Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

De la sexualité (suite) et de la chasteté

Simone

Le 25 septembre, 2018, même lieu

Il continue à pleuvoir,

À part ça

La saga de la confirmation de ce juge Kavanaugh pour la Cour Suprême continue... cette fois-ci ce n'est pas un évangélique blanc hypocrite qui nie avoir commis une agression sexuelle envers une jeune femme au cours d'une soirée arrosée quand il était jeune, mais un bon catholique, maintenant père de 4 enfants élevé dans des écoles catholiques privées (comme quoi, ce ne sont pas toujours les mêmes..)

Mais cette alliance entre les évangéliques et les catholiques conservateurs d'aujourd'hui aux États Unis aurait été impensable il y a quelques années car pour beaucoup d'évangéliques les catholiques ne sont pas vraiment chrétiens et pour beaucoup de catholiques, il en est de même..Mais leurs positions communes contre l'avortement et le mariage gay en font des alliés de circonstance et ils mettent de côté leurs querelles théologiques pour soutenir les prises de position de Trump qui sait leur jeter en pâture quelques morceaux choisis de législation sur la liberté religieuse ( comme si elle n'existait pas ici) pour satisfaire cette base chrétienne conservatrice qui a permis son élection. À côté de ça, il leur fait avaler toute sorte de couleuvres : une politique anti-immigrants, anti-pauvre, et un style de vie anti-toutes les valeurs familiales chrétiennes qu'ils défendent haut et fort....

( un dimanche quand exceptionnellement je suis allée à la messe dans la cathédrale catholique de Washington pour accompagner quelqu'un au lieu d'aller aux messes sympas des latinos qui durent des heures et dont la moitié des gens sont des sans papiers....sur les bulletins imprimés pour cette messe là, il y avait une liste de qui n'avait pas le droit de communier... J'en suis restée coi...du jamais vu ! Au moins, je ne peux imaginer une telle liste sur la feuille paroissiale du dimanche dans une église française... )

* * *

Sexualité et vulnérabilité...suite,

Je me demande si cette vulnérabilité de l'être humain dans sa sexualité ne serait pas justement due au fait que l'acte sexuel est un acte qui renvoie l'homme à sa dimension animale...et quand il devient cela, un acte animal, un acte porté uniquement par un désir animal, il dés-humanise au sens fort du terme la personne qu'il agresse... « tu n'es rien d'autre qu'une bête de somme, tu ne sers à rien d'autre qu'à ça, tu mérites qu'on te viole » est le message fort que le prédateur transmet à sa victime.

La honte et l'humiliation viennent de l'image de soi qui nous est renvoyée, celle d'être un corps sans âme, sans intelligence, sans dignité... C'est ce « tu ne vaux rien » qui est si difficile à déloger car il colle littéralement à la peau...c'est une souillure dont il est difficile de se laver, comme un tatouage qui s'il peut être effacé, ne l'est pas sans difficulté ni douleur....En tout cas c'est peut-être une piste à examiner...

Il est sûr que dans les viols systématiques, dans les prisons, dans les pays en guerre, la volonté d'humilier pour affirmer sa domination sur le vaincu est évidente...La sodomisation des nouveaux venus dans la prison pour leur montrer qui est le chef et à qui ils doivent obéir..les tortures contre les prisonniers dans la prison de Abu Grey, tristement célèbres montrent que femmes et hommes... peuvent être prédateurs et victimes...

Avant et après

Dans l'histoire de la Genèse, on passe de :

« L'homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n'en avaient point honte »

Au

« Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures »

Entre les deux, il y a la désobéissance et la chute ( chute qui d'ailleurs n'était pas du tout l'acte sexuel car le multipliez-vous de Dieu à l'homme et la femme après leur création a été suivi par un « cela était très bon ») et le fait qu Adam et Eve veulent cacher leur nudité montre bien que la sexualité de l'être humain a été directement touchée par le mal qui s'est introduit dans ce lieu paradisiaque...

On est tellement pressé de donner une signification symbolique à ce besoin de cacher sa nudité face au regard de Dieu que l'on oublie sa signification première ou plus littérale, que l'organe sexuel de l'être humain, tout à coup devient un lieu de vulnérabilité, de honte et d'humiliation et qu'il faut donc le cacher pour le protéger...

Ce n'est pas qu'Adam et Ève aient été innocents avant la chute dans le sens d'ignorants c'est qu'après l'entrée du mal dans ce monde harmonieux et idyllique, la sexualité de l'homme comme beaucoup d'autres choses est devenu un bien spolié...

Conséquence directe, la relation sexuelle homme femme qui était harmonieuse et allait de soi, devient une relation qui apparaît fondamentalement toxique celle du dominateur et du dominé .

«  tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi »

Ce n'est pas un ordre que donne Dieu quand il le dit mais une description de la nouvelle réalité dans laquelle vit maintenant l'être humain...

(La femme nous dit-on est attiré vers l'homme lequel dominera sur elle, ou autrement dit cette attirance au lieu de la rendre heureuse, la fait tomber dans un piège celui de la domination masculine...combien vrai dans beaucoup de relations abusives) ?

 

Pureté sexuelle versus chasteté

Et c'est là que l'enseignement des églises pêche, car elles se focalisent tellement sur la pureté sexuelle, conception floue qui se limite souvent à énoncer des interdits... qu'elles oublient que le pêché sexuel, à la base, et qu'il faut condamner et dénoncer, c'est bien l'abus sexuel...car il détruit l'autre, le rabaisse et fait de l'un un prédateur impénitent et l'autre une proie sans défense....

C'est contre cela qu'elles devraient prêcher, c'est là-dessus qu'elles devraient éduquer les jeunes et les moins jeunes, pour que les victimes cessent d'être des victimes et soient libérées de ce statut infâme et que les prédateurs cessent d'être des prédateurs et soient délivrés de leur statut doublement infâme... faute de quoi....faute de quoi...

On sait faute de quoi...

On a toutes ces victimes d'abus sexuels du clergé catholique envers les enfants qui restent silencieux pendant des décades et toutes ces femmes toutes églises confondues qui se taisent face aux agressions dont elles sont les victimes par ceux qui font de la soumission de la femme à l'homme le centre de leur théologie... oubliant que dans le passage cité plus haut cette domination de l'homme sur la femme n'est pas présentée comme un modèle mais comme un avatar du pêché...

Le but d'enseigner la chasteté ce n'est pas pour arriver à une sainteté pour soi, la chasteté bien comprise n'a rien à voir avec la pureté sexuelle... le contrôle de ses pulsions sexuelles, c'est pour autrui, c'est pour ne pas devenir un agresseur, un manipulateur qui instrumentalise l'autre .... Le respect de l'autre, de sa dignité devrait être au centre de l'enseignement de la chasteté...sinon ça ne rime à rien...

Ce qui est triste est que c'est l'église qui devrait être pionnière dans la condamnation et la dénonciation des abus sexuels, pionnière dans la prise en charge et la restauration des victimes et la libération de leur parole...elle qui si souvent a été le défenseur des faibles et des opprimés... c'est elle au contraire qui se retrouve sur le banc des accusés et ce sont les autres, bien souvent des féministes échevelées qui montent au créneau et l'obligent à reconnaître sa culpabilité dans ce domaine....

Moralité : Il y a du travail sur la planche! ( des vraies écuries d'Augias...ces églises!)

En attendant, pour me remonter le moral, rien de plus réconfortant que de faire une miche de pain pour embaumer toute la maison...

 

Les boulangeries à chaque coin de rue, il n'y en a pas ici alors...il faut faire avec... ou plutôt sans !

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments