Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du mysticisme, de la méditation... et des menaces de guerre....

Simone

Le 22 juin, 2019... c'est un samedi...

Lectures....

Beaucoup de textes lus... aucun retenu vraiment...dispersion...ça va dans tous les sens...il est temps de reprendre les choses en main...quel est le mot d' ordre? Faire silence intérieurement...

Pourquoi est-ce si difficile de m'astreindre à cette discipline?  Surtout qu'en j'en connais si bien les bénéfices, surtout quand c'est le seul lieu où je souffle vraiment et où je me recentre... le lieu aussi d'où je sors apaisée ....le lieu où Dieu me parle ... à sa manière...(très rarement de réponse précise à mon inquiétude du moment,  souvent une certitude profonde silencieuse, et des bribes de phrase) mais de quoi reprendre la route avec sérénité...

Tout ces textes que je lis sur l'adoration et la contemplation à un moment donné me rebutent...le mysticisme et son langage amoureux me bloque, l'idéal de fusion, de communion avec l Esprit m'effraie, m'empêche de me tourner vers Dieu, suscite en moi une rejet profond: non pas ça me dis-je en lisant certaines réflexions... je suis vaccinée contre ...et je me demande pourquoi..

Dieu, l'innommable...

Que peut-on faire d'autre que d'être silencieux devant lui? De lui laisser l'initiative au lieu de chercher à vivre un expérience spirituelle, de nous épancher en sentiments exagérés, artificiels envers lui qui sonnent creux et forcés...

Les personnages de l'Ancien Testament, prophètes et autres, ne faisaient pas dans le mysticisme, semble-t-il... Et même pas les psaumes...Les "louez Dieu"....sont toujours une reconnaissance de sa grandeur j'ai presqu'envie de dire de son altérité grandiose dont on saisit le sens en contemplant l'univers ( pas Lui, on ne peut pas le voir), l'œuvre de ses mains et ses actions dans le monde...

En fait, je m'accommode très bien finalement de "craignez Dieu". Le mot de crainte de respect coupe court à toutes velléités de copinage et sentimentalisme....

Et Jésus?

On nous dit que Jésus se retirait le soir pour prier et qu'il priait quelquefois pendant la nuit...comment faisait-il? Que disait-il à Dieu? Vivait-il des extases? On n'en sait rien....

On a évidemment la prière dite sacerdotale, celle qui est faite devant les disciples avant de mourir où sa prière (comme les nôtres bien souvent d'ailleurs), est une prière de pétition pour les autres, ses disciples qu' il va quitter, elle naît de sa préoccupation pour ceux qu'il ne sera plus là pour garder et protéger...

On a aussi l'histoire de sa tentation dans le désert où il est allé prier et jeûner

Mais que se passait-il pendant ses longues veillées de prière?

Pas étonnant que les disciples aient demandé à Jésus "enseigne nous à prier..."

 

"Notre Père" : finalement le mot père apparaît comme un mot juste pour s'adresser à lui, avec la distance nécessaire... l'éloignement acté surtout suivi de "qui êtes aux cieux..." ce qui nous remet à notre place...nous en bas et lui en haut en tout cas... dans un autre part, lui hors de l'univers terrestre, nous dedans...ce qui nous redonne notre vraie dimension...

Sauf que ce mot père, on l'a gâché à trop vouloir l'analyser et j'ai envie dire à trop vouloir l'humaniser, on a sombré dans l'anthropomorphisme... avec toutes les considérations psychologiques sur les relations père enfants que ça implique, relations ambiguës avec leur lot d'amour et de haine envers ces pères qui parce-quils sont terrestres ne sont pas toujours très cools...sans oublier de mentionner le fameux complexe d'Œdipe pour achever de se méfier et déligitimer carrément la notion de père...

(Tant et si bien que les féministes ont voulu que l'on ajoute le mot mère car le mot père était arrivé à désigner le mâle...le mâle prédateur et dominant...un vrai miroir déformant... blasphème s'il en est un...Mais on n'arrange pas les choses en ajoutant le mot mère, femelle à côté...)

 

Alors, après cette adresse envers Dieu qui est nommé père par Jésus (qui décrivait sa relation à lui quand il priait) tout le reste, c'est de la pétition..ce n'est pas de la contemplation ni de l'adoration... ce n'est pas sombrer dans le mysticisme... C'est tourné vers les nécessités immédiates de notre monde...

Surtout quand on pense que cette semaine, le Président américain était prêt à attaquer l'Iran  ( et aurait changé d'avis 10 minutes avant les frappes...en tout cas selon ce qu'il dit) et nous entraîner dans une nouvelle guerre au Moyen Orient...

Le " que ton règne arrive et que ta volonté soit faite"

N'apparaît pas comme un luxe superflu, une demande futile mais par les temps qui courent plutôt une urgence de premier plan, une demande de première nécessité....

C' est quand même dommage que le Notre Père soit devenu une prière que l' on rabâche, que l'on récite.... Mais finalement, pour moi c'est rassurant...je n'ai pas à me triturer les méninges pour savoir comment prier "à la mystique..."

 

Pendant ce temps-là...

Vie de village: en plein milieu de toutes ces considérations, le soleil se lève, le temps de tendre mon linge dehors et de voir que...il y avait un mariage à la mairie...ce n'est pas tous les jours...on me l'avait dit mais j'avais oublié...

 

Méditation :

Retourner au silence...être là ...et une fois là, devant Dieu....laisser faire.....ce n'est pas moi qui décide...

mais au cas où je perde mon chemin, il y a toujours les paroles de Notre Père....pour me rattraper et me guider

 

 mariage au village: aperçu

mariage au village: aperçu

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments