Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du 11 septembre.. et du suicide...

Simone
Regarder la nature ,c'est réconfortant

Regarder la nature ,c'est réconfortant

Le 11/12 septembre, 2019

 

Date qui a malheureusement changé le cours de l'histoire...surtout ici où elle a permis au pays d'amorcer un tournant antidémocratique au nom de la lutte contre le terrorisme et a conduit aujourd'hui à la victoire des thèses de l'extrême droite... non seulement ici mais ailleurs...

Malheureusement une victoire pour ceux qui justement voulaient détruire l'espace de liberté que représentaient les démocraties occidentales...En tout cas les lois dures et l'attitude hostile des américains contre l'immigration des pays de l'Amérique du sud, date de ce moment-là , tous les journalistes latinos vous le diront...même si bien entendu tout le monde sait que les terroristes ne sont jamais arrivés par la frontière avec le Mexique..ça a été malgré tout un des arguments du gouvernement actuel pour vouloir construire le mur....

En tout cas le ton guerrier des cérémonies de commémoration a énormément baissé et ce sont plutôt les problèmes de compensations aux victimes ou familles des victimes qui  sont mis en exergue dans les médias. Ouf!

*   *   *


Sinon, sans le connaître, je lis avec tristesse l'histoire de ce pasteur qui exerçait un ministère envers les personnes qui souffraient de dépression, comme lui  ... et qui vient de se suicider...Il s'appelait Jerrid Wilson...il a écrit sur son compte twitter le jour où il s'est suicidé...

" Aimer Jésus ne guérit pas toujours des pensées suicidaires, aimer Jésus ne guérit pas toujours de la dépression...mais ça ne veut pas dire qu'il ne nous offre pas son réconfort et sa présence, ça il le fait toujours"...

Il avait prêché à l'enterrement d'une femme qui s'était suicidé...la veille et il n'avait que 30 ans!

Que s'est-il passé pour qu'il décide d'en finir...  Rien ne laissait présager que ce jour-là, après une journée normale (avec la manie de tout enregistrer par vidéo pour eux qui se mettaient en scène comme il arrive dans ces milieux évangéliques des mega churchs.. sa femme le montre en train de parler gentiment avec leur petite fille quelques heures auparavant) il sombre dans une crise qui le conduit au suicide... Pourquoi ? ...On ne le saura jamais...

On sait que les personnes qui souffrent de dépression d'une manière chronique ( pas ceux pour lesquels la dépression est le résultat de circonstances extérieures difficiles...pour lui on savait qu'il avait "tout pour être heureux", un ministère pastoral riche, une femme et des enfants qui l'aimaient et financièrement il ne manquait de rien ...) les crises d'angoisse ou de dépression qu'ils ont, sont tellement terribles et douloureuses que le seul désir qui les habite c'est celui d'être libéré ou soulagé de leur douleur et se donner la mort semble quelquefois la seule option...mais pourtant lui il aurait dû...

Comprendre pourquoi, il a fait ce geste, ce qui s'est passé dans sa tête et surtout  pourquoi Dieu n'a-t-il pas arrêté sa main comme il l'a fait par exemple pour qu'Abraham ne sacrifie pas son fils...ça on ne le saura pas... c'est tout le problème du mal qui est posé...pourquoi Dieu permet ce geste irréparable de désespoir et intervient dans certains cas et pas dans d'autres... Au moins,  les églises chrétiennes  n'envoient plus les suicidés systématiquement en enfer mais affirment que la grâce de Dieu en Jésus permet qu'ils soient reçus dans son royaume...

Ça n'empêche que le drame du suicide, c'est autant pour celui qui est mort que pour les vivants...pour les proches qui souffrent de culpabilité dans beaucoup de cas...se demandant ce qu'ils auraient pu faire pour le sauver...mais quand il s'agit d'un prédicateur de renom qui de surcroît conseillait les déprimés ça prend une toute autre dimension, car ce sont les bienfaits de la foi en Jésus-Christ qui sont remis en cause ( il a sauvé les autres ont dit les soldats romains à Jésus sur la croix, mais lui ne peut pas se sauver lui-même...) surtout pour ceux qui justement ont des tendances dépressives et des pensées suicidaires et trouvaient en lui leur espérance.

Le problème est justement que lui et sa femme projetaient sur les réseaux sociaux une image de gens heureux sans soucis qui faisaient que même si lui admettait ouvertement qu'il luttait contre la dépression, toutes les photos et les vidéos qu'ils mettaient en ligne donnaient l'idée du contraire: un couple idéal, une famille de rêve, avec des enfants adorables ce que l'on croit que l' on peut avoir si on est de bons chrétiens: la réussite matérielle et spirituelle.... Ils travaillaient ensemble dans l'église dans une complémentarité apparemment parfaite, étaient généreux, aidaient les autres, avaient un nombre impressionnant de "followers" en ligne et n'avaient pas des fins de mois difficiles (pas super riches comme d'autres mais presque millionnaire)...Qu'est-ce qu'on aurait pu demander de plus? N'est-ce pas ce que tout le monde désire et si eux ils pouvaient avoir cette vie merveilleuse, pourquoi pas moi?

Et puis du jour au lendemain tout s'écroule...!

C'est cette image publique de réussite qui fausse tout, cette confusion que l'on fait entre réussite humaine et bénédiction divine ...car, comme toujours, on a tendance à se tourner vers les êtres humains plus que vers Jésus-Christ et quand elles chutent, on remet en cause toutes les promesses de Dieu...  celles qu'il fait vraiment ... mais aussi celles qu'il ne fait pas... mais que beaucoup de prédicateurs nous disent qu'il fait....ses paroles écrites quelques heures avant sa mort, elles résonnent encore:
"Aimer Jésus ne guérit pas toujours des pensées suicidaires....mais ça ne veut pas dire qu'il ne nous offre pas son réconfort et sa présence, ça il le fait toujours" 

L 'a-t-il senti cette présence après s'être donné le coup fatal dans un moment de désespoir?

C'est le revers de la médaille de ces témoignages spectaculaires qui bien souvent ne sont que des points de départ ou des moments privilégiés d' une vie de disciple qui par la suite s'avère difficile et ardue... comme Jésus nous a bien prévenu qu'elle le serait d'ailleurs...avec ses hauts et ses bas...

(Faudrait-il pour autant ne pas partager les joies qui nous sont données en cours de route? Car si Jésus ne guérit pas toujours, il le fait quand même quelquefois, car si Jésus n'arrête pas toujours la main de celui qui veut se tuer, il le fait aussi quelquefois... Mais, comment parler de ces victoires dans une vraie attitude de gratitude et sans faire du m'as-tu vu?)

Bref, le suicide...l'ultime douleur et semble-t-il l'ultime défaite...?

(Lisez à la fin les déclarations de sa femme juste après sa mort)

Dans ces cas là, on en revient à des fondamentaux: pas de triomphalisme mais la foi en la résurrection comme espérance ultime et en attendant la résurrection... l'humilité ancrée dans une foi têtue, persévérante jour après jour, dans la prière assidue mais aussi dans l'accompagnement fidèle de celui qui chemine dans la souffrance, et le doute...Un choix de vie et de conviction à renouveler chaque matin...et chaque soir.

(Ça n'empêche que le suicide ne soit pas déroutant, incompréhensible et terriblement douloureux... )


Aujourd' hui, il ne m'est pas demandé de faire face au suicide d' un proche ou d' un ami et pour ça je rends grâce, mais si, il m'est demandé d'être attentif, à celui-ci ou à celle-là encore autour de moi...et de lui offrir la grâce en Jésus

Aime ton prochain comme toi-même et laisse Dieu s'occuper du reste..


P.S. Finalement, le 11 septembre c'était une histoire de suicide aussi...mais bon, ceux qui ont piloté ces avions, dépressifs, ils ne l'étaient pas...ou qui sait...

P.S.2  Ce que la femme de ce pasteur a écrit le soir de sa mort ...Ici en anglais...quelques extraits:

My loving giving kindhearted, encouraging, handsome, hilarious,...husband went to be with Jesus late last night .No more pain, my jerry, no more struggle. You are made complete and you are finally free. Suicide and depression fed you the worst lies, but you knew the truth of Jesus and I know you’re by his side right this very second ...

Suicide doesn’t get the last word. I won’t let it. You always said “Hope Gets the last word. Jesus gets the last word”. Your life’s work has lead thousands to the feet of Jesus and your boldness to tell other about your struggle with anxiety and depression has helped so many other people feel like they weren’t alone. YOU WERE an ANTHEM OF HOPE to everyone, baby, and I’ll do my best to continue your legacy of love until my last breath .

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments