Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du monothéisme, d'Uchimura Kanzo et de l'automne

Simone

Lundi 28 octobre 2019, en Virginie

Magnifiques journées d'automne... dimanche particulièrement , impossible de décrire tellement c'était beau...ce n'était pas les arbres cette fois-ci mais les nuages au sommet des montagnes noires qui se découpaient à l'horizon...et les champs encore verts qui s'étalaient dans la plaine et quelques uns dorés où les maïs n'étaient pas encore coupés, mais c'était ce contraste du noir des montagnes derrière ces nuages ventrus d' une qualité et d'une densité particulière dont la forme se modifiait au gré du vent  ( bon je sais... je suis nulle pour les descriptions..) et prendre une photo n'aurait pas rendu..il aurait fallu une vidéo...et encore

On ne peut pas vraiment capturer la beauté et l'enfermer entre nos mains sans la détruire...il faut accepter l'éphémère de la beauté et de l'émotion qu'elle procure...mais on veut toujours essayer de thésauriser...thésauriser...et notre vie au fur et à mesurer qu'elle s'allonge se remplit de ses objets du passé qui sont censés contenir nos souvenirs...au moins, en tout cas, ils rappellent un passé heureux ....c' est mieux que ce qui se passe dans notre tête ou notre coeur quand on thésaurise ou plutôt accumule, les déceptions, les regrets et qui eux sont dangereux car ils risquent de nous laisser nous noyer dans un océan d'eaux amères...

En tout cas, l'automne est éphémère, on sait que les arbres perdront leurs feuilles, et que ce sont les paysages austères qui nous attendent, gris bien souvent, pluvieux quelquefois, froids et humides tristes et longs sauf si la neige vient et transforme tout en un monde féerique pour au moins une journée, mais on n'en est pas encore là...

*   *  *

J'ai fait une overdose du Brexit (qui n'arrivera pas le jour de Halloween finalement) et surtout des informations concernant the "impeachment" et de l'arrogance de ce président qui se croit intouchable mais encore plus de tous ces laquais, de tous ces hommes politiques, prêts à faire n'importe quoi pour lui plaire...ils n'arriveront jamais à le déboulonner me semble-t-il alors qu' il continue à insulter tout le monde et à mentir d' une manière éhontée...

*   *   *

Pour échapper au présent, je me tourne vers le passé et je trouve ce journal  inattendu d'un japonais (Uchimira Kanzo 1861-1930) qui raconte sa conversion difficile au christianisme (1877)  pour un auditoire anglophone auprès duquel il dénonce l'arrogance d'un certain type de mission et se fait un farouche défenseur de l'indépendance des églises japonaises envers les missions étrangères (essentiellement anglaises et américaines à l'époque mais aussi allemandes)!

Un compte rendu sincère de ce jeune  qui adhère au christianisme, plus ou moins forcé au début par des camarades chrétiens récemment convertis et qui peu à peu, au milieu des doutes et du spectacle désolant des querelles théologiques des différents mouvements du christianisme (comme aujourd'hui) décide de croire profondément en Jésus Christ.

 (Il devient le fondateur du mouvement chrétien japonais Mukyoka qui signifie chrétien sans église...ou plutôt sans dénomination...Sa volonté d'inscrire le christianisme dans le contexte japonais, sa pratique d' un christianisme social, son pacifisme, ses nombreux écrits, feront de lui une figure majeure dans le christianisme japonais d'avant la deuxième guerre mondiale)

Ce qui m'étonne en lisant son livre, c'est à quel point, ses réactions mais aussi sa manière de penser, me sont compréhensibles et comment il a su comprendre et adopter des formes de pensée qui a priori auraient dû lui être totalement étrangères: il discute des théories de l'époque comme de la théorie de l'évolution et des discussion qu'elles suscitent dans les milieux chrétiens ( plus ça change et plus c'est la même chose..)  Si dans ce livre, il explique bien sa foi japonaise à la fois shintoïste t bouddhiste, qui bien entendu m'est étrangère, les émotions qu'il décrit, les critiques qu'il fait , son rejet de certaines manières de voir .... rejoignent les miennes..Cela m'étonne d'entendre un japonais d'il y a plus de 150 ans qui parle à coeur ouvert et fait des réflexions que j'aurais pu faire  sachant que l'on présente les japonais impénétrables, incompréhensibles comme des extra terrestres....

Mais aussi ce qui m'étonne est comment il a pu non seulement rester chrétien mais devenir un évangéliste  malgré l'hypocrisie et l'arrogance de certains aspects de l'entreprise missionnaire qu'il dénonce sans ambages d'ailleurs et le chemin qu' il a dû parcourir pour comprendre et embrasser cette foi...mais lui affirme finalement que les enseignements du bouddhisme et de Confucius n'étaient pas si loins ni contradictoires que ceux de la foi chrétienne et qu'elle était un aboutissement de ces enseignements non pas un renoncement... (Je crois qu' il se retournerait dans sa tombe aujourd' hui s'il savait que ces mêmes étrangers maintenant se convertissent au bouddhisme, !)  et que la découverte du monothéisme avait été une vraie libération pour lui de l'emprise de tant d'esprits avec chacun son temple auxquels il devait rendre hommage pour s'attirer leur faveur et éviter leur courroux...Ce n'est pas le Jésus qui chasse les démons qui le libère mais le Dieu qui existe en dehors et aussi au dessus de l'univers qui rend la nature un lieu de beauté dont on peut jouir sans arrière pensée car vidé de ses contraintes et de ses menaces...

Comme ces belles journées d'automne!

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments