Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du printemps et des bons et mauvais parents....

Simone
Du printemps et des bons et mauvais parents....

Premier jour du printemps...2019, Auvergne

Il y a eu une gelée cette nuit mais les fleurs n'en ont quand même pas souffert...belle journée ensoleillée mais fraîche du coup, j'ai aussi allumé la vieille cuisinière à bois et j'ai fait de la choucroute...ça fait pas très carême...mais peut-être la dernière journée où il fait bon d'avoir cette cuisinière allumée..alors pourquoi s'en priver!

 

Lecture d'évangile

Le texte d'aujourd'hui m'a fait sourire...tellement l'histoire est typique de la mentalité des parents et particulièrement des mères! C'est le moment où la mère des fils de Zébédée demande à Jésus que l'un s'assied à sa droite et l'autre à sa gauche quand il reviendra dans la gloire... ( pas maintenant où il n'était qu' un pauvre ou en tout cas pas très riche rabbin ou pseudo-rabbin populaire à cause des guérisons qu' il faisait mais qui n'avait aucun statut social dans la société... sauf que, semblait-il dire, un de ces jours, il prendrait le pouvoir et deviendrait roi...alors au cas où ça arrive, il faut essayer de bien se positionner pour qu' il n'oublie pas ceux qui étaient ses amis quand il était un illustre inconnu comme le font tant de gens!)

Évidemment cette intervention apparaît un peu caricaturale et il est facile de se moquer de cette pauvre mère(car elle devait bien être pauvre sinon elle n'aurait pas désiré avoir pour ces fils un statut social qu'elle n'avait pas et ne pouvait pas lui donner) et pourtant...elle nous ressemble tellement à tous nous les parents...

Avoir des enfants qui réussissent, n'est-ce pas le vœu le plus cher de tous les parents si chrétiens soient-ils... N'est-ce pas de leur réussite scolaire ou professionnelle dont on aime se vanter devant les tiers: mon fils ou ma fille, elle a été reçue à tel examen, c'est la meilleure de la classe, ou si c'est le sport que l'on valorise ou la musique, c'est d'autres trophées que l'on se vante...et quand ils grandissent ce sont les postes qu'ils occupent ... on a beau dire à ceux de ses enfants qui ne "réussissent" pas aussi bien, qu' on les aime autant, que s'ils sont heureux c'est ça qui compte...ils ne sont pas dupes! Ils voient bien comment on parle avec tant de fierté de ceux qui réussissent!

(Bon c'est normal que l' on soit fier de ses enfants et heureux de leur succès plus particulièrement de ceux qui ont des difficultés et dont on célèbre d'autant plus les réussites...mais de là que ce soit notre vœu le plus cher, c'est  tout autre chose, c'est quand on pousse trop ces enfants ... que c'est dangereux car ils apprennent à ne se valoriser que s'ils sont les premiers de la classe, que s'ils vivent à la hauteur des attentes de leurs parents...il y en a tellement qui souffrent de cela...)


Eh bien non, dit Jésus, ma chère madame, vous êtes totalement à côté de la plaque...ce que vous désirez pour vos enfants, eh bien non seulement, je ne peux pas vous le concéder, mais ce n'est pas ce que vous devriez demander...

(Autant Jésus montrait de la compassion pour les femmes et mères qui demandaient des guérisons pour elles-mêmes ou leurs enfants jusqu'à même ressusciter un mort pour l'une d'entre elles, là non, ce n'est pas le cas: il est carrément cassant.)

Cette demande ...ce genre de faveur que l'on demande aux puissants de ce monde  (ou au futurs puissants de ce monde...type ce n'est pas parce qu'ils m'ont soutenu pendant ma campagne électorale quand je n'étais qu'un pauvre candidat que je dois faire d' eux des ministres si je suis élu....)...Ce n'est pas du tout ça...ma chère Madame, vous n'avez rien compris à la vie, à ce qui compte, à l'essentiel à ce que sont les valeurs du royaume de Dieu que je suis venu vous annoncer...

Si vous voulez que vos enfants soient importants dans le Royaume que je viens annoncer, alors enseignez-les à être des serviteurs! Ne les félicitez pas tant quand ils ont 10 sur 10 ou 20 sur 20 mais quand ils sont prêts à aider leurs camarades, quand ils montrent de la compassion pour les gens en difficulté ou en souffrance sinon ils seront prêts à faire n'importe quoi ... marcher sur les autres, les instrumentaliser...compromettre leurs valeurs et leurs principes pour avancer dans leur carrière, se faire bien voir du patron et obtenir la réussite ou "la gloire" dont vous rêvez pour eux....


Et c' est là que le bât blesse...parce que c' est dans ce que l'on désire pour ses enfants que l'on montre ses vraies valeurs... Et eux ils le savent bien quelles sont nos vraies valeurs...on peut tromper tout le monde (surtout les gens que l' on rencontre dans les églises ou au travail), on peut faire des grands discours sur ce qui est important dans la vie mais on sait bien que la vérité c'est "si tu ne réussis pas à ton examen, je t'attends au tournant...."

Peut-on leur dire sincèrement, ça m'est égal que tu réussisses ou pas dans la vie, ce qui m'importe avant c'est que tu rencontres Jésus-Christ, que tu le connaisses et que tu le suives (que tu adoptes ses valeurs de service de bonté, de compassion de vérité de rectitude) ...même s' il attend de toi que tu sois un serviteur et que tu ne gagnes pas des masses ou ait une voiture de fonction ou soit ovationné par une foule en délire...ou jamais ovationné du tout?

Alors, si on ne peut pas le dire sincèrement, ce n'est pas la peine de leur donner une éducation chrétienne, c'est hypocrite et ils s'en rendront compte suffisamment tôt..


Être parent, le métier le plus difficile mais aussi le plus important (et le plus beau) de la planète...

Auquel on faillit tous à un moment ou à un autre...

Ce qu'on a besoin de reconnaître devant nos enfants...

À un moment ou à un autre

Pour les libérer de porter nos fautes...


Seigneur aie pitié de nous, pauvres parents!

(Help!)

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments