Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du patient 0 et des boucs-émissaires

Simone
Du patient 0 et des boucs-émissaires

Le 9 avril 2020,

Jeudi saint

(Le vent souffle, la température se rafraîchit, les branches se cassent mais les grands pins tiennent encore le coup)

C'est un peu affolant ...cette recherche du patient 0  (un article du Monde aujourd'hui révélait une enquête sur le sujet) pour savoir qui a contaminé qui...on comprend l'enjeu dont le but est de mieux soigner et de mieux protéger...mais quand même, ça donne l'impression qu'on est à la recherche du coupable....

Quel est ce sal...qui nous a apporté cette cochonnerie...qui nous a contaminé tous, qui a causé la mort de toutes ces personnes, de ma mère ma grand-mère et tous mes amis?

Qui? Qui?

Un homme d'affaire chinois? un évangélique à une réunion de prière à Mulhouse? un Juif ?  (pourquoi pas, c'était bien eux qui avaient contaminés les puits pendant la grande peste...n'est-ce pas?) , une de ces personnes qui voyagent à l'étranger... certainement pas un des nôtres...pas possible que ce soit un de chez nous...

Est-ce toi, est-ce moi, est-ce lui?

"Mais si ce n'est toi, c'est donc ton frère!" disait le loup à l'agneau avant de le dévorer ( La Fontaine)

A quoi ça rime vraiment de le savoir... est-ce absolument nécessaire d'identifier cette première personne sans en faire la cible de toutes nos peurs et nos frustrations ( imaginez le déchaînement de haine sur les réseaux sociaux)...et lui faire porter toutes nos fautes...quand la responsabilité de la pandémie est aussi celle de nos gouvernements qui n'ont pas agi à temps, de nos inégalités latentes qui ici aux États-Unis Unis explique pourquoi les afro-américains, et les latinos meurent en tellement plus grande quantité que les blancs...

C'est affolant aussi toutes ses apps pour tracer la trajectoire de ce virus qui permet de surveiller tous nos contacts, toutes nos allées et venues pour qu'on puisse identifier ceux qu'on aurait pu contaminer...

Un vrai rêve pour les dictatures: n'est-ce pas les premières choses que l'on demande aux personnes que l'on arrête et que l'on torture si elles refusent de coopérer: donner le nom de tous vos contacts.... et sans aller jusque là... pour travailler dans n'importe quel service de sécurité de l'État, ne demande-t-on pas aux candidats de donner tous les noms des personnes qu'ils connaissent...

Ça me donne froid dans le dos...!

Comme cette phrase que l'on entend dire dans le récit de la Passion pendant la semaine Sainte et qui en quelque sorte scelle la sentence de mort de Jésus...

L'un d'eux, Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là, leur dit: Vous n'y entendez rien; vous ne réfléchissez pas qu'il est dans votre intérêt qu'un seul homme meure pour le peuple, et que la nation entière ne périsse pas.…

Le sacrifice du patient 0 pourrait-il sauver toute une nation?

Certainement pas ! Ce n'est pas vrai non plus ce qu'a dit le Caïphe, souverain sacrificateur pour justifier la remise de Jésus entre les mains du pouvoir romain... la mort de Jésus n'a pas sauvé la nation  juive des Romains...sa mise à mort n'empêchera pas  la destruction de Jérusalem et la dispersion du peuple d'arriver quelques 70 ans plus tard..

 

Les boucs émissaires sont toujours cela, des prétextes pour se disculper, pour cacher ses fautes à soi, pour justifier de garder son pouvoir et ses privilèges...pas étonnant que le rite du bouc émissaire dans la loi juive ait été institué pour faire porter à un animal, tous les péchés du peuple et l'envoyer dans le désert...pour qu'ils puissent évacuer cette tendance dangereuse de faire porter à un seul individu toute la culpabilité des maux d'un peuple..

 Il posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant et confessera sur lui toutes les désobéissances, tous les péchés, toutes les fautes des Israélites ; ainsi il les fera passer sur la tête du bouc, puis il fera chasser celui-ci au désert par un homme désigné pour cela. Le bouc emportera sur lui tous leurs péchés dans un lieu à l’écart : on le chassera au désert.!


Dans le cas de Jésus, il a accepté d'être le bouc-émissaire, il a accepté d'être le coupable, on connaît bien l'histoire: il n'a pas résisté à son arrestation... mais grâce à lui, c'en est fini des boucs-émissaires, une bonne fois pour toutes!

" Ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.…"

Plus besoin de boucs-émissaires,  

Jésus, suffit!

Pas besoin non plus de patient 0

à trouver ou à blâmer... (car il y en a eu certainement plusieurs...)

Ce qu'il vaut mieux chercher,

C'est un vaccin!

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments