Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

De la question palestinienne, de l'interprétation des écritures et de la mauvaise foi...

Simone

 

Le 3 juillet 2018

En vrac :

Soleil encore, comme il se doit au mois de juillet, mais on a eu quand même un peu de pluie hier, heureusement on en avait besoin..

Je passe du temps sur l'Internet pour essayer d'organiser quelques voyages ce mois-ci tenant compte des dates des uns et des autres...finalement tout tombe à l'eau car les dates des uns et des autres ne sont pas avérées du tout : ça m'apprendra à essayer d'être prévoyante et de m'organiser à l'avance au lieu de vivre au jour le jour...en plus la SNCF est décevante, les billets sont super chers si on les prend au dernier moment et comme toujours tout passe par Paris...J'y renonce pour aujourd'hui : pourquoi ne pas remettre à demain ce qu'on pourrait faire le jour même...( ce n'est pas vraiment ça)...Veremos disent les colombiens, et ils ont bien raison...Veremos s'ils gagnent contre l'Angleterre ce soir ( ce que je souhaite)\

 

* * *

\Clôture...de mon petit détour sur le territoire du judaïsme

Je n'avais pas terminé mes réflexions sur le livre du théologien Abraham Hescher

Du sabbat et autres rites religieux

D'abord une réflexion prosaïque sur le sabbat : la description et les explications qu'il en donne sont magnifiques et donnent vraiment envie de le faire ! Mais malheureusement, l'être humain est capable d'abîmer les plus beaux rites que Dieu peut nous offrir.... à cause de son légalisme...Je lisais sur différents sites les questions que les gens se posaient sur le sabbat concernant ce qui était permis et ce qui n'était pas permis...et j'ai vu qu'il y avait tout un débat sur l'utilisation du smartphone mais surtout sur l'envoi de SMS ce jour-là....ça me fait penser aux discussions sur ce qui est autorisé pendant le ramadan ( comme avaler sa salive) et dans le catholicisme tout ce qui avait à voir avec le droit ou pas de communier....et les protestants et les évangéliques ? Ça dépend des paroisses alors c'est encore plus compliqué : on ne sait jamais quelle est la ligne à ne pas franchir que quand on l'a déjà fait....

De l'inspiration des écritures

Mon autre recherche dans le judaïsme était de savoir comment ils comprenaient les Écritures. Est-ce qu'il croyait en leur authenticité, en leur historicité et en leur interprétation littérale... ?

Alors évidemment, je me suis rendue compte que dans le judaïsme autant que dans le christianisme, il y avait une multiplicité de points de vue, il y a avait les fondamentalistes, les libéraux et les entre-les-deux ( avec d'autres noms bien sûr et j'aurais peur de les citer à mal escient alors je m'abstiens)....Il y a ceux qui croient que les 5 premiers livres de la Bible avaient été dictés à Moïse par Dieu directement, ceux qui en font une tradition orale qui aurait été écrite à un moment donné donc un discours rapporté qui remontrait cependant jusqu'à à Moïse ,( et donc constitue un événement historique) et d'autres encore qui croient que les juifs se seraient inventé une identité avec une mythologie où Dieu interviendrait dans leur  l'histoire et scellerait une alliance particulière avec eux...  l

L'auteur en question, appartient à un courant moderniste, qui d'un côté pense qu'il y a un événement historique derrière les récits de la bible ( qu'ils ne sont pas des légendes inventées et donc que Dieu s'est révélé au peuple juif))  il ne croit pas pour autant en une interprétation littérale des textes : le langage des textes selon lui est un langage humain que Dieu a utilisé pour se faire comprendre mais il n'est pas l'ultime réalité. Il considère qu'interpréter la bible d'une manière littérale est une faute dangereuse : « la meilleure manière de se tromper sur la révélation est de la prendre littéralement » C'est fort et il explique plus loin :

« Qu'est ce que veut dire l'expression Dieu a parlé ? Ce qui est vrai littéralement pour nous,  est une métaphore comparé à ce qui est réel  pour Dieu ».

Pourquoi on risque de se tromper sur la révélation, si on la prend littéralement ? Cette erreur pour lui vient du fait que l'on croit que les choses et les mots ont un seul sens, or les mots ont des sens différents dans des situations différentes. Ne leur donner qu'un seul sens c'est réduire leur portée. Il n'y pas une seule interprétation possible de ce que dit le prophète : «  il semble très souvent que l'intention des prophètes n'était pas d'être compris d'une seule manière et à un seul niveau mais de plusieurs manières et à plusieurs niveaux selon la situation dans laquelle nous nous trouvons ...nous ne devons pas limiter notre compréhension à un seul sens »

Du coup, pour moi, il justifie la réinterprétation de l'ancien testament à la lumière du nouveau testament : la venue de Jésus et ses enseignements permettent d'y jeter un nouveau regard....ce sur quoi je m'interrogeais en commençant son livre... et je me demande ce qu'il penserait de cette idée...mais comme il n'est plus de ce monde, je ne peux pas lui demander....

Une autre remarque que je ferai, car ça m'a surpris est que cet auteur ne fait pas du territoire de Jérusalem et de la terre promise l'idée centrale du judaïsme...Peut-être le fait-il autre part, mais l'acquisition de cette terre, en tout cas dans ce livre n'est pas au cœur de ses considérations...Pour lui, c'est le sabbat, qui est au centre de l'identité juive qui est inscrit dans le temps et non pas dans l'espace car c'est le moment où le peuple juif doit se souvenir de l'alliance que Dieu a scellé avec lui et c'est ça qui définit son identité...

À la lumière des événements contemporains en Israël et de la théologie qui justifie les revendications des Israéliens sur les territoires occupés par les Palestiniens, j'aimerais savoir comment il comprend cet aspect qui est quand même essentiel dans le judaïsme : sachant qu'il a participé activement à des actions de non-violence de Martin Luther King de son vivant, et qu'il a défendu les droits des noirs américains à ses cotés, je ne crois pas qu'il puisse être en faveur de la politique actuelle d'un Netanyahu....Il faudra que je fasse des recherches là-dessus pour en savoir plus...

* * *

Qu'est-ce qu'aurait dit Heschel  sur la question palestinienne?

Comme toujours il y a tout sur l'Internet ! J'ai justement trouvé un article en anglais qui pose la question : qu'est-ce que dirait Abraham Heschel sur ....preuve de son importance encore aujourd'hui (on y interroge aussi sa fille) L'article se veut une réponse au fait que le mouvement américain « black lives matter » (né pour protester contre les tueries injustifiées de noirs américains par des policiers) affirme que les Israéliens sont en train de déclencher un génocide en Palestine....

http://washingtonjewishweek.com/33029/what-would-heschel-say/featured-slider-post/

En tout cas, cet article dit en gros que Heschel justifierait le droit de l'existence d'Israël mais n'approuverait pas la politique actuelle car selon le rabbin Held « assujettir un autre peuple ( les Palestiniens) est répréhensible/injuste (wrong) et à long terme porte préjudice à l'oppresseur et l'opprimé »

Sa fille, elle dit quelque chose d'intéressant là-dessus : «  Mon père disait que l'opposé du bien n'était pas le mal, mais que c'était l'indifférence...

Comme on trouve tout sur l'Internet...

J'ai donc appris que si la terre promise n'était pas au centre de sa théologie il a écrit un livre intitulé Israël : An echo Of Eternity, après la guerre des 7 jours où il défend avec enthousiasme non seulement la guerre mais le droit d'Israël à reprendre Jérusalem. La critique que j'ai lue de ce livre exprime la déception d'un admirateur d'Heschel (comme moi) car dans ce livre Heschel ignore totalement les droits des palestiniens qui ont été chassés de leurs terres à l'occasion de cette guerre et fait preuve d'un manque total d'objectivité :

« une relecture de ce livre sur Israël, alimente ma déception sur combien son opinion est partiale. Il a des accents passionnés pour la cause des juifs et d'Israël mais il manque de compassion envers les Palestiniens, cette même compassion qu'il avait envers les noirs américains et les vietnamiens »

https://muse.jhu.edu/article/258798

Mais c'est toujours comme ça ! Ce n'est que trop humain : on dénonce tellement plus facilement les horreurs commis par des  pays autres que les siens car ça nous permet de nous donner bonne conscience...ce qui explique le prestige d'un Martin Luther King en France qui dénonçait la ségrégation et le racisme... aux États Unis ( par contre quand il s'agit de dénoncer les massacres perpétrés dans les anciennes colonies au moment des Indépendances, on est un peu moins loquaces...et l'on débat encore sur la question des ""aspects positifs"de la colonisation....évidemment car pour nous , c'était tout bénéfice... )

La poutre et la paille : vérité qui s'applique à la fois aux individus et aux communautés...à relire régulièrement...

Qu'est-ce qu'aurait dit Heschel donc ?

Une dernière remarque:  se poser la question montre bien qu' on a tous des idoles dont on attend qu'ils nous donnent des réponses à toutes nos inquiétudes, quelqu'un qui fait office de pape dans notre vie et au nom duquel on fait appel ...jusqu'au jour où, on découvre quelque chose qui nous déçoive

(et c'est bien qu'ils nous déçoivent d'ailleurs, il vaut mieux poser la question : qu'est-ce que dirait ou ferait Jésus? Même si poser la question vient du fait, qu'on a envie d'avoir une réponse claire, écrite noire sur blanc, pour ne pas avoir à penser par nous-même ? Peut-être aussi parce-qu'on est de mauvaise foi : la réponse est tellement évidente qu'on ne veut pas la voir et on essaie de trouver autre part, un moyen de justifier ce qu'on sait au fond de nous est contraire à l'évangile....)

qu'est-ce que dirait ou ferait Jésus?

Avec Jésus on a la chance (ou la malchance) d'avoir quelqu'un qui par sa vie plutôt même que par ses paroles coupe court à nos interprétations auto-justificatrices...

Conclusion:  avec Jésus, quelque soit notre interprétation des écritures, notre théologie de l'inspiration, on en n'a jamais fini de se remettre en question...

Et quelquefois c'est fatigant...

Heureusement il y a un temps pour tout..

P.S1 et oui vous l'aurez deviné, après le Japon, il y a un temps pour voir la Colombie jouer..

Ps2: 23 heures :  Ya vimos..La Colombie a perdu: dégoûtée par le match, le match n'était pas très beau et mauvais arbitrage...les anglais ont gagné grâce aux tirs au but..


 


 


 


 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments