Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Incontrôlable et indéfinissable: l' Esprit

Simone

Mercredi 10 avril

(une date d'anniversaire)

L' Esprit

J'anticipe sur l'année liturgique...avec Pâques qui s'annonce, on est centré sur Jésus.... l'Esprit Saint ce n'est qu'après qu'il vient sur le devant de la scène avec l'histoire de Pentecôte, à l'origine une fête juive que les disciples de Jésus se préparaient à célébrer  ensemble..( rassemblés parce que toujours apeurés après la crucifixion de leur maître et pas assez enhardis par sa résurrection qu'ils n'avaient pas encore digérée pour se mêler à la foule?)
 
On ne sait pas. Ce qui nous est dit simplement, c' est qu'ils étaient tous dans le même lieu quand le phénomène Pentecôte  se passe...(un bruit comme un vent fort, quelque chose comme des langues de feu qui se pose sur la tête des disciples, et eux qui se mettent à parler dans toutes les langues de ceux qui étaient présents à ce moment-la) ...

Après cela et bien après, plus d'une centaine d'années après, ce phénomène insolite de manifestation de l'Esprit Saint devient l'occasion de commencer une discussion qui ne s'arrêtera jamais...celle de la nature du Saint Esprit et en même temps celle de la doctrine appelée la Trinité qui sera la cause de tellement de polémiques dans les églises chrétiennes à travers les siècles qu'on ne saurait les compter...et qui plus est, pour des raisons incompréhensibles va être considéré comme étant au coeur de l'annonce de l'Évangile dans les lieux où le message sera proclamé...

Pourquoi? Pour quelle raison cette question de la Trinité qui n' a jamais été au coeur de l'annonce de Jésus ni celle des disciples après lui ( il suffit de relire le discours de Pierre mais aussi toutes les épîtres de Paul, de Jean, et de Jacques pour s'en rendre compte) a-t-elle autant occupé l'attention des théologiens quelques 200 ou 300 ans plus tard pour devenir le test de l'orthodoxie chrétienne? Qu'est-ce que la Trinité offre de si fascinant pour prendre autant de place dans l'exposé de la foi chrétienne ..( il suffit de faire une recherche sur l'Internet pour avoir instantanément des centaines de milliers d'articles qui s'affichent)

Il me semble qu' il y a dans la fascination et l'intérêt marqué par cette doctrine, une forme de toute puissance, la toute-puissance du savoir avec des accents quelque peu ésotériques .... La Trinité paraît être à bien des égards l' affirmation prétentieuse que l'on peut cerner Dieu, qu'on a trouvé une formule pour l'encerrer, pour rendre compte complètement de qui il est.. et surtout qu'on a trouvé  une définition qui nous différencierait nous les chrétiens de tous les autres... qui nous rendrait nous uniques et exceptionnels...

 (A l'époque évidemment, il ne s'agissait pas de se distinguer d' autres religions et encore moins de l' Islam qui n'existait pas encore, il s'agissait de mettre de l'ordre dans tous ces mouvements qui divisaient l'église et perturbaient l' ordre public suffisamment pour que ce soit les empereurs de l'époque qui réclament à grands cris les conciles en question)

Depuis, essayer de rendre compréhensible un Dieu en trois personnes, l'énoncer, est un espèce de challenge intellectuel auquel les théologiens les uns après  les autres ont envie de se confronter, en déployant tout un arsenal de concepts pour arriver à faire une démonstration brillante, non de la doctrine elle-même mais de leur capacité à eux à la défendre ou à la rendre plausible...

Comment expliquer pourquoi, autrement,  on n'a pas pu se satisfaire du credo des apôtres qui affirmait tout simplement: Je crois en Dieu le Père tout puissant...et en son fils Jésus-Christ...je crois en l'Esprit Saint.....sans en rajouter, sans essayer d'expliquer par des contorsions de l'esprit, et des élucubrations plus ou moins intelligibles comment ça fonctionne, comment on peut parler d'un Dieu en 3 personnes sans devenir polythéiste....

Le mieux dit un proverbe est souvent l'ennemi du bien parce qu'il peut en arriver à une distorsion du bien qu' on veut défendre.

(on sait historiquement parlant que cette déclaration n'a pas satisfait les plus discutailleurs alors que concile après concile on s'est fendu de définitions plus pointilleuses, plus hermétiques et plus fermées....pour en arriver à une Trinité bien définie bien circonscrite que les Coptes n'ont pas acceptée et qui les a fait considérer comme chrétiens de deuxième classe pendant longtemps mais heureusement, maintenant avec l'attrait pour les églises d' Orient on ne leur reproche plus leur singularité dans ce domaine...il n' y a plus d'enjeux politiques non plus!)

Avec tout ça, cet Esprit Saint qui s'est manifesté le jour de la Pentecôte est passé un peu à la trappe, supplanté par toutes ces discussions et qui malgré le statut de Dieu qu'il avait obtenu l'avait relégué à un rôle de figurant... puisque maintenant ce n'était plus Lui qui dictait sa volonté mais les hiérarchies ecclésiastiques qui étaient elles inspirées pour dire ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas....et pour dire entre autres que des manifestations comme celles écrites dans les Actes ou dans les épîtres, ce n'était plus possible aujourd' hui...seuls eux étaient les intermédiaires de l'interprétation du divin...

Sauf que, évidemment on ne peut pas contrôler Dieu et donc on ne peut pas contrôler l'Esprit Saint...et c'est pour cela que régulièrement, il se manifeste en dehors des structures et des paramètres qui lui ont été assignés un peu partout sur la planète là où ne l'attend pas dans ces nombreuses communautés marginales comme l'étaient d'ailleurs cette secte juive qui avait décidé que Jésus était vraiment le Messie....

Et si on réécrivait l'histoire du christianisme à la lumière de ces groupes marginaux "remplis de l' Esprit Saint" qui ont fini par transformer des pays tout entiers, on aurait une autre vision que celle de la diffusion du christianisme comme d' un expansionnisme colonial qui aurait avancé de pair avec les armées conquérantes...Mais comme ces communautés du fait de leur impuissance n'avaient  pas les moyens de se raconter, eh bien on ne les connaît pas.

De temps en temps, pour les mouvements plus contemporains on peut en retrouver plus facilement les traces (comme pour le Pentecôtisme qui a commencé dans une église pauvre d' Afro-américains en Californie et s'est répandu aux quatre coins du monde ...) mais ce qui n'est pas écrit ou rapporté retombe dans le silence ... et ce qui reste dans nos manuels d'histoire, c'est bien ça, ce qui reste et sur lequel on peut disserter .... mais la somme de ce qui disparaît est beaucoup plus importante et nous donnerait une perspective totalement différente de notre histoire...

Ce que je sais, c'est que je ne sais pas disait un philosophe bien connu... ce que l'on sait, c'est que l'on ne sait pas...: on ferait bien de le rappeler comme sous-titre chaque fois que l'on publie l'opinion d' un expert...

Quant à l'Esprit Saint..lui, il est non seulement indéfinissable mais aussi incontrôlable:

"Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit"

 

P.S.  A part ça dans le monde réel, on ne se pose pas autant de questions théologiques, il fait froid et humide et on cherche à se réchauffer ... il ne faut surtout pas laisser le poêle s'eteindre!

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments