Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Connais-toi, toi-même...possible ou impossible?

Simone
fenêtre fleurie

fenêtre fleurie

Jeudi 13 juin 2019, Auvergne

Journée magnifique: l'été est revenu mais il faisait à peine 5 ce matin!

Connais-toi toi même

Mais qui peut se connaître, qui peut se comprendre qui peut savoir pourquoi on est tout à coup envahi par la peur ou l'angoisse ou au contraire la sérénité et la tranquillité? Qui peut comprendre ses émotions ou ses pensées, celles qui nous tourmentent et nous questionnent ou celles qui nous réconfortent?

Qui vraiment qui?

Personne, et surtout pas nous-même...   

C' est pour ça que ce psaume est tellement émouvant et réconfortant

 

Méditation

(lire lentement et s'arrêter et se rendre compte vraiment de ce que ces mots disent et les laisser pénétrer tout au fond, tout au fond)


Éternel! tu me sondes et tu me connais,
 Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée;
 Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies.
 Car la parole n'est pas sur ma langue, Que déjà, ô Éternel! tu la connais entièrement.
 Tu m'entoures par derrière et par devant, Et tu mets ta main sur moi.
 Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée, Elle est trop élevée pour que je puisse la saisir.
 
Pause

Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face?
Si je monte aux cieux, tu y es; Si je me couche au séjour des morts, t'y voilà.
Si je prends les ailes de l'aurore, Et que j'aille habiter à l'extrémité de la mer,
 Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira.

Pause

Si je dis: Au moins les ténèbres me couvriront, La nuit devient lumière autour de moi;
Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, La nuit brille comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière.

Pause

C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère.
 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.
Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.
Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât.

Pause

Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables! Que le nombre en est grand!
Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je m'éveille, et je suis encore avec toi.

[....]

Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité!

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments