Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Des nouveau-nés et des aléas de la condition humaine...

Simone

Samedi 10 août, banlieue de Washington,

Quoiqu'on en dise...

L'histoire humaine est unique...unique sur terre, unique dans le règne animal...même si les grands singes peuvent avoir des traits humains, peuvent avoir des sentiments, des émotions, des embryons de réflexion, un niveau d'analyse plus poussé que ce que l'on pouvait imaginer...une vie sociale plus développée...

Même si d'aucun de nous parle de l'avenir de l'intelligence artificielle, et de la création de robots humains qui sont à la limite de la science fiction, et de la science tout court,

C'est l'histoire humaine dans son ensemble qui plaide pour la singularité de l'être humain... et sa transcendance

Quand on prend le temps de réfléchir, d'observer, non pas un phénomène isolé, non pas un aspect particulier du comportement humain, mais quand on le voit à l'échelle du temps et de l'espace...des continents, des cultures et des siècles de siècles ... Ça saute aux yeux...

On ne peut pas enfermer l'être humain et son histoire dans une théorie aseptisée, unidimensionnelle du développement du cerveau humain... et de sa complexité cellulaire si impressionnante soit-elle...c'est la qualité d'observateur de cerveau lui-même  qui pose question,...le fait qu'elle suscite des interrogations non pas seulement sur la mécanique de son fonctionnement mais sur un au-delà de son existence...


Tout cela je me le disais...

En observant...ce nouveau-né...tellement petit tellement fragile, le plus fragile des enfants des animaux supérieurs ( j'avais oublié comme ils étaient petits) et ces autres enfants autour de lui, cousins en l'occurrence...a des stades différents de leur croissance...

L'idée toute simple qu'à partir de ce stade de conscience minimale qui est celle d'un nouveau-né (même si on découvre de plus en plus qu'elle n'est pas si minimale que ça) toutes sortes de capacités mentales se développeront, dont celle de parler n'est pas une des moindres.. mais celle aussi de savoir que l'on existe et de pouvoir réfléchir sur qui on est, sur le sens de sa vie et de celui du monde autour de soi...

Mais peut être encore plus de penser que son histoire sera unique car les circonstances de sa vie le seront, (différentes de celles de ses cousins) ...à commencer par le fait que la langue maternelle ne sera pas la même et donc le rythme des phrases dans sa tête écrira une autre mélodie ....sans parler de la nourriture qui convoiera d'autres odeurs... tellement de choses, qui font que l'on devient qui on est qu'on ne peut pas les nommer toutes...

 

Et pourtant .... qu'elles que soient leurs différences, même s'ils n'avaient pas l'occasion de parler une langue commune, même s'ils n'appartenaient pas à la même famille ce qui crée tout un réseau de liens supplémentaires..ils finiraient par pouvoir communiquer grâce à  ce fond commun que l' on ne peut nommer que maladroitement  " l'expérience humaine" sans pouvoir le définir...

Et un de ces éléments de ce fonds commun, étonnement...se reflète dans cette culture de jouets robotiques aux formes étranges et fascinantes, de jeux vidéo et de films de super héros sortis de mangas ( en japonais dans le texte avec les idéogrammes qui s'affichaient sur l'écran) qui me sont tellement étrangers, mais que les uns et les autres essayaient de m' expliquer cette semaine à moi qui ne les connaissait pas....en me disant qui étaient les bons et qui étaient les méchants...

 

Eh oui, cette lutte sempiternelle entre  le bien et le mal, les bons et les méchants, elle réapparaît partout, cette lutte même contre des forces ouvertement démoniaques, les forces des ténèbres qui essaient de détruire ces mondes fictifs ou se démènent des personnages de BD ou de dessins animés, tellement étranges mais qui pourtant finissent par nous ressembler...

( Le petit de 5 ans me faisait la remarque très pertinente que celui qui était le méchant avait un costume beaucoup plus coloré et beaucoup plus beau que celui qui était le gentil....Un certain Baudelaire parlait bien des "Les fleurs du mal"  )

 Le bien et le mal, la capacité à détruire et celle à créer, celle à aimer et celle à haïr...le sens moral (une autre expression inadéquate pour décrire ou nommer cette caractéristique humaine unique)...elle hante tous nos rêves...elle participe de toutes nos fictions...on ne peut pas la secouer et s'en débarrasser...

Encore moins, si on regarde les actualités ici avec les fusillades récentes...

Ici ou ailleurs....

Une vie humaine, ça compte à la fois pour beaucoup et pour si peu...

Pour le meilleur ou pour le pire...


Seigneur protège tes enfants

Pour qu'ils grandissent

En stature et en sagesse

Dans le respect et la connaissance de toi l' Éternel...

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments