Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du racisme: confession

Simone
Eux, ils ont l'esclavage, nous en Europe on a eu des expositions coloniales...

Eux, ils ont l'esclavage, nous en Europe on a eu des expositions coloniales...

On n'est pas innocent...

 

Le 26-29 juin 2020, vendredi, la Virginie,

 

On arrive presqu'à la fin du mois et le paysage politique semble avoir beaucoup changé ici mais qui sait, l'opinion publique est inconstante et la radicalisation à outrance de certains dans l'antiracisme commence à fatiguer les supporters ( c'est toujours comme ça dans ces mouvements-là). Le grand déballage continue cependant après presque 4 ans de Trumpisme ou un racisme décomplexé avait fait son retour encouragé directement au plus au niveau: quand du haut de son podium pour un de ses fameux meetings à grand spectacle le président avait crié "send them back" en parlant de 4 femmes élues au congrès américain (aucune "blanche" et dont 3 étaient au moins nées aux États-Unis) ... cri qui avait été scandé par une foule en délire...on ne doit pas s'étonner de voir ces autres foules défiler qui scandent à leur tour, " black lives matter"... Mais qu'est-ce qui restera après cette grande levée populaire contre le racisme? Une vraie prise de conscience de ses racines qui descendent au plus profond de notre société et de notre histoire et que l'on pensait pouvoir écarter d'un simple coup de balai? Ou simplement après l'émotion du moment, on oubliera..

 

Souvenir et confession

 


Au départ j'ai été étonnée quand même que les manifestations ici ait trouvé un tel écho dans de nombreux pays européens (et d' Afrique du sud) et qu'ils aient voulu déboulonner des vieilles statues...mais à y penser je me suis rendue compte qu' il s'agissait de pays qui avaient eu un passé colonial en Afrique  alors je me suis souvenue...

 

Je me suis souvenue à quel point j'avais été scandalisée en faisant des recherches ( pour une thèse de doctorat) quand j'avais découvert tous ces textes, non seulement de grand philosophes (comme Hegel par exemple) mais aussi de ces ethnologues du 19 et du 20 ème siècle qui affirmaient sans état d'âme que la race noire était une race inférieure ( la plus basse) et cela " preuves scientifiques à l'appui" (Lisez le petit livre de l'inégalité des races du sieur Arthur de Gobineau 1853-1855, vous m'en direz des nouvelles..on peut le lire en ligne, il est libre d'accès).

Je revenais de mes journées à la bibliothèque nationale abasourdie, lisant document après document de lettres et comptes-rendus de voyage, plus désolants les uns que les autres (pour ne pas dire honteux) d'explorateurs variés... espérant en tout cas que les africains que je connaissais n'avaient jamais lu ou ne liraient jamais  les horreurs qui avaient été écrites sur eux...sinon comment pourraient ils ne pas nous en vouloir ou ne pas désirer se venger ?

Et peut-être  que le pire a été quand je suis allée vivre en Afrique de l'Est (et on était bien au 21ème siècle)  et que j'ai entendu les expatriés comme on les appelait quand ils étaient entre eux, parler des habitants en utilisant des propos méprisants et quelquefois immondes ... dignes de leurs ancêtres coloniaux...

 

Les racines du racisme envers les Africains

 

En Europe, on pense au nazisme comme à une anomalie et surtout on le lit à la lumière avant tout de l'antisémitisme, (ce qui est normal d'une certaine manière car il y avait très peu de noirs en Europe à l'époque et le plan d'extermination des juifs était tellement énorme qu'il a occulté tout le reste)  mais le racisme était dans l'air du temps et il ne concernait pas que les juifs.  C'est en faisant la lecture de ces textes que j'ai découvert que le fond raciste que j'avais ( oui, il existait bien) n'était pas le résultat de préjugés qui auraient été fondés sur des expériences personnelles mais sur tout un bagage culturel fait d'une myriade de représentations (comme "ya bon banania") plus ou moins subtiles qui continuaient à alimenter cette idée de l'infériorité de la race noire... (l'accent africain  par exemple étant considéré comme un marqueur péjoratif )

 

Ce qui m'a surpris aussi est de me rendre compte que la théorie de l'évolution et du Darwinisme  avait alimenté  les préjugés des européens (les miens en particulier)...car dans la mesure où l'on mettait les africains dans la catégorie des primitifs, on supposait aussi qu'ils étaient en bas de l'échelle de l'évolution et qu'il leur faudrait des décennies ou même des siècles pour arriver au niveau de la culture européenne  (j'ai honte quand je pense à ça!) ....Ce n'est pas par hasard que dans certains pays de l' Afrique de l' ouest, pour montrer que l'on appartient pas à la caste des primitif, on utilise le mot ""civilisé" pour s'autonommer.

(Évidemment la donne aux États Unis a été  différente avec l'histoire de l'esclavage sur le territoire même du pays et non pas dans l'ailleurs de la colonie, suivie de celle de la guerre civile puis de la ségrégations  qui ont alimenté ces théories et ont formé l'imaginaire américain ajoutant  à l'infériorité noire sa dangerosité, entre autre comme prédateur envers la femme blanche...mais n'ayant pas grandi ici, je ne prétends pas en connaître tous les aspects...)

 

A cause de tous ces antécédents historiques le racisme envers les noirs a une spécifité unique et une charge particulièrement lourde à  porter qui le rend si déshumanisant et si difficile à éradiquer.   Malgré les théories contemporaines  qui  essaient de convaincre le grand public que le concept de race n'a pas de base génétique, elles ne font pas le poids tellement ces théories des siècles passés et leur lot d'images dégradantes ont peuplé notre imagination.  Pour cette raison le désir de faire tomber ces statues  n'est pas une lubie iconoclaste d'une bande d'illuminés mais une tentative  de détruire ce socle idéologique sur lesquels ces grands hommes du passé pour qui l'infériorité des noirs était une évidence ont été érigés.

 

Racisme et pauvreté


Ce qui complique les choses aujourd' hui c'est qu'à ce fond raciste, s'ajoute un autre élément, la pauvreté et tous les maux qui l'accompagnent dont la criminalité  est l'élément le plus visible et le plus médiatique. Aux États Unis  étant donné l'histoire de la ségrégations les noirs vivent dans des quartiers séparés où le manque de moyens, comme dans tous les quartiers défavorisés rendent difficile la possibilité de se forger un meilleur avenir  ( je dois avouer que quand je suis arrivée aux États Unis et je me suis retrouvée dans un quartier noir et délabré, je n'étais pas très rassurée .... sauf évidemment quand j'ai eu l'occasion d'y rester quelque temps et donc de connaître mes environs).

 

En Europe, c'est l arrivée de migrants de pays d'anciennes colonies venant chercher une vie meilleure après les tumultueuses années des indépendances qui continuent à nourrir le mythe et même s'il y a beaucoup de personnes d'origine africaine qui ont réussi et font partie d' une élite diplômée,les images qui nous trottent dans la tête sont celles des migrants retrouvés sur ces bateaux de misère ( ou leurs dépouilles) rescapés de naufrage mais aussi ces images de famine qui nous viennent d' Afrique que l'on utilise pour lever des fonds pour les ONG....Quand les deux éléments pauvreté et couleur de la peau se combinent, l'effet est catastrophique...

 


Bref, on a du travail à faire....

 

C'est ce que je me dis car pour moi qui suis chrétienne ce travail est constant: j'ai ma propre liste de préjugés dont beaucoup ne sont pas nécessairement raciaux mais que je dois constamment examiner à la lumière des valeurs de l'Évangile car si la question de la couleur de la peau est peut être la plus évidente, elle inclut d'autres domaines. On n'est pas neutre et indifférent, on appartient tous à un groupe particulier dans cette grande famille humaine qu'est la nôtre avec son idiosyncrasie propre, faite de sa langue, de son histoire, de ses valeurs mais oui aussi de ses préjugés ...utiles peut-être pour naviguer le monde dans lequel on se trouve mais qui une fois que l'on a décidé de suivre Jésus, on a le devoir d'examiner et de remettre en cause...

 

Ne vous conformez pas au siècle présent (au monde) mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait"

 

"Renouveler mon intelligence"

Ça je dois le faire constamment,

 

P.S. Autre découverte avec tous ces événements ici: j'ai appris combien cette fatalité, noire= pauvreté était fausse quand j'ai entendu parler de l'existence du quartier prospère appelé le black wall street  à Tulsa Oklahoma en 1921 ... mais qui tragiquement avait été  brûlé par une foule de blancs en colère et dont de nombreux habitants avaient été massacrés...Ça c'était bien avant les années soixante et les marches pour l'égalité et la déségrégation!

Les liens des photos d'archives...

https://guadeloupe-actu.com/wp-content/uploads/2018/07/L%E2%80%99exposition-%C2%AB-Zoos-humains-%C2%BB-en-Guadeloupe-5.jpg

http://geza.roheim.pagespro-orange.fr/images/zohuman.jpg

https://i.pinimg.com/originals/bc/66/47/bc6647288951b57fd66a31508c20004d.jpg

 

 

De quoi avoir honte aujourd'hui! Exposition coloniale en Belgique,1958

De quoi avoir honte aujourd'hui! Exposition coloniale en Belgique,1958

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments