Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Actualités

Simone
Actualités

Samedi 17 octobre, Virginie 2020


 

Journée d’automne magnifique…une montgolfière se balance silencieusement au-dessus des terres ..


 

En France, un professeur d’histoire décapité...en plus de la pandémie qui reprend...

 

Il semble que le professeur ait bien pris des précautions quand il a montré les caricatures de Mohamed aux élèves pour leur parler de la liberté d’expression...en donnant la permission aux étudiants musulmans de quitter la salle de classe pour ne pas les voir… mais paraît-il qu’il y a eu des plaintes de parents d’élèves, des menaces mais tout avait eu l’air de rentrer dans l’ordre quand un jeune homme de 18 ans..

Bref...

Qu’est-ce qu’on peut dire de plus sinon que c’est l’horreur, comme quand le prêtre avait été égorgé en pleine messe, c’est un démon avait-il dit au jeune homme qui l’a attaqué, c’était un démon a dit mon amie colombienne quand je lui ai dit ce qui s’est passé…


 

Quoi donc peut-on dire du fanatisme religieux, si ce n’est cela : démoniaque ! Tous les crimes commis au nom d’une religion, au nom d’un dieu qui comme celui-là commande de décapiter un homme ne peuvent obéir qu’à une puissance qui dépasse les limites de la veulerie humaine, ne peuvent faire appel qu’à une réalité spirituelle qui va au-delà du normal.


 

Blasphème est un autre mot qui nous vient du vocabulaire religieux, une vision de l’intérieur, de celui qui croit en Dieu et qui voit son image salie par des crimes commis en Son nom… Et pourtant c’est justement le mot qui est invoqué pour commettre le crime...

Alors que le vrai blasphème est commis par le croyant pas par l’infidèle, ou plutôt, c’est le croyant qui devient l’infidèle quand il commet un meurtre au nom de Dieu...

 

On pourra faire toutes les analyses psychologiques ou sociologiques que l’on voudra, on ne pourra pas expliquer le geste : il y a là quelque chose d’inexplicable qui ne relève pas des sciences humaines, qui échappe à l’ordre naturel des choses…dans les crimes dits religieux


 

Sinon comme on peut s’y attendre, un crime commis par un réfugié tchétchène musulman ayant bénéficié de l’asile politique...ça va avoir des retombées politiques…et on aura beau dire que non, tous les musulmans et les réfugiés ne sont pas des terroristes, leur voix sera noyée dans l’indignation générale


 

le 21 octobre,


 

Réactions en dehors de la France…


 

Ici aux États-Unis, en pleine campagne électorale, c’est presque passé inaperçu...et les quelques articles qui sont sortis manifestent d’une certaine incompréhension sur le fait d’insister que des caricatures du prophète Mohamed soient une expression importante de la liberté d’expression...Le religieux étant regardé autrement ( avec plus de respect) l’idée de délibérément insulter un personnage religieux révéré par beaucoup est difficile à concevoir...évidemment ceux qui font de l’anti-islam primaire dénoncent le crime sans ambages...


 

(Et au Japon ? Je me suis posé la question...l’attentat a été mentionné mais sans plus, (m ‘a dit ma belle fille) sans une analyse des faits particuliers… En tout cas pour elle aussi, prof, il est difficile de voir l’intérêt de faire des caricatures qui moquent des personnages religieux que d’autres considèrent sacrés. L’anti-religieux et l’individualisme ne fait pas partie de leur ADN...)


 

La satire anti-religieuse, est-ce une exception française ou européenne ? On pense à Voltaire qui s’en est donné à cœur joie au grand scandale des gens de son époque où sa condamnation de l’Islam et du judaïsme, entre autre, donne froid dans le dos quand on en relit les textes aujourd’hui, du fait même qu’à une identité religieuse est aussi attachée une identité ethnique . Où s’arrête la critique du religieux et commence l’expression du racisme ...Et puis finalement, on est passé de la satire à la guillotine avec la révolution française...personne n’avait plus envie de rire à ce moment là !


 

Le problème, c’est que critiquer l’attitude de Charlie Hebdo et la considérer comme irresponsable,ou dire que le professeur a fait preuve d’un manque de prudence, donne l’impression que l’on excuse l’attentat ou on le justifie… on ose presque pas le dire… quand l’émotion est forte, on réagit à chaud et on veut laisser exploser sa colère en utilisant des formules à l’emporte pièce...on n'entend rien d’autre…


 

la laïcité à la rescousse ?


 

Alors, la solution française, c est la fameuse laïcité à laquelle elle attribue un espèce de pouvoir magique pour contrer le pouvoir des fanatismes religieux...ce qui fait que le gouvernement promet des tas d’action pour renforcer l’enseignement de la laïcité. Mais elle se trompe de combat, me semble-t-il : en tant qu’idéologie la laïcité ne peut pas faire face aux dégâts de convictions religieuses profondes,elle ne fait pas le poids. On n’est plus en 1789, on n’est plus non plus en mai 68 quand on a écrit « il est interdit d’interdire » ou que l’on a proclamé la mort de Dieu et que l’on a célébré son enterrement.

 

Il me semble que les élites françaises ne se sont pas rendues compte que leur pays a changé et que l’importance du religieux fait partie de l’identité d’une nouvelle génération…et tant qu’on considérera le religieux comme une anomalie, comme un reste d’archaïsme et qu’on voudra le confiner à la sphère du « privé », on ne pourra pas comprendre comment combattre les extrémismes religieux.

 

Ce qui est en cause, ce n’est pas la laïcité, c’est la haine tout simplement... quelle qu’en soit son origine, d’où qu’elle vienne (politique ou religieuse) c’est elle qui a armé la main de l’assassin. Ce qu’il faut réaffirmer haut et fort, c’est le caractère sacré de la vie humaine... c’est sur le « tu ne tueras pas » qu’ il faut insister dans un cours de civisme …

 

Mais bon, c’est facile à dire. Tout cela ne sont peut être que des considérations oiseuses face au crime commis qui évidemment pour moi qui ai été prof et ai enseigné l’histoire, ne peut qu'être profondément choquée mais aussi attristée..


 

* * *


 

Plus que deux semaines avant les élections, mais déjà plusieurs millions de personnes ont voté, les dés ont donc déjà été jetés ou presque ( même si son se méfie maintenant des sondages)....les candidats s’agitent, plus spécialement le président sortant... avec un dernier débat demain, et un scandale déjà annoncé depuis longtemps sur les actions du fils de Joe Biden, pour essayer d’inverser la donne...L’énergie d’un candidat qui il y a à peine deux semaines était hospitalisé avec le virus...est étonnante...à se demander quels médicaments on lui donne pour le doper...(les prières de ses partisans?) surtout quand sa femme elle, a du mal à se remettre…

 

Bref, ces deux dernières semaines vont être intenses…avec entre autres la nomination de la nouvelle juge à la Cour Suprême qui avait gagné d’avance…


 

Intéressant à noter à propos de cette candidate à la Cour Suprême Amy Garret qui affirme haut et fort sa foi catholique: des collègues de l’Université de Notre Dame où elle enseigne lui ont écrit une lettre ouverte pour lui demander de ne pas accepter cette nomination étant donné qu’elle était utilisée comme un pion dans la campagne électorale ( entre autres). Il finissent la lettre en disant:

« nous vous demandons beaucoup étant donné que si Biden était élu vous perdriez certainement votre possibilité de siéger à la Cour Suprême, ce qui serait très difficile. Pourtant il y aurait certainement beaucoup à gagner à prendre ce risque, car vous auriez le respect de toutes les personnes de bien. Vous donneriez un exemple de civisme désintéressé. Vous pourriez être un modèle pour des Américains aux convictions différentes des vôtres les encourageant à renouveler leur engagement envers le bien commun de la nation »

 

Alors qui saura ce qui se passe tout au fond d’elle ? Considère-t-elle que cette possibilité de siéger à la Cour Suprême est un acte de providence divine et donc un appel de Dieu, ou se trompe-t-elle et est-ce au contraire une tentation énorme de pouvoir qui lui est proposée par le malin et que son ambition personnelle ne peut s’empêcher de saisir  ?

 

Je n’en sais rien…


 

Actualités du jour…


 

Il y en a bien d’autres...mais qu’est-ce qu’on en retiendra, qu’est-ce qu’on gardera de tous ces événements et de toutes ses émotions dans un jour ou deux ?


 

Demain viendra et l’être humain continuera à s’agiter sur terre…


 

Quand j’ai vu cette montgolfière paisible, samedi matin, s’élever au dessus de la campagne. je me suis dit que c’est là que j’aurais aimé être, au-dessus du tumulte et de l’agitation quotidienne, contemplant en silence le paysage aux couleurs automnales…


 

Mais j’ai les pieds collés au sol….


 


 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments