Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Pentecôte: la faternité retrouvée

Simone
Les moutons sont revenus: ça doit être le printemps

Les moutons sont revenus: ça doit être le printemps

Le 24 mai 2021, Auvergne


 

En vrac,


 

Il fait toujours frais ! On se croirait en automne !


 

Il y a bien eu un cessez-le feu entre Israël et le Hamas et il tient jusqu’à présent...maintenant chacun panse ses blessures et compte ses trophées...En tout cas pour ce cessez-le feu, il faut rendre grâce…. À Dieu et à ces faiseurs de paix, fils de Dieu, comme Jésus les appelait, qui ont travaillé dans l’ombre pour que prévale la raison face à la folie meurtrière de ces guerriers trop contents de pouvoir en découdre avec leurs ennemis….


 

Aujourd’hui ,Lundi de Pentecôte, jour férié dans ce pays déchristianisé qu’est la France, quelle ironie ! Mais déconfinement oblige, aujourd’hui, jour de marché, la terrasse du café de la place était pleine à craquer…jour de fête vraiment, presque comme avant, même si le masque continue à faire partie du paysage . Paraît-il maintenant que les vide-greniers et les brocantes vont reprendre… on peut vraiment revivre alors !


 


 

Pentecôte


 

Pentecôte, célébration juive avant de devenir chrétienne, Shavuot , qui rappelle le jour où sur le Mont Sinaï Dieu a donné à Moïse la Torah ( Deutéronome 4)


 

Souviens-toi du jour où tu te présentas devant l'Eternel, ton Dieu, à Horeb, lorsque l'Eternel me dit: Assemble auprès de moi le peuple! Je veux leur faire entendre mes paroles, afin qu'ils apprennent à me craindre tout le temps qu'ils vivront sur la terre; et afin qu'ils les enseignent à leurs enfants.


 

( ça me rappelle aussi que les musulmans célèbrent le jour où Mohamet a reçu le Qoran, la nuit du destin Laylat al-Qadr pendant le ramadan : étonnant comment ses frères ennemis se ressemblent, beaucoup plus qu’avec le christianisme. Les religions du livre disent les musulmans quand ils parlent du christianisme et du judaïsme ; du judaïsme peut-être, mais pas du christianisme ; pas de célébration de la venue d’un livre, mais celle d’une personne : Jésus et encore Jésus...)


 

Cette histoire de la venue de l’Esprit Saint, vue de loin, elle apparaît quand même rocambolesque….il y a tout, le vent, les langues de feu, les disciples du Jésus récemment crucifié qu’on imagine serrés les uns contre les autres pour se réconforter qui sortent de l’antre où ils se trouvaient à l’abri des regards qui ont l’air d’être bourrés, éméchés et se mettent à parler en langues…


 

Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.


 

Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.


 

Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.


 

Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue.


 

Ils étaient tous dans l'étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres: Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens?


 

Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle? [. . .]


 

Mais d'autres se moquaient, et disaient: Ils sont pleins de vin doux.

 

 

 

Pourtant...quand on y croit, c’est quand même assez extraordinaire...cet esprit de Dieu qui vient vivre dans les hommes…et s’en empare tout entier…

 

 

C’est ce que cherchent tous les contemplatifs et pas que dans le christianisme, à se vider d’eux-mêmes pour entrer en communion avec le monde spirituel au-delà des sens… à être uni à cet Autre, cet Absolu, Dieu, le principe créateur de toute chose et pour l’atteindre, ils conçoivent des techniques corporelles sophistiquées, pratiquent un ascétisme rigoureux, et souvent vont se retirer dans des endroits déserts, isolés pour arriver à faire abstraction du monde matériel, de l’éphémère pour entrer dans la dimension de l’immatériel et atteindre l’universel et le temps hors du temps …

 

Mais cette expérience pentecôtiste est toute autre. En fait c’est le mouvement contraire.. c’est l’Esprit Dieu qui fait irruption chez l’homme, les disciples ne l’avaient pas cherché, ça leur tombe dessus, sans crier gare,  : ils n’ont rien fait pour le recevoir, ne l’ont même pas appelé de leurs vœux, n’ont même pas chanté cet antienne en latin ou autre, Viens, viens Esprit de Lumière , Il arrive tout seul et les consume tout entier, physiquement parlant…

 

Or la conséquence de cette irruption, ce n’est pas une expérience de nirvana, ce n’est pas une expérience mystique, qui permet d’entrer dans un état second, d’être transporté dans une autre dimension, pas non plus une expérience ineffable, entre Dieu et soi, ou soi et soi-même, c’est le don de parole, le déliement de leur langue, la faculté de pouvoir communiquer avec l’autre, l’étranger celui dont on ne connaît pas la langue…

 

Étonnant quand même, cette première manifestation de l’Esprit de Dieu, promis par Jésus : le don du parler, de la prophétie intelligible, du parler pour Dieu….comme l’expliquera Pierre dans son discours...


 

Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c'est la troisième heure du jour.

Mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël:

Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes.


 

Pour moi dont la famille est plurilingue et qui souhaite en apprendre une de plus pour comprendre mieux certains des membres de ma famille, je sais à quel point il peut-être fastidieux, mais en même temps tellement nécessaire d’apprendre à parler une autre langue maternelle ( pas une langue étrangère) pour vraiment communiquer avec la partie la plus intime d’un autre…,


 

Ce n’est pas rien que cette histoire…


 

Pentecôte, tout le contraire d’une expérience spirituelle de l’entre-soi, une expérience d’ouverture de réconciliation avec l’autre qui rétablit les liens cassés par le péché, cause de la séparation et de l’incompréhension qui nous dresse les uns contre les autres… annonce qu’en Jésus, tous redevenons fils d’Adam et d’Eve, membres d’une même famille qui avaient été séparés les uns des autres après la naissance...


 

Pentecôte, la fraternité retrouvée possible même entre juifs et palestiniens ?


 

Je n’y avais jamais pensé !


 

P.S : il va falloir que je me remette au japonais ! À moins que je ne reçoive le don du Saint Esprit de la Pentecôte...ça, se serait génial...


 


 

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comments