ce soit bon ou mauvais.»

 

Ce n’est pas une appel à craindre ou à croire en un Dieu, père fouettard qui termine ce livre mais en l’assurance que la vie a un sens car il y a et il y aura une vraie justice dont Dieu est le garant même si au jour le jour, de notre point de vue humain limité ça ne semble pas être toujours le cas. Le pragmatisme de l’auteur est que ça vaut la peine de continuer à vivre dans l’intégrité quoiqu’il arrive …. et aussi pourquoi pas de profiter de la vie au jour le jour...

 

 

 

* * *

 

 

Pour aller plus loin,

 

lire tout le livre en entier...https://www.universdelabible.net/lire-la-segond-21-en-ligne/ecclesiaste

 

Dell, K. J. (1994). Ecclesiastes as Wisdom: Consulting Early Interpreters. Vetus Testamentum, 44(3), 301–329. https://doi.org/10.2307/1535209

 

En anglais un article qui explique comment ce livre a été compris et commenté

 

FAURE, P. (1998). JOSEPH LE TOBIADE, INSPIRATEUR DE L’ECCLÉSIASTE? (Flavius Josèphe, Ant. Jud., XII, 160-224). Revue Des Études Grecques, 111(1), 331–333. http://www.jstor.org/stable/44261548

 

Un texte court qui débat sur l’identité de l’auteur de ce livre et la raison pour laquelle il a été difficilement inclus dans les écritures.

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments