Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Une guérison singulière

Simone
El Lazarillo de Tormes, Colección museo del Prado, Santamaría y Pizarro, Luis  Madrid, 1884 - Madrid, 1912

El Lazarillo de Tormes, Colección museo del Prado, Santamaría y Pizarro, Luis Madrid, 1884 - Madrid, 1912

le 17 novembre, 2020,

 

( le thermomètre va descendre au-dessous de 0 ce soir)

 

Marc : 22-26

 

Ils se rendirent à Bethsaïda; et on amena vers Jésus un aveugle, qu'on le pria de toucher.

 

Il prit l'aveugle par la main, et le conduisit hors du village; puis il lui mit de la salive sur les yeux, lui imposa les mains, et lui demanda s'il voyait quelque chose.

Il regarda, et dit: J'aperçois les hommes, mais j'en vois comme des arbres, et qui marchent.

Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux; et, quand l'aveugle regarda fixement, il fut guéri, et vit tout distinctement.

Alors Jésus le renvoya dans sa maison, en disant: N'entre pas au village.

 

 

 

On en était resté avec le Jésus impatient, énervé devant l’incompréhension des disciples avec cette phrase : « Ne comprenez-vous pas encore? » question qui ne trouve pas de réponse, car elle est suivie tout de suite par la mention de leur arrivée à Bethsaïda, une indication de lieu et comme on l’a déjà remarqué, si le est bien souvent précisé dans ce récit le quand lui, ne l’est que très rarement...

 

En tout cas, on est en terrain familier, avec le récit d’une guérison et je dois avouer qu’a priori ça ne m’intéresse pas particulièrement...une guérison de plus…assortie d’une demande de ne pas la divulguer et de faire de cette guérison une affaire privé en s’éloignant du village? Ça on l’a déjà vu avant :qu’est-ce qu’il pourrait y avoir de nouveau ?

 

Peut-être que ce qu’il y a de différent est que Jésus ne réussit pas du premier coup…et qu’il doit s’y prendre à deux reprises pour que la guérison soit totale ?

 

 

Toujours est-il que cet aspect là de l’histoire, tout le monde l’a remarqué : J’ai entendu des tas d’interprétations sur ce texte dans les milieux où la pratique de la guérison est monnaie courante et qui cherchent une méthodologie ou une explication quand une guérison qu’on a demandé n’a pas eu lieu. .. Est-ce que cela veut dire qu’une guérison peut se faire en étapes et qu’il faut de nouveau imposer les mains sur un malade s’il n’est pas guéri du premier coup ?

 

(Ou plus simplement qu’il n’y a pas de méthode qui tienne et que si Jésus ne guérit pas deux fois de la même manière c’est qu’il n’est pas un simple guérisseur professionnel qui suivrait un protocole bien précis... en demandant en plus des cadeaux ou de l’argent...pour obtenir des résultats)

 

Mais aussi dans les études exégétiques les analyses sur le sujet abondent et optent pour une interprétation symbolique ( la cécité spirituelle qui est levée peu à peu) ou la marque d’une composition subtile de la part de l’auteur Et on évoque bien d’autres choses encore. pour expliquer cette guérison en deux étapes...

 

Mais cette fois-ci, les explications et analyses que j’ai lues ne m’ont pas convaincu et m’ont semblé artificielles, convenues… a priori cet épisode me semble tenir seulement sur la foi de l’événement sans besoin de commentaire… alors je préfère le laisser tel quel et ne pas en rajouter..

 

 

* * *

 

 

Plutôt donc que de me concentrer sur le miracle lui-même, même si son déroulement apparaît comme singulier, ce sont les rapports humains autour de l’épisode qui me semblent notoires. Tout d’abord, ce n’est pas l’homme qui est frappé de cécité qui est venu chercher Jésus mais des gens de son entourage, ce qui me rappelle la condition des handicapés dans beaucoup de sociétés encore, où ils dépendent totalement de la bonne volonté d’autrui.

 

( L’image de l’aveugle évoque à mon esprit toute une littérature espagnole comme dans El Lazarillo de Tormes, mais aussi africaine où un aveugle et son compagnon, sont au centre de nombreuses histoires, où souvent l’aveugle y est victime de la malveillance et de la cruauté de son entourage, surtout dans la littérature espagnole mais beaucoup moins dans la littérature africaine. )

 

 

La deuxième remarque, c’est l’interaction de Jésus avec cet aveugle qu’il prend par la main et qu’il conduit hors du regard des autres, et j’ai envie de dire loin du regard voyeur des autres dirigé à la fois sur l’homme handicapé et sur Jésus…Jésus ne veut pas donner à voir ni sur lui ni sur celui qui va recouvrir la vue. Et là, j’y vois une marque de respect envers celui qui cesse à ce moment là d’être « l’objet » de sa charité.

 

La troisième remarque, c’est cette intimité physique qui s’établit entre l’homme et Jésus quand il utilise sa salive pour lui frotter les yeux…, et qui décrit un Jésus très proche qui n’a pas peur de toucher mais qui en plus, est attentif et à l’écoute d’un homme habituellement passif quand il lui demande de décrire ce qu’il voit… C’est comme si en lui posant cette question, il voulait qu’il participe lui-même au processus de sa guérison. Il lui redonne sa dignité, sa voix dans une relation de tu à tu, ayant refusé auparavant de faire de leur rencontre un spectacle et de l’utiliser pour sa gloire à lui, de l’instrumentaliser pour prouver qui il est.

 

( après, il aura le choix de témoigner s’il le veut mais Jésus ne fait pas comme ces prédicateurs qui demandent à ceux qui ont été l’objet de leur ministère de déclarer devant les foules et en leur présence la grandeur du pouvoir qui leur a été donné)

 

 

Après l’avoir vu affronter les pharisiens et s’énerver contre les disciples...c’est le Jésus tendre, attentif, plein de compassion mais surtout respectueux de la dignité d’autrui que l’on retrouve dans ce récit. C’est une belle image de lui que nous donne Marc dans le détail de ses gestes, de ses paroles, de son interaction avec une personne handicapée, dans cette guérison  qui ne manque pas de rester singulière…

 

Peut-être que l’intention de Marc était tout autre mais moi c’est cette image que je retiens de cet épisode...

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments