Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Des grandes questions philosophiques....

Simone

24 et 25 mai,

Aujourd'hui je me pose des questions quand j'observe ce qui se passe dans le monde et aussi la vie des gens qui m'entourent...croyants et non croyants..

De quoi ou de qui dépend la destinée du monde et de notre destinée... de nous ou pas de nous... et à quel degré?

En fait je ne me pose pas des questions mais seulement une, toujours la même...

Celle de Dieu, non pas de son existence (celle-là je ne me la pose plus parce-que j'ai fait le pari de Pascal et je ne le regrette pas) mais de son action dans le monde, et de son corollaire la part qui nous est échu à nous...et de l'importance ou de la vanité de nos actes mais aussi de nos prières...

(Le texte du jour de Jean maintes et maintes fois cité, souvent à tort et à travers: "Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera".  Je dis à tort et à travers car on oublie ce qu'il y a avant "Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure"  et ce qu'il y a après "
Voici ce que je vous commande : c'est de vous aimer les uns les autres. » )

Évidemment c'est une grosse question et elle revient périodiquement...

Aujourd'hui car on a reçu des nouvelles de quelqu'un en sursis de vie qui a été hospitalisé d'urgence la nuit passée...Pourquoi est-il encore en vie après avoir été aux portes de la mort il y a quelques mois...et  va-t-il survivre encore cette fois-ci...et si oui pourquoi? Le jour de sa mort a-t-il a été arrêté une fois pour toute et arrivera-t-il quoiqu'on fasse (même la médecine la plus avancée)...et à quoi ça sert de retarder l'échéance de quelques jours, quelques semaines...quelques mois....


(En fait c est toute la question de Vincent Lambert qui revient)

Mais aussi parce-que je viens de lire une auto-biographie et que je me pose la question de la destinée de la personne qui l'a écrite..

Y-a-t-il coïncidence entre ce que Dieu voulait pour elle et la vie qu'elle a choisie...?

(Ce n'est jamais le cas, il me semble ni pour elle, ni pour aucun de nous.... Ça l'a été seulement pour Jésus...et c'est pour ça qu'il est fils unique ... pas comme nous qui sommes aussi ses enfants mais n'en faisons qu'à notre tête))

 

Alors cette grande question, celle de la Souveraineté de Dieu comme on l'appelle ou de la prédestination, elle n a pas de réponse malgré toutes les théologies à travers l'histoire du christianisme qui ont tenté d'y répondre et dont la théorie sur la prédestination de Calvin est la plus emblématique...

Ça je le sais...

Et de toutes façon, poser la question en termes généraux pour une réponse en termes généraux est trompeur...car contrairement à ce qu'on voudrait croire, toutes nos grandes questions philosophiques ou théologiques sont toujours particulières et individuelles, le questionnement que l'on se fait c est par rapport à notre histoire à cette situation que l'on vit maintenant, à laquelle on fait face aujourd'hui et pour laquelle on voudrait avoir une réponse...pour justifier notre inaction, ou notre scepticisme ou au contraire notre activisme et l'inaction des autres...

Il y a toujours un enjeu personnel derrière nos questions, ce n' est pas uniquement une soif de savoir, même si elle peut être réelle. C'est de savoir ...pour...pour prouver que...Nos questions philosophiques ou théologiques ne sont jamais gratuites...elles aboutissent toujours a la condamnation des uns et à l' approbation des autres...

Jésus le savait si bien quand il ne répondait pas aux questions qui lui étaient posées, et il répondait bien souvent à côté, exprès, mais tombait pile poil en plein dessus...

(Comme à  la question que faut-il faire pour avoir la vie éternelle où il finira par dire au jeune homme riche qui lui posait la question de tout vendre et de le suivre...Il savait bien ce jeune homme quels étaient les commandements alors où était le problème, qu'est-ce qu'il voulait vraiment demander, quelle était son inquiétude derrière sa question...une approbation de sa conduite...?)


Comme aujourd'hui  est devenu hier, et que le mourant d'hier est devenu le "encore vivant" d'aujourd'hui, la question d' hier ne semble plus autant d actualité en ce nouveau jour...

Il ne me reste que la phrase..."le juste vivra de la foi" ...On ne peut qu'avancer comme ça...et aujourd'hui ça me suffit...même si demain,

Je reposerai peut-être encore la même question...

Et après-demain et après après demain encore...

P.S En attendant, j' ai finalement décidé d' inviter des voisins, ce soir pour une mini fête des voisins qui aurait dû avoir lieu hier...on verra un autre jour pour les grandes questions...sauf qu'une des personnes qui vient aime bien parler de grandes questions philosophiques...Il faudra assumer...

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments