Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Le grand saut en arrière

Simone
Apocalypse, Jean Golinvaux

Apocalypse, Jean Golinvaux

Le 9 avril 2022, Auvergne,


 

Surréaliste,


 

C’est le mot qui me vient à l’esprit… ce parallèle troublant entre la fiction et le réel…


 

Hier soir, je voyais cet épisode à la télévision, de l’acteur comique devenu président, un peu perdu dans son rôle inespéré où  il se retrouve d’un jour à l’autre à la tête de la nation…naïf et bon enfant, jeté au milieu d’un monde corrompu, découvrant les privilèges inespérés des hommes d’État. Tout à coup, tous ses problèmes sont résolus : sa dette est miraculeusement payée, ses amendes sont annulées et les plaintes contre lui retirées. On le voit entouré de sa famille et de ses amis qui profitant de l’aubaine revendiquent leur lien avec lui pour promettre des postes aux différents ministères du gouvernement, aux plus incompétents de leurs proches. Un programme de télévision drôle, enjoué mais qui ne manque pas au passage de faire une critique acerbe des hommes au pouvoir…


 

Sauf que,


 

Cet acteur président, est devenu dans le monde réel, président : son visage poupon est maintenant ferme et résolu, son costume cravate a été troqué pour un gilet pare balle et un uniforme militaire car au lieu d’un scénario à la vaudeville il se trouve à la tête d’un pays qui vit sous les bombardements ….


 

Destin inouï, contraste entre ces deux Zelensky… métamorphose incompréhensible...on ne sait plus où donner de la tête, quand fiction et réalité se croisent, quand elles sont à la fois si proches et si éloignées.


 

Mais plus que lui, personne et personnage, c’est avant tout l’inconcevable, l’inimaginable, l’impensable de ces images de destruction, de ruines, de morts, de cortèges de femmes et enfants réfugiés, hagards, apeurés, qui ont remplacé celles d’un scénario d’un pays moderne, avec ses grandes avenues, ses immeubles, ses magasins où les habitants vivent un quotidien sans histoires ou plutôt fait d’histoires simples, de petits plaisirs mais aussi d’agacements et de frustrations journalières


 

En l’espace d’un mois à peine, presque sans crier gare, tout un pays a basculé… on a reculé de plus de 75 ans et ces images que l’on croyait révolues, ces scènes d’un passé épouvantail que l’on voyait dans ces nombreux documentaires sur la deuxième guerre mondiale, les voilà revenues : ce sont les mêmes !

Comment est-ce possible ?


 

Comment en est-on encore là ?


 

On peut mettre tout sur les épaules de Poutine bien sûr, mais comment un seul homme peut-il causer tant de destruction, transformer en quelques semaines, la vie de quelques millions de personnes en un enfer ? ( même si on sait bien qu’il faut toujours des exécutants) C’est la question qui revient à chaque conflit, à chaque guerre, à chaque massacre, à chaque tuerie d’ampleur …


 

Qui est responsable ?


 

La folie de la guerre…


 

Chaque fois, les experts du moment nous offrent des analyses diverses et variées : on donne les notes et on répartit les bons et les mauvais points, on forme des hypothèses et surtout on est plein d’idées a posteriori sur ce qu’on aurait pu faire pour éviter que la guerre n’advienne…


 

La question, elle devient surtout maintenant, comment l’arrêter ; commencer une guerre, c’est tellement facile mais l’arrêter c’est une autre histoire : il y a tellement de morts à venger…


 

Alors comment concilier paix et justice ?

 


 

* * *


 

Surréaliste,


 

On est bien le 9 avril 2022, on n’est pas en 40, et pourtant aujourd’hui l’Ukraine brûle. Et la semaine qui s’annonce, est une semaine pas comme les autres, ou peut-être une semaine trop comme tant d'autres, la semaine Sainte, la semaine de tous les chemins de croix…


 

Heureusement, au bout du compte, il y aura la grande fête des peuples orthodoxes russes et ukrainiens (mais aussi de toute la chrétienté ! ) celle de la résurrection où l’on se salue en se disant : il est ressuscité, et on répond, oui, il est vraiment ressuscité !


 

Je prie de tout mon cœur avec des milliers d’autres, je n’en doute pas, qu’en ce jour ils puissent se saluer en disant : la paix est revenue, oui la paix est vraiment revenue...


 

N.B : je me suis gourée...la Pâque orthodoxe sera célébrée une semaine après la nôtre, soit le 24 avril au lieu du 17...ça leur donne plus de temps pour se réconcilier!
 


 


 


 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments