Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du messie, des temps messianiques et des qui-pro-quo...

Simone

Mardi 31 juillet

La chaleur continue mais c'est l'été....on aurait besoin d'un peu d'eau quand même....

Des messies et du Messie...

Intéressant cet épisode qui nous est raconté dans les évangiles....après que Jésus donne à manger à tous ces gens qui avaient faim, ils veulent faire de lui un roi....et lui il s'échappe pour les en empêcher...il refuse en quelque sorte d'être le Messie? Ou plutôt d'être «leur messie..»?

Ça me renvoie à ce que je disais l'autre jour... à cette soif que les gens ont de trouver quelqu'un qui puisse répondre à tous leurs besoins, à toutes leurs attentes, et qui pour cela s'attachent aux prédicateurs qui promettent le ciel et la terre à leurs auditeurs...Ce besoin qui aurait dû être satisfait par la venue du Messie, m'étonne toujours...mais maintenant que je relis cet épisode j'ai l'impression que cette dérobade de Jésus face à cette foule enthousiaste qui veut faire de lui un roi est un refus de répondre à leur attente, un refus d'être le messie qu'ils veulent, le messie qu'ils attendent....pourquoi ?

J'avais toujours lu ce texte et l'avait interprété dans un esprit, j'ai envie de dire « anti-juif »...les juifs voulaient un messie politique et ils avaient tort et donc cette épisode reflétait l'incompréhension des juifs en tant que juifs, envers Jésus et sont symboliques de leur rejet et de cette incompréhension de la mission de Jésus ; sous-entendu, ils désiraient le pouvoir politique pour leur pays, c'était un désir nationaliste...donc répréhensible.

Maintenant que je relis ce texte, j'y vois une toute autre dimension, universelle celle-là et qui n'a rien à voir ( ou peu) avec la judéité de cette foule...Devant un miracle, particulièrement celui d'une multiplication des pains, on découvre quelqu'un qui peut subvenir à un des besoins basiques de notre existence celui de manger...celui du pain quotidien... : on peut comprendre cet engouement pour Jésus et ce désir d'en faire leur lider (leur roi)...n'est-ce pas la responsabilité d'un gouvernant de permettre la prospérité d'un pays : ne réélit-on pas des présidents quand ils ont amélioré notre situation économique et au contraire ne les déboute-t-on pas quand c'est le contraire ?

Toutes les analyses des votes pour les élections montrent qu'au final le vote ne se fait pas sur les grandes idées des candidats ni sur leur programme politique, mais sur la situation économique. La première élection du président Barack Obama (et sa réélection) a été due à la situation catastrophique des États Unis au moment de son élection : si elle n'en était pas la seule raison elle y a largement contribué pour tout un groupe d'électeurs qui n'auraient jamais voté pour un Président noir...

Il est vraiment intéressant que Jésus ait refusé d'être ce messie là...s'il a multiplié les pains pour donner à manger à la foule c'était tout simplement parce-qu'ils avaient faim.. c'était par compassion, mais ce n'était pas lié à qui il était et ce n'était pas lié à sa mission...et en fait tous ces gens qui s'attachent à des prédicateurs font la même chose : ce qu'ils veulent, c'est des miracles journaliers (miracle dans le sens fort du terme dans ce qu'il a d'intervention divine spectaculaire ) ils ne veulent pas du reste...des moments de difficultés, de doutes, ils ne veulent pas du récit de la passion....

Et c'est ça le drame bien souvent...c'est que le prédicateur charismatique ne refuse pas comme Jésus l'a fait de devenir leur roi...il continue à promettre des miracles ou des solutions magiques ou instantanées à tous les maux de ceux qui accourent vers lui...

Il y a un temps pour tout... un temps pour faire des miracles et un temps pour ne pas en faire…. mais c'est Dieu qui décide pas nous...Comme disait si bien Aeschel le Dieu de la bible c'est le Dieu qui se révèle dans le temps celui qui est l'auteur du temps, celui décide dans quel temps l'on vit....S'il y a bien quelque chose que l'on ne contrôle pas, c'est le temps

Les temps messianiques

En fait ce dont on rêve tous ce n'est pas tant de la venue du Messie mais des temps messianiques, ces temps où il n'y aura plus de guerre, plus d'injustice, plus de famine etc...et c'est là le qui-pro-quo...on a cru, et on croit trop souvent encore qu'avec la venue de Jésus, sa mort mais surtout sa résurrection on allait entrer dans les temps messianiques...Quand on demande à certains auteurs juifs pourquoi finalement si peu de juifs après la mort et la résurrection de Jésus ne l'ont pas reconnu comme Messie, ils répondent tout simplement que les temps messianiques ne sont pas arrivés...le monde a continué à être secoué par la violence, le mal a continué à exister et ça voulait donc dire que Jésus n'était pas le Messie ....

(Il faut se souvenir aussi que les apôtres eux-mêmes s'attendaient à ce que Jésus revienne de leur vivant pour inaugurer ses temps messianiques...)

Alors voilà, quel est ce temps que nous vivons où le royaume de Dieu que Jésus est venu annoncer est déjà parmi nous, où sa mort et sa résurrection sont une affirmation que le malin a été vaincu et que la bataille contre le mal a été gagné , que toute autorité nous a été donné pour guérir les malades et chasser les démons....mais où en même temps si on regarde autour de nous ( si surtout on lit la Une des journaux) le spectacle n'est pas vraiment réjouissant, et on ne voit souvent que désolation et souffrance et où sans aller si loin si on regarde plus près, nos vies ne sont pas un fleuve tranquille, où ne règnerait que la paix et la joie ...

Dans quel temps vivons-nous ( o tempora o mores, disait César...) ?

On vit dans l'entre-temps...dans le déjà là et le pas encore

Entre le Messie et les temps messianiques...

P.S  Et au jour le jour, ça veut dire quoi ? Que maintenant il est l'heure de se coucher...pas besoin d'aller chercher midi à 14 heures...

Er que pour terminer en beauté ce mois de juillet, se souvenir que le mois de juillet, c'était le temps de la floraison


 


 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments