Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Non, ce n'est pas un poisson d'avril!

Simone

Le 1er avril, 2020, la Virginie

(La température a baissé à 3 degré hier soir, mais heureusement pas au-dessous de 0, il n'y a donc pas eu de gelée. Ce matin pas beaucoup de circulation sur la route; maintenant quand on arrive chez le docteur, on ne vous laisse pas entrer dans la salle d'attente, vous devez rester dans votre voiture, téléphoner et attendre que quelqu'un sorte et vienne vous dire d'entrer. Presque chaque cabinet médical a un protocole différent...Suis passée au supermarché à côté, maintenant ils ont installé du plexiglas entre les caissières et le public, personne encore avec un masque sauf une employée qui avait l'air malade..mais le chômage partiel n'existe pas...on est prié de rester chez soi sans paye...il y a un statut appelé "furloughed" qui signifie qu'on n'est pas payé mais que théoriquement on sera repris si l'entreprise en a les moyens ...selon les États, on peut ou ne peut pas recevoir une allocation chômage )

Personne n'a envie de faire des canulars en ce premier avril ni de faire des blagues...sauf peut-être ceux qui sont au front: étonnant comme l'humour au milieu des tragédies jaillit tellement naturellement et particulièrement l'humour noir. Le rire, la dérision est une manière très saine finalement de prendre ses distances avec la situation horrible et désespérée que l'on vit...oui on peut rire de tout mais seulement si on est engagé dans la mêlée...  il faut être en première ligne pour avoir droit de le faire car c'est de soi qu'on se moque. Par contre ceux de l'arrière garde qui le font donnent l'impression  de profiter du malheur des autres et on trouve leur humour indécent car ils le font en spectateurs...

J'ai toujours été frappée par la capacité humaine à faire face aux pires tragédies, à inventer mille et une astuces pour continuer à survivre et ce cataclysme sanitaire ne fait pas exception à la règle mais on sait aussi qu'il y a un coût humain énorme qui vient avec, car il y a tous ceux qui justement n'ont pas cette force intérieure, ces ressources qui les poussent à surmonter l'épreuve et ceux-là restent sur le bord du chemin... Comment les sauver?

Il vaut mieux ne pas lire les infos politiques si on n'a pas envie de se rendre malade et ici, avec en toile de fond une campagne présidentielle (élections en novembre), c'est carrément obscène quand on voit que les calculs électoraux semblent dicter toutes les décisions, ...surtout en haut lieu.... et comme on est aux États Unis, les liders religieux s'en donnent à coeur joie pour flatter les grands de ce monde.

Malheureusement ça détourne l'attention du grand public, du travail énorme d'aide et d'initiatives que les églises mettent en place, créant un filet de protection que l'État qui n'est pas du tout providentiel ici a toujours négligé ou refusé de faire.  Elles sont toujours en première ligne dans ces situations car elles sont au centre de la vie de beaucoup de communautés et les plus proches de par leur mission des gens en difficulté.  Ceux qui font la Une pourtant sont ces pasteurs récalcitrants qui insistent qu'ils peuvent continuer à se réunir le dimanche pour prouver qu'ils sont plus spirituels que les autres...

C'est triste et dommage. (Jésus, s'il te plaît revient!)

*   *  *

Pendant ce temps, l'épidémie galope et j'ai bien peur que l'hécatombe suivante soit la Floride, où aucune mesure de confinement n'a été prise où il y a une grande population de latinos, sans assurance, mais aussi de retraités, où les plages étaient pleines, à peine  la semaine dernière d'étudiants en vacances venus de tous les États... Les centres touristiques sont particulièrement vulnérables...(je ne veux même pas penser aux camps de réfugiés ou à des pays comme l'Inde)

Officiellement, en Virginie, on est donc en confinement depuis, hier, mais ça ferait flipper tous les européens de savoir que la recommandation de l'administration Trump est que parmi les magasins autorisés à rester ouvert,  ceux de ventes d'armes doivent l'être car considérés comme de première nécessité...et que quand un gouverneur d' un État donne l'ordre de les fermer, le lobby pro-arme ( NRA ) conteste la décision en justice  (selon eux, elle viole le deuxième amendement de la constitution américaine )... et dans bien des cas, ils sont obligés d'annuler l'ordre qui a été donné !

 Non, je ne mens pas!  Non, ce n'est pas un poisson d'avril !  

https://abcnews.go.com/Politics/wireStory/trump-administration-rules-gun-shops-essential-amid-virus-69882359

https://www.rt.com/usa/484009-pennsylvania-gun-stores-lockdown/

https://www.lifezette.com/2020/03/nra-sues-california-governor-gavin-newsom-and-la-county-sheriff-alexander-villanueva-over-illegally-closing-gun-stores/

 

Il faut que je me calme et que je passe à autre chose : les infos, c'est toxique!

Heureusement que dehors, c'est le printemps et  ça c'est pas un poisson d'avril!

 

Non, ce n'est pas un poisson d'avril!
To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments