Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

De l'absurdité humaine: Nicosie, une ville coupée en deux...

Simone
Église transformée en mosquée à Nicosie

Église transformée en mosquée à Nicosie

Le 2 mai 2019, Chypre, Nicosie,

 

Rattrapés par l'histoire

Hier, je me suis rendue compte que j'étais ailleurs et que ce pays avait une histoire propre quand on est allé se promener au centre ville et que j'ai vu qu'elle était divisée en deux avec un checkpoint pour pénétrer dans la partie turque du pays...des fils barbelés qui délimitaient une frontière qui semblait tellement improbable quelle avait l'air improvisée...quelques guérites de jeunes soldats le long d'une bande de terre un "no man's land" en ruine où poussent l'herbe et les arbustes dans une rue éventrée avec des pans de murs d'anciennes maisons...mais aussi tout autour une zone désertée avec quelques bâtiments rénovés par ceux qui ont encore l'espoir qu'un jour cette coupure de l'île en deux aura une résolution pacifique...

Zone de guerre absurde...dans cette île paradisiaque, destination touristique par excellence où les retraités européens entre autres viennent se réchauffer l'hiver... zone stratégique entre l'Orient et l'Occident où une mosquée ancienne côtoie une vieille église orthodoxe près de cette frontière factice qui atteste d'une époque où musulmans et chrétiens vivaient en harmonie...

(Première fois que j'entre dans une église orthodoxe grecque..et les dorures massives autour de l'autel sont impressionnantes et  pour moi... un luxe indécent dans un lieu consacré au Jésus de Nazareth...comme certaines églises catholiques d'ailleurs... mais peut-être qui me choque plus ici étant donné le contraste avec ce no man's land déserté que je viens de voir...pas de statues mais de grandes icônes, de St Nicolas, Irénée, Marie et l'enfant ...Chypre haut lieu de la chrétienté qui s'enorgueillit d'avoir une des églises les plus anciennes du monde et dont le nom est mentionné dans les actes des Apôtres à propos du dernier voyage de Paul en route pour être jugé a Rome..)

Aujourd'hui avec nos passeports en main, on est passé dans la zone turque (d'abord la police grecque et ensuite turque) et on s'est retrouvé dans le même pays, avec la même architecture, avec les même gens....  

Sauf que... sauf que....une ancienne église orthodoxe avait été transformée en mosquée par le nouveau régime mais on peut enlever les tableaux et les autels...les pierres elles ne mentent pas et on sait qu' on n'est pas dans une mosquée...

 (ça j'ai trouvé triste, cette manière du conquérant de récupérer un espace sacré et de se l'attribuer... c'est comme vouloir tuer l'âme d'un peuple,  ou au moins se l' approprier même si la foi, elle peut continuer à vivre dans le coeur des gens)

Sauf que ...sauf que, aussi le grand bazar donne bien l'idée que l'on est passé dans une zone sous influence turque avec tous ses tissus chatoyants et des femmes habillées autrement ....mais aussi ces vêtements contrefaçons qui pullulent dans toutes les boutiques mais qu'il ne faut surtout pas ramener de l'autre côté au risque de payer une lourde amende.

Des pays coupés en deux par l'absurdité des hommes, il y en a encore quelque-uns mais malheureusement plus ces divisions durent, plus leur caractère artificiel et temporaire s'ancre dans la réalité et crée deux mondes qui ne se comprennent plus dans un lieu où ils vivaient ensemble harmonieusement, quelques années auparavant...Désolant!

Quelquefois, c'est le business étonnement qui permet de continuer à faire des liens entre l'une et l'autre culture...témoins ces grands cadres religieux, dont l' un était une reproduction pas très convaincante du tableau de la Sainte Cène de Léonard de Vinci... dans ce bazar turc...un autre, une apparition de la Vierge, tableau que je n'ai pas reconnu...

Comme quoi...quand il s'agit de faire des affaires, on n'est pas très regardant...

 

*   *   *

A part ça, comme on est en période de vacances, les tournois de foot des enfants continuent à se dérouler et l'on assiste à un spectacle que l'on peut voir dans de nombreux lieux de la planète: des enfants jouant en uniforme dans un stade, des parents sur les gradins pour les encourager ...fiers de leur progéniture (surtout quand c' est leur fils qui marque où arrête un but) sous un soleil de plomb ....et heureusement ici pas trop d'excités  ...qui insultent les arbitres ou les enfants quand ils ratent leur tir...

Finalement, l'exotisme, c'est un produit réservé pour les touristes purs et durs....pour le reste, au fond, on se ressemble tous.

 

No man's land

No man's land

Nicosie: du côté turc

Nicosie: du côté turc

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments