Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

De Kavanaugh, de la sexualité...et de pourquoi on ne s'en fout pas

Simone

Pour faire aussi honneur à ce lieu où je vis, voici cette vieille chanson qui chante la beauté de la rivière Shenandoah et dont l'auteur a la nostalgie car il était amoureux d'une femme indienne qui vivait sur ses berges. C'est un peu l'hymne de la région

le 23 septembre, the Shenandoah valley,

Tout à coup l'automne est arrivé et l'été est fini ! Il est presque arrivé pile poil le 21 septembre ! La chaleur humide nous a quitté et il pleut, il pleut, mais pas une pluie tropicale, la pluie fraiche de l'automne...du coup, j'essaie de prendre rendez-vous pour qu'on vienne ramoner la cheminée....

Hier dimanche, on était vraiment de retour...quand on s'est retrouvé derrière une carriole tirée par un cheval en route pour l'église ( on a failli avoir un accident..la personne qui conduisait le cheval nous a fait signe qu'on pouvait les doubler car on était sur une côte et on ne pouvait pas voir s'il y avait des voitures qui arrivaient de l'autre côté...on s'est donc avancé quand deux voitures sont apparues...heureusement elles n'arrivaient pas trop vite)

De retour aussi du fait même qu'il faille prendre la voiture pour aller à l'église, et du fait aussi que le dimanche midi on s'est retrouvé à manger avec la famille dans un restaurant mexicain ( les moins chers) et qu'on a parlé en espagnol avec une des serveuses qui était de Honduras...Bref....

Le dimanche ici, on consomme....et pourtant on est dans une région conservatrice de la Virginie ( la bible belt comme on l'appelle) où il y a maintenant 40 ans (1988) existaient les « blue laws » qui dataient de l'époque coloniale et qui interdisaient entre autres l'ouverture des magasins le dimanche pour des motifs religieux...mais comme tout le monde sait, on ne peut pas avoir deux maitres. Dieu et l'argent et....il faut choisir... finalement c'est le deuxième qui l'a emporté …Pour être honnête, il faut quand même dire que les églises ont fait de la résistance mais les lobbys des marchands ont été plus efficaces...politique et argent vont tellement bien ensemble...

( C'est quand même une ironie du sort que de l'autre côté de l'Atlantique, en France ce ne sont pas les religieux qui défendent la fermeture des magasins le dimanche , mais les socialistes, ces socialistes qui ici sont vus comme des anti-christs...)

Donc pour faire honneur à la société de consommation, je suis allée dans une de ces librairies géniales ici où l'on peut prendre un bon café, être connecté à l'Internet et lire une revue ou un livre sans avoir à l'acheter...Finalement, j'ai quand même craqué et acheté un livre (mais attention très spirituel...) un nouveau testament avec des notes et des commentaires présentant un point de vue juif : je vais me régaler

* * *

Pendant ce temps là, les questions de sexualité font encore et toujours la Une des journaux des deux côtés de l'Atlantique se mêlant avec le religieux pour les rendre plus polémiques...

La semaine passée, c'était le suicide d'un prêtre à Rouen interpellé par son évêque à cause d'une relation inappropriée avec une jeune femme ( c'était le terme utilisé) et ici, après le « #MeTo » des femmes victimes d'agression sexuelle, il y a le whyIdidnotreport hashtag, face aux dénonciations faites par une femme professeur de psychologie, à l'encontre du candidat Kavanaugh à la Cour Suprême des États Unis et qui lui ont valu d'être trainée dans la boue et menacée de mort... ce qui explique évidemment pourquoi les femmes (et pas seulement elles) restent silencieuses : c'est tellement humiliant et traumatisant....et après on se fait traiter de menteuse et de salope...

Ce qui me conduit à vraiment vouloir faire une réflexion plus large sur la question de la sexualité humaine dans une perspective biblique pour comprendre mieux pourquoi notre sexualité suscite autant d'intérêt mais aussi de polémique et provoque autant de réactions passionnées sans parler de la quantité énorme d'analyses et d'études qui sont produits sur la question jour après jour. On ne se lasse pas d'évoquer le thème de le théoriser et de le raconter..

Ce n'est pas logique que quelque chose d'aussi simple et d'aussi basique comme la sexualité humaine, soit la cause de tant de drames, de tragédie et de souffrances … Car finalement, notre sexualité c'est une fonction biologique qui permet la reproduction de la vie humaine, indispensable pour la continuation de la famille humaine, comme elle l'est pour n'importe quelle autre espèce animale qui habite sur cette terre....


? ? ?

Comment est-il possible qu'elle puisse être habitée autant par le mal et je n'utilise pas ce mot le mal à la légère, comment cette fonction biologique qui peut être plaisante et jouisseuse comme l'est le manger et le boire à un niveau plus succinct, peut devenir un lieu de vulnérabilité extrême où le pouvoir d'un autrui prédateur ...ou tout simplement égoïste dans beaucoup de cas ait une force destructrice aussi grande....

Pourquoi le viol du corps est-il si douloureux, pourquoi n'est-il pas uniquement une affaire physique, comme un coup dont on se remet quand le corps est guéri ? Pourquoi nous touche-t-il au plus profond de notre être ? Comment se fait-il que notre âme, notre psyche tout entier puissent être affecté à ce point par quelque chose qui touche au corps à la dimension matérielle de notre identité ? Pourquoi cette honte fondamentale qui semble aller de pair avec la sexualité ? Pourquoi est-elle si troublante, si perturbante, si déséquilibrante ?

En tout cas cela semble révéler l'importance de notre corps et le situer au centre de notre être, en faire le socle de notre identité: au-delà de tous nos discours sur notre intelligence, nos émotions, notre spiritualité, nous ne pouvons pas le lui échapper et nous ne pouvons pas faire comme s'il n'existait pas...Notre âme, notre esprit sont tissés dans notre corps...lieu de notre humilité et aussi donc de notre humiliation...

En tout cas, au commencement, ce n'était pas ainsi...tout du moins dans le récit de la Genèse, pas de mention particulière de la sexualité de l'être humain comme quelque chose d'à part, seule la mention de cette glaise à partir de laquelle Dieu crée l'être humain avant de lui insuffler son souffle divin.....seulement que Dieu le regardant après l'avoir créé homme et femme, après l'avoir créé un être avec un sexe masculin et un être avec un sexe féminin , il dit « que cela était bon »

« Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez [….] Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour »

Je m'en arrêterais là pour ce soir...

L'homme, la femme et leur sexualité....

Cela était très bon.

P.S  Cela était, mais que s'est-il donc passé après ?

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments