Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Marc 4:14-20, de la foule et des disciples...

Simone

Jeudi 23 avril 2020, la Virginie (le jardin à l'aube du mercredi 23)

Parabole du semeur, suite et fin,

(Ouf! finalement aujourd'hui, je n'ai pas commencé la journée en lisant les titres de journaux auxquels je suis abonnée par Internet)

Quand on pense aux milles et un interprétations des paraboles, on a de la chance, d'avoir de la bouche de Jésus l'interprétation d' une d'entre elle, la parabole du semeur...et on s'étonne que les disciples n'aient pu la comprendre car pour nous, elle semble facile à interpréter ce qui en réalité est une fausse perception car si on en trouve le sens évident, c'est certainement parce qu'on en connait l'explication.  On n'aborde pas le texte sans y lire en filigrane l'explication qui vient après...

C'est d'ailleurs un problème dont on ne se rend pas compte pour les évangiles ou autres textes bibliques connus et souvent cités,  le fait que l'on a tellement assimilé les commentaires qui les accompagnent qu'ils se surimposent au texte originel et le remplacent....et ce n'est que quelquefois en lisant le texte dans une traduction ou une langue différente que l'on découvre un autre sens, que celui que l'on croyait collé au texte...

( Ce qui fait que tellement souvent quand on dit " la bible dit que" ce n'est pas du tout la bile qui dit que  c'est nous disons que la bible dit que..., la bible étant cité pour appuyer une opinion qui interprète à l'avance les paroles que l'on va énoncées)

Le semeur sème la parole.
Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée; quand ils l'ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux.
Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d'abord avec joie;
mais ils n'ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute.
D'autres reçoivent la semence parmi les épines; ce sont ceux qui entendent la parole,
mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l'invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse.
D'autres reçoivent la semence dans la bonne terre; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un.

La parabole elle-même était adressée à la foule, mais par contre l'explication elle, elle est adressée aux disciples, et ce parce-qu'eux ils en ont fait la demande....Il est donc intéressant d'examiner à la fois la parabole et l'explication à la lumière des deux publics différents.

À la foule...  

Jésus semble prévenir la foule qui s'enthousiasme pour lui, que cet engouement qu'ils ont pour son enseignement, cette émotion qu'ils ressentent en l'écoutant ne va pas durer et quand ils retourneront chez eux, ils oublieront plus ou moins vite tout ce qu'ils ont suivi avec tant d'intérêt. Jésus ne les flatte pas,  il semble chercher plutôt à les refroidir.. ou tout du moins à leur montrer la superficialité de leur écoute pour qu'ils s'examinent... et de cette manière peut-être leur donner l'opportunité de devenir la bonne terre qui donne du fruit au centuple au lieu d'être de ceux qui laissent tout tomber au milieu des difficultés. Mais l'ont-ils compris eux qui n'ont pas eu le droit à l'explication?

Le "que celui qui a des oreilles entendent " à la fin de la parabole en tout cas permet de supposer que Jésus s'attendait à ce que parmi la foule il y ait un groupe  qui comprenne ce qu'il veut dire ou qui soit suffisamment intéressé pour demander après des explications... quand un groupe plus large resterait dans l'obscurité.. en supposant de toutes façons s'ils comprenaient, ils ne se convertiraient pas...

(Certains commentaires sur la raison de vouloir cacher le message au plus grand nombre insistent sur le fait que Jésus, connaissant l'hostilité des scribes et pharisiens envers lui, se protégeait de cette manière  de leurs critiques et de leurs accusations pour qu'il ne soit pas arrêté avant " son heure"... On verra d'ailleurs plus tard dans le récit de la passion comment ils cherchèrent des témoignages contre lui basés sur ce q'il avait enseigné et avec des paraboles dont l'interprétation était laissée à l'auditeur, il était difficile de l'incriminer. )

Message aux disciples

On peut se demander si le but de son explication aux disciples est de les préparer à ce qui va se passer quand ce sera à leur tour de semer la parole qu'il leur a enseigné à savoir que les résultats de leur prédication ne dépend pas d'eux mais de la personne qui la reçoit. Veut-il les prévenir de ne pas se faire d'illusions sur l'enthousiasme des foules...de ne pas se décourager quand beaucoup de nouveaux convertis s'éloigneront sachant que ceux qui sont la bonne terre, donneront un fruit abondant....? Est-ce que Jésus avertit  les disciples qu'il faut se méfier des foules? On ne peut pas savoir évidemment ce qui se passait dans l'esprit de Jésus... mais l'explication est certainement une mise en garde, un enseignement au sens fort du terme quand on la lit maintenant.

(Beaucoup d' exégètes d'ailleurs insistent sur le fait que cette explication de la parabole est un message d'encouragement pour les chrétiens auxquels cet évangile s'adresse et  qui à l'époque étaient persécutés et voyaient qu' un grand nombre abandonnait la foi, Certaines parties du texte sont donc considérées comme "écrites par Marc" et représentant l'interprétation de la communauté  et ne remontant pas directement à Jésus....mais comme on continue à être dans les probables dans ce domaine et qu'il n'y a pas l'unanimité sur ses questions, je ne veux pas m'y attarder: mais j'ai mis à la fin un lien d'un article qui traite de la question avec sérieux...)

On voit en tout cas ici grâce à la parabole et son explication deux moments différents dans l'annonce de l'Évangile ; celui  de la prédication aux foules qui le suivaient pour multiple raisons, qui allaient du désir d'être guéri à celui de le prendre en faute...et celui de la formation pour les disciples ( au sens large tu terme)  qui occupe une place importante dans cet évangile:  on a vu  Jésus défendre ses disciples quand ils étaient critiqués parce-qu'ils arrachaient des épis le jour du sabbat,  on l'a vu leur donner son autorité pour chasser les démons, et maintenant,  on le voit prendre le temps de les instruire...(c'est un aspect que je n'avais pas remarqué avant) ce qui confirme l' importance qu'il donnait à cet aspect de sa mission...que je n'interprète pas en tout cas comme une justification d'une hiérarchie ecclésiale quelconque mais comme une attitude normale.  (Pour moi qui ait été professeur, il semble naturel d'approfondir un sujet  et l'expliquer plus en détail seulement avec les étudiants qui en sont demandeurs...)

Pour autant, le fait même que Jésus savait que parmi la foule à laquelle il s'adressait, il n'y en aurait que peu qui le suivraient jusqu'au bout... ne le conduit pas à refuser de lui donner des enseignements.  Il  ne la renvoie pas, il n'est simplement pas dupe des motifs de ceux qui l'écoutent ni ignorant des mauvaises intentions de certains à son égard et c'est ce qui le conduit à la prudence semble-t-il. Jésus comprend bien les phénomènes de foule:  mais pas d'essai de manipulation de sa part et ni d'illusion non plus.

*   *   *


Qu'est ce que je retiens de cette parabole et de son explication ?

Son réalisme, sa véracité: c'est exactement comme ça que ça se passe, on reçoit avec joie un enseignement nouveau que l'on se dépêche de vouloir mettre en pratique et très souvent  notre enthousiasme retombe très vite .....comme les bonnes résolutions du nouvel an...Le manque de persévérance est ce qui me touche le plus mais aussi le mystère de ceux qui sont la bonne terre qui donnent du fruit et que j'aimerais être.... ( est-ce une condition naturelle ou une condition à cultiver? Mais j' aurais tort de théoriser là-dessus car Jésus ne le fait pas sinon on n'en finit pas de vouloir trouver un sens  symbolique à chaque détail...il vaut mieux prendre ce qui nous touche le plus)
 
On voit ici un Jésus qui prêche un message qui va a l'encontre d'un évangile facile qui veut attirer les foules et les retenir en parlant d'amour et de bien être, quand lui il leur parle de difficulté et du besoin de persévérance... En cela il reprend le thème du début  de sa prédication résumée par ces paroles " Repentez-vous et recevez la bonne nouvelle" comme si la première partie était la condition nécessaire pour recevoir  la deuxième..  Le caractère de prophète, de Jésus continue à s'affirmer. De nouveau, je suis frappée par la différence entre lui et beaucoup de prédicateurs célèbres : le fait qu'il n'y ait pas même l'ombre d' un recherche de gloire chez lui ni de tentative de séduction du public auquel il s'adresse.

En tout cas ce qu'il remet en cause d'une manière claire dans ce domaine, c'est la théologie comptable du succès...le succès d'un prédicateur ou d'un évangéliste ne saurait se mesurer aux chiffres de ceux qui viennent assister à leurs messages.   Une fois le moment d'enthousiasme terminé, le fruit qui en résulte n'est pas comptable et encore moins au moment où l'événement se déroule (Malheureusement toutes ou presque toutes les levées de fond ou le marketing chrétien sont fondées sur le comptage en opposition totale avec ce qui ressort des enseignements du Christ)

*   *   *


Après nous avoir donné, ce modèle type pour déchiffrer cette parabole, il nous laisse de nouveau orphelin avec les autres paraboles qui suivent...quand je dis qu'il nous laisse orphelin, ce n'est pas exact" pour le coup, c'est le texte ou le rédacteur de l'évangile qui nous laissera orphelin car la fin de cette section termine par cette phrase qui nous met l'eau à la bouche mais nous laisse sur notre faim:


Il ne leur parlait point sans parabole; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples.

Et nous alors?

P.S. https://www.persee.fr/doc/thlou_0080-2654_1974_num_5_4_1354

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments