Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Mutilation génitale, sacrifices humains...suite et fin...

Simone

Le 28 août, 2019

Suite...

 

Un témoignage lointain...

Une vieille missionnaire ( elle me semblait vieille à l'époque), infirmière, femme célibataire qui avait vécu plus de 20 ans dans un quartier où elle était au service de ses voisins , était souvent sollicitée par les mères qui lui faisait confiance pour aider l'exciseuse qui allait "couper" et coudre leur enfant pour que ça puisse être fait dans des meilleurs conditions d'hygiène...ce qu'elle refusait naturellement tout en sachant que ce refus conduirait à mettre l'enfant en danger ( ne pouvant les convaincre de ne pas le faire)...elle se retrouvait donc dans la situation difficile de ne pouvoir intervenir qu'après...pour limiter les dégâts et essayer de sauver l'enfant.. .

Cette femme m'en avait parlé en le présentant comme un cas de conscience illustrant bien la difficulté d'intervenir quand on est sur le terrain, et qu'on est pas un ethnologue voyeur qui n'est là que pour observer une coutume étrange : d'un côté le respect, ne pouvant forcer la main à personne étant donné le rejet que subirait l'enfant si elle n'était pas excisée mais aussi le devoir de protection envers un enfant en danger etc....

C'est plus facile de faire face à ces situations sur le papier et en théorie....en tout cas, la valeur du livre cité hier "saving Safa" est de montrer bien toutes les difficultés et les embûches dans l'éradication de cette coutume...et que seulement une personne qui appartient à la même culture peut intervenir d'une manière efficace, les autres, comme nous ne peuvent qu'être là pour les soutenir et les aider à mettre en place le programme qu'elles souhaitent développer...

( Soit dit en passant, j'ai une admiration particulière pour ces femmes célibataires missionnaires intrépides qui ne reçoivent que très peu d'attention et qui pourtant ont su s'adapter et gagner  le respect des gens  au milieu desquelles elles ont vécu...infirmières beaucoup d'entre elles, elles ont rendu des services incomparables mais sont restées invisibles...ce qui peut-être finalement est la raison de leur efficacité...les religieuses catholiques font partie de ce groupe oublié... peu savaient qu'au plus fort de la guerre en Somalie quand tout les étrangers avaient fui Mogadishu, quelques religieuses italiennes étaient restées elles en poste à l'hôpital ... aujourd' hui, on part en mission pour quelques semaines ou quelques mois, on se fait évacuer au moindre problème et on claironne sur les réseaux sociaux ses exploits!)

 

Un article qui arrive à point

Découverte du plus grand site de sacrifices d'enfants sur un site archéologique au Pérou...(plus de 300) de la civilisation Chimu (précédant les Incas) ..titrent quelques journaux aujourd'hui... sacrifices faits pour apaiser la colère des dieux précisent bien les articles... (à noter que le mot de massacre n'est pas utilisé)  piqûre de rappel de cette pratique que je mentionnais hier à propos des mutilations génitales car elles me faisaient penser à des sacrifices humains ...

Ce qui me rappelle l'épisode biblique où Dieu demande à Abraham de sacrifier son fils Isaac, épisode totalement incompréhensible si on ne le remet pas dans le contexte de l'époque où les sacrifices humains mais particulièrement d'enfants ou d'adolescents n'étaient pas si étonnants....et de l'importance de  ce cri de Dieu " ne lève pas ta main sur ton fils" considéré comme le moment clef où Dieu notifie à son peuple qu' il lui interdit d'offrir des sacrifices humains..

Leçon qu'ont aussi retenu les musulmans du même épisode...justement à Djibouti, un de mes élèves que j'avais interrogé sur la signification de la fête de l'Aïd el adha ( la fête du mouton pour certaines traductions) m'avait expliqué que cette fête commémorait le jour où Dieu avait donné un bélier à Abraham à la place de son fils ( même histoire que dans la Torah, sauf que pour les musulmans, il ne s'agit pas d' Isaac mais d' Ismaël) et qui faisait que " nous les musulmans on ne fait pas de sacrifices humains"...et la manière dont il me l'avait dit montrait bien qu' il savait que cette pratique existait  et que cette fête là c'était pour remercier Dieu d'y avoir mis fin..

 

Et c'est cette interdiction religieuse qui me fait en revenir à la question de la mutilation génitale: des somaliennes qui avaient organisé un séminaire  de sensibilisation contre cette pratique où j'étais présente, avait fait intervenir des cheiks qui ont expliqué aux personnes de la communauté que les mutilations étaient interdites par le Coran...et que comme "avant" elles ne le savaient pas, ce n'était pas un péché mais que maintenant qu'elles le savaient, si elles continuaient, ça le serait...

(Ça m'avait beaucoup impressionné d'entendre parler ces hommes et j'avais demandé après aux femmes qui avaient organisé le séminaire où elles les avaient trouvé ces cheiks si avant-garde...tout le séminaire avait été mené d' une manière impressionnante dans ce village sur la côte somalienne...avec l'implication des chefs coutumiers, des exciseuses, des mères et des grands-mères, des hommes de tous les âges...moi je n'étais là que pour être garant auprès de l'organisation internationale que l'argent donné pour ce programme avait bien été utilisé à cette fin.. Plus d'une fois, j'ai été témoin du courage, de l'intelligence et de la persistance de ces femmes somaliennes qui travaillaient sans relâche au milieu de cette guerre civile pour que les enfants puissent encore aller à l'école, que les jeunes puissent déposer leurs armes et recevoir une formation...et bien d'autre chose encore...être à leur côté a été un grand privilège)

Je ferme donc la parenthèse là-dessus et je retourne ici, en Virginie, 28 août 2019 et je me demande quand même ce qu'il est advenu de toutes ces personnes rencontrées...

Dieu, tu sais toi, ce qu'elles sont devenues...

Ou qu'elles soient..

Bénis-les Seigneur..


Article: https://www.lavoixdunord.fr/629642/article/2019-08-28/archeologie-decouverte-du-plus-grand-site-de-sacrifice-rituel-d-enfants-au-perou

 

Le désert, c'est loin,ici c'est vraiment la verdure

Le désert, c'est loin,ici c'est vraiment la verdure

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments