Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Qu'est ce que l'homme?

Simone
En haut du Kilimanjaro

En haut du Kilimanjaro

Le 28/29 février,2020, la Virginie. C'est pas souvent qu' on a un 29 février!

(C'est le Coronavirus qui fait la Une: c'est pas plus mal...surtout Wall Street qui chute...je ne peux même pas comprendre ce que la perte de trillions signifie...c'est en dehors des mes capacités...500 de plus ou de moins par mois, ça c'est mesurable mais des trillions...mais en fait ça devrait être plutôt ce million de réfugiés à la frontière turque qui devrait faire la Une des journaux...)

Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as créées:
Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l'homme, pour que tu prennes garde à lui?

Ce sont ces deux versets qui maintenant me font réfléchir,et la question qui y est posée: la place de l'être humain dans l'univers, quelle est-elle?

Totalement négligeable, on a envie de dire, surtout avec les études sur l'origine du monde qui se chiffre en millions d'années...l'être humain parait si petit, si insignifiant: qu'est ce que c'est que 50, 70 ou même 100 ans dans l'histoire de la planète? Rien du tout, même pas une goutte d'eau, même pas un souffle, même pas le temps de dire ouf....et c'est fini. L'être humain c'est l'éphémère par excellence!

Pourtant quand on est en vie, on se sent tellement important, on vit comme si on était le centre de l'univers: les opinions que l'on émet, les émotions que l'on ressent, les pensées qui nous habitent, tout nous donne l'impression d'être un être exceptionnel, de compter pour beaucoup, de croire que sans nous le monde n'existerait pas...

Et c'est là que l'on voit l'illusion d'optique que suscite le terme de découverte scientifique dans bien des cas: le mot découverte nous fait croire qu'il s'agit d'invention ou de création, de quelque chose qui n'existait pas avant et auquel on a donné la vie parce-que l'on vient d'en découvrir l'existence...Comme la découverte de l'Amérique à laquelle on donne une date bien précise (1492 ) comme si le continent américain n'existait pas avant qu'on le découvre ...

(Dans les dernières découvertes scientifiques sur l'origine du monde, on vient de nous dire, que la théorie du big ban était à revoir maintenant que l'on avait des télescopes..plus puissants qui nous permettaient de mieux observer. Et, pour moi qui n'y connait rien en astrophysique ou en astronomie, c'est cela que je veux bien mettre en exergue: la découverte vient de l'observation d'un phénomène déjà arrivé. Le big ban, s'il est vrai qu'il est arrivé et que l'on puisse l'observer (ce qui n'est pas encore le cas), n'est pas la cause de l'existence de l'univers mais seulement une étape dans sa formation. L'observation est à la base de toute connaissance scientifique: on confond découvrir et inventer mais même quand on invente , on le fait à partir ce qui existait déjà: on ne crée pas ex nihilo )

Mais en tout cas, le contraste entre la grandeur de l'univers et notre petitesse devrait nous conduire à l'humilité : on ne fait pas le poids!

Et pourtant, on ne sent pas petit du tout,

Cette contradiction entre la réalité de notre place dans l'univers et le ressenti de notre importance, personne n'en a jamais parlé aussi bien que le grand Blaise Pascal!

Par l’espace l’univers me comprend et m’engloutit comme un point, par la pensée je le comprends.
La grandeur de l’homme est grande en ce qu’il se connaît misérable ; un arbre ne se connaît pas misérable. C’est donc être misérable que de se connaître misérable, mais c’est être grand que de connaître qu’on est misérable.

Selon Pascal (1623-1662) c'est donc la pensée qui fait la grandeur de l'homme..., et aujourd'hui quelques 400 ans plus tard,  on n' a pas trouvé mieux : la revue littéraire américaine Lapham's quaterly (hiver 2018) a consacré tout un numéro à ce phénomène humain et inexplicable qu'est sa capacité à réfléchir et à se penser. ,

"Consciousness" (pas la conscience en français mais le fait d'être conscient) explique l'editorial  étant un ressenti, une réalité subjective elle échappe à  l'analyse scientifique. Et malgré les avances étonnantes de la science faites grâce à des études très poussées comme celles du "Human genome project", on ne peut toujours pas savoir si c'est  la matière qui génère l'esprit ou l'esprit qui génère la matière je cite : "whether the human mind is flesh giving birth to  spirit or spirit giving birth to flesh"...

 

 

*   *   *


Et c'est pour ça, qu'il vaut mieux retourner à ce psaume, où Dieu à travers le langage du poète ( pas scientifique surtout que les théories scientifiques changent tout le temps) répond à cette question insoluble de la contradiction entre la grandeur de l'univers et la petitesse de l'homme.

Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l'as couronné de gloire et de magnificence.
Tu lui as donné la domination sur les oeuvres de tes mains, Tu as tout mis sous ses pieds,

Gloire et magnificence ! Dans l'univers , l'être humain appartient à une catégorie à part, au-dessus des créatures terrestres mais un peu au-dessous des créatures célestes ou divines...* où il a reçu " gloire et magnificence" L' être humain n'est pas un vers qui est fait pour qu'on l'écrase, si petit soit-il, il a une dignité, une valeur intrinsèque qui explique le ressenti de son 'importance et qui surtout mérite qu'on le traite avec respect: il n'est pas n'importe qui ni n'importe quoi, il peut marcher la tête haute. C'est pour cela que tout ce qui cherche à dégrader les êtres humains (comme la torture) à leur enlever leur gloire en cherchant à les humilier dans les prisons ou ailleurs est si condamnable.

(Puisse chaque enfant qui naisse, chaque adolescent qui grandisse savoir qu'il est couronné de gloire et de magnificence, on n'aurait pas tous ces adultes qui souffrent d'auto-estime et qui croient qu'ils ne valent rien, ce qui est à la base de tellement de ratés et de troubles psychologiques...car la valeur qui est donnée à l'homme ici n'est pas liée à ses capacités physiques ou  intellectuelles, elle l' est une bonne fois pour toutes, elle est un acquis a la naissance, elle fait partie de son identité profonde, contrairement à la honte de soi qui elle lui est enseignée au cours de son existence )

Mais la deuxième chose que dit ce psaume et qui explique les découvertes scientifiques, les avancées technologiques, les progrès de la médecine est l'affirmation que l'homme a dominion sur la nature, non pour la détruire bien sûr mais pour en jouir et pour la transformer : il est le gérant de l'univers qui lui a été donné pour qu'il en découvre les secrets: que ce soit pour cultiver la terre,  inventer l'imprimerie, imaginer l'Internet ou même construire les avions, peu importe....rien de cela n'est condamnable ou indésirable en soi mais c'est sa cupidité et son égoïsme qui fausse tout et fait qu'avoir dominion sur l'univers soit traduit comme un passe-droit à détruire l'environnement qui l'entoure.

Tu as mis tous sous ses pieds" mais pas pour qu'il le piétine...

(Et il remet les pendules à l'heure en ce qui concerne la place des animaux dans la création: il y a malgré tout ce qu'on a pu découvrir sur les grands singes et leurs capacités, une différence entre un animal et un être humain, et l'espèce d'égalité qu' on a voulu créer entre eux a conduit à des dérapages dangereux où dans nos pays riches beaucoup d'animaux vivent dans de bien meilleures conditions que des millions d'enfants (les chiffres de l'argent qui est dépensé pour les animaux domestiques a atteint des proportions scandaleuses) Animaux de compagnie oui, idoles non: pas de veaux d'or ou autres animaux qui sont révérés par ailleurs comme des dieux, si on en croit les nombreuses statues qui leur sont dédiées un peu partout dans le monde!).

 

Voilà donc de nouveau ce psaume qu'il vaut la peine de lire et relire tout d'un trait, sans l'interruption de considérations philosophiques oiseuses... comme les miennes... et de le méditer dehors, dans la nature ou en contemplant un enfant ou même un adulte assoupi!

Au chef des chantres. Sur la guitthith. Psaume de David. Eternel, notre Seigneur!
Que ton nom est magnifique sur toute la terre! Ta majesté s'élève au-dessus des cieux.
Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires, Pour imposer silence à l'ennemi et au vindicatif.
 Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as créées:
Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l'homme, pour que tu prennes garde à lui?
Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l'as couronné de gloire et de magnificence.
Tu lui as donné la domination sur les oeuvres de tes mains, Tu as tout mis sous ses pieds,
Les brebis comme les boeufs, Et les animaux des champs,
Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, Tout ce qui parcourt les sentiers des mers.
Eternel, notre Seigneur! Que ton nom est magnifique sur toute la terre!

 

* En consultant les différentes traductions je me suis rendue compte que le mot Dieu est souvent traduit par ange ou dieu; le mot Elohim apparaît dans la version hébraïque, mais s' il veut bien dire Dieu dans certains cas, ce n'est pas le sens selon les traducteurs hébraïques qu'il a ici c'est celui d'anges ou de dieu.

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments