Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du désir d' un ailleurs, et de la convoitise.

Simone

le 24 janvier, 2019  à la campagne

Il y a des moments ( comme dans la méditation lue aujourd' hui) où on se dit que....

Ce serait mieux d' être ailleurs...de vivre dans un autre pays, dans une autre maison, d'avoir un autre travail...(ou un autre mari ou une autre femme ou ni l' un ni l' autre)...

Si seulement on pouvait être ailleurs, tout irait mieux...!

A priori, c' est pas très grave de rêver à un ailleurs meilleur  .... ce qui est dangereux, c' est quand l' ailleurs que l' on désire est celui de son voisin ou de sa voisine, de son cousin ou de sa cousine, de ses collègues ou de ses amis ... de ceux qui sont mieux nantis que nous, ou que l' on croit qu' ils le sont!

Car à ce moment là on entre dans le territoire de l' envie, et envier les autres ceux que l' on côtoie est catastrophique...surtout quand l' envie est rétro active...car le passé ne peut pas être changé:

"Lui ou elle dit-on il a eu de la chance, ( mais moi je n' ai eu que des galères...) moi si j' avais eu des parents fortunés, si j' avais grandi dans une autre famille où régnait l' harmonie si j' avais eu...."

Être envieux, c'est être un éternel insatisfait, un éternel malchanceux, une éternelle victime ...et une fois de plus les pages facebooks où les autres se présentent sous leur meilleur jour , postent leurs plus belles photos et font état de leurs succès alimente l' envie et rallonge la liste des motifs qui justifient son statut de malchanceux.

J' ai toujours été étonnée de trouver que dans les dix commandements, ce fameux décalogue ( qui finalement est la feuille de route qui garantit le bon fonctionnement des rapports humains, ou plutôt épelle le minimum vital à respecter pour ne pas s'entretuer), ait tout un enseignement consacré à la question de l' envie et de la convoitise...le 9ème... et quand je l' ai relu attentivement j' ai trouvé extraordinaire cette manière concrète dont il était présenté!

Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain; tu ne désireras point la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne ( hum) ni aucune chose qui appartienne à ton prochain"

Soit dit en langage d' aujourd'hui ...

Ni sa voiture dernier modèle, ni son grand écran, ni ses costumes faits sur mesure, ni sa montre rolex....ni les bijoux de sa femme, ni ses sacs Gucci, ni ses robes de haute couture qui coûtent les yeux de la tête, ni son chauffeur, ni son cuisinier perso, ni son coiffeur, ni son chirugien esthétique qui lui refait une jeunesse tous les 4 ans...ni sa promotion qui t' es passée sous le nez...ni sa maison de campagne, ni son physique de jeune premier....bref...la liste pour être longue... selon ses fréquentations ou ses peoples préférés...


Rien dans le texte de l' époque n' est  oublié et le fait de faire une liste aussi détaillée montre bien combien la convoitise est enracinée dans le cœur humain et combien elle est à la source de maux qui peuvent causer tellement de ravages qu' il faut absolument la condamner sans appel, sans donner des excuses..... de malchance, de victime d' injustice à celui qui serait tenté de s'aventurer sur son terrain.  

Convoiter la vie des autres, c' est nocif point barre. Ça conduit à l' amertume et les gens amers, c' est bien connu ne sont pas heureux et en plus, ils enquiquinent la vie des autres.... Alors stop! Il faut s' arrêter avant que ça ne soit trop tard!

Et le désir légitime alors?

Mais il y a un désir d'ailleurs légitime, celui de la personne enfermée dans un corps de souffrance, ou enfermée tout court, celui de tous ces hommes et ses femmes martyrisés pour une raison ou pour une autre qui ne peuvent plus supporter le poids écrasant qu' ils portent sur leurs épaules, et qui attendent leur libération à venir et appellent de toutes leurs forces cet ailleurs plus ou moins proche, cette terre promise où coulent le lait et le miel annoncé par tous les prophètes.

On a tous ses chants magnifiques des anciens esclaves qui chantaient dans les églises et qui sont devenus des cris de ralliement pour les marches contre la ségrégation dans les années soixante...et qui nous parlent de cet ailleurs rêvé et désiré...

(On en a chanté un des plus célèbres dimanche dernier à l' église de Washington en l' honneur de l' hommage national rendu à Martin Luther King!)

Oh freedom,
Oh freedom over me
And before I'll be a slave, I'll be buried in my grave
And go home to my Lord and be free

No more weeping,
No more weeping,
No more weeping over me.
And before I'll be a slave, I'll be buried in my grave
And go home to my Lord and be free

Pas la peine de traduire....

Mais on peut aussi citer les paroles de Paul... en français
   
J' estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise, avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.…

Ce désir légitime d' ailleurs qui nous est promis toujours et encore est ce qui nous permet de continuer à avancer et à regarder vers le haut au lieu de rester recroquevillé sur nous-même quand rien ne va plus....

 

Quant à  l' autre...

Celui du refus de vivre dans le quotidien du présent et de s' y enraciner  au nom d' un ailleurs qui n' est rien d' autre qu' un paradis artificiel illusoire car il nous fait vivre dans l' illusion d' un autre nous-même, paré de toutes les qualités que l' on n' a pas et qui se révéleraient par magie si on pouvait au moins être autre part et vivre dans d' autres circonstances, au lieu de traîner ce vieux moi  grincheux, insatisfait, bougon et ....profondément ennuyeux...

Mais heureusement qu' on a autre chose à faire qu' à se regarder le nombril...

Vive les tâches quotidiennes  qui nous délivrent de nos états d' âme!

P.S Actualités/ droit de suite: la polémique continue sur l' incident entre les jeunes lycéens catholiques arborant une casquette pro-trump et le reportage de la presse: en tout cas le jeune en question fait maintenant les plateaux de télé...Il y a eu vraiment un emballement médiatique dans lequel les grands médias se sont quand même pris les pieds.  Ce qui est inquiétant, reste quand même cette atmosphère qui alimente les divisions entre les gens...mais quand on voit les images des grandes marches contre la ségrégation et aussi contre la guerre au Vietnam, on relativise: c'était aussi violent si non plus...

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments