Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Du foot encore... et des sujets du bac

Simone

 

Le lundi 18, Auvergne.

Week-end chargé  avec tous ces matchs ! Ce qui fait plaisir c'est quand les petits affrontent les grands et gagnent...et donc la victoire du Mexique sur l'Allemagne a été une surprise agréable d'autant plus que les mexicains ont vraiment bien joué...et il n'y a personne qui sache mieux faire la fête que les gens d'Amérique Latine pour célébrer les victoires.., mais bon je ne suis pas impartiale ayant vécu 17 ans en Amérique latine ( dont 3 ans en Argentine) au rythme du foot.

Bien entendu, les commentaires et traits d'humour sur les réseaux sociaux sont un plaisir à lire et si je sais que c'est aussi une fête de l'argent et qu'il y a beaucoup d'aspects de cet événement qui sont négatifs, je me réjouis dans tout ce qui peut rassembler les gens de la planète dans une ambiance bon enfant...ce n'est pas un spectacle des jeux de Rome où les gladiateurs s'affrontent pour se tuer ...bien mieux que beaucoup de jeux vidéos aujourd'hui qui exaltent la violence...( mais bon je plaide ma cause)

Hier, malgré tout, je suis allée à l'église ( il n'y avait pas de match le matin!) et on a eu la mauvaise idée d'arriver un peu tôt...ce qui fait qu'il n'y avait presque personne à ce moment là et qu'en désespoir de cause, le monsieur chargé de la liturgie s'est approché de moi ( et pourtant on était presque assis tout au fond) pour me demander si j'accepterai de faire une des lectures du jour....je n'ai pas eu le cœur de refuser ( encouragée d'ailleurs par mon mari pasteur qui m'accompagnait ce que je ne crois pas que le monsieur en question savait ... mon mari lui avait été sollicité une fois pour faire la quête et évidemment comparé aux églises protestantes et évangéliques où l'on donne plutôt des billets, les quelques piécettes que les gens avaient mis lui avaient paru bien maigres...).

Je dois dire quand même que j'ai eu du plaisir à lire ces beaux textes de l'ancien testament. D'abord Ezéchiel

 Voici ce que dit Yahvé : Je prendrai moi-même sur le cèdre une jeune pousse, et je la planterai sur une montagne haute et fière. Je la planterai sur une haute montagne d’Israël, elle se développera, elle produira du fruit et deviendra un cèdre magnifique ; sous lui se reposeront tous les oiseaux de toute espèce, ils s’abriteront à l’ombre de ses branches.  Tous les arbres dans la campagne sauront alors que je suis Yahvé : j’abaisse l’arbre élevé et j’élève l’arbre humilié, je dessèche l’arbre vert et fais fleurir l’arbre sec ; moi Yahvé je l’ai dit, et je le ferai.

Et ensuite ces versets du psaume

Il est beau de louer l'Eternel, Et de célébrer ton nom, ô Très-Haut ! D'annoncer le matin ta bonté, Et ta fidélité pendant les nuits,

C'était un vrai privilège que de lire ces paroles du haut d'une chaire et devant une assemblée et de les proclamer. Après ce que j'avais lu la veille sur le sabbat, faire cette lecture c'était un moment sacré... (sabbatique? En réalité ce n'est qu'après avoir cherché la référence dans la Bible que je me suis rendu compte que le 1er verset de ce psaume l'identifiait comme « Cantique pour le jour du sabbat » C'est dommage qu'il ne fasse pas partie de cette lecture nous coupant ici de cet autre peuple, celui d'Israël avec lequel nous sommes liés et qui proclame aussi dans ses synagogues la grandeur de Dieu)

* * *
Aujourd'hui, épreuves du bac, sujet de philo : ce qui fait la France, la France, c'est ce fameux bac et toute cette ambiance particulière qui tourne autour de cet événement, quelque chose qui est complètement étranger à d'autres pays et que l'on peine à expliquer mais si important pour comprendre la société française et surtout l'élitisme de l'enseignement français...

Bien sûr que moi je me souviens encore des épreuves du bac, de ce côté solennel quand chacun assis derrière son bureau, on attendait angoissé le moment où quelqu'un viendrait apporter les sujets, déchirerait l'enveloppe et que des profs qui vous surveillaient diraient après la distribution des copies dans un silence de mort : vous pouvez commencer, vous avez jusqu'à...nous rappelant toutes les consignes... Et qu'après être sorti, on discutait avec d'autres élèves de ce que l'on avait fait: c'était facile disaient certains ou c'était nul leur sujet... et il y avait toujours quelques vantards qui disaient : oh moi, j'ai écrit 10 pages...et du coup tous les autres se taisaient..... C'était vraiment du mélodrame du début à la fin ...

(J'ai été étonnée de retrouver ces même rites et (peut-être n'aurais-je pas dû l'être) dans des pays africains francophones qui avaient adopté les même systèmes de scolarité et de contrôle des savoirs....sauf que souvent ils étaient restés tels quels pendant des décennies..)

Ce fameux bac avec ces épreuves de philo qui représentent une certaine forme de pensée à la française où l'on discute de sujets certainement sérieux, mais au niveau théorique et qui nous font croire que l'on est plus intelligent que les autres car on sait présenter des arguments et faire des citations... Alors à l'heure de l'Internet on a les sujets et les corrigés sur les sites quelques minutes après semble-t-il que les sujets étaient distribués au lieu d'avoir à attendre de trouver son prof de philo pour savoir si on s'est planté ou pas...

Cette année les sujets c'était : Le désir est-il la marque de notre imperfection ? Éprouver l’injustice, est-ce nécessaire pour savoir ce qui est juste ? Toute vérité est-elle définitive ? Peut-on renoncer à la vérité ?

C'est séduisant comme sujets ( j'imagine les discussions de ceux qui les ont choisis avec leurs collègues) et ça fait du bien de penser que l'on puisse en faire le tour et le traiter dans une belle dissertation truffée de citations (mais je suis sûre que citer des phrases de la Bible serait mal vu a l'heure de la laïcité, par contre pas celles de Confucius ou Bouda... )

En tout cas, je ne peux m'empêcher ayant été formée dans ce moule, de penser combien cet exercice de pensée qu'est la dissertation et qui a certainement de la valeur, peut être dangereux quand il nous donne l'illusion de pouvoir cerner et maitriser une réalité qui nous échappe...et surtout de porter des jugements et d'asséner des vérités comme ceux qui savent envers ceux inférieurs à nous qui eux ne sauraient pas ...( je dois avouer que de temps en temps je découvre à ma honte que j'adopte encore cette attitude)

La vérité qu'est-ce que c'est ? Est-ce que ça existe ( vérité en-deça des Pyrénnées, erreur au-delà disait Montaigne...)  ? Est-ce que c'est possible de la connaître? etc... Il y a vraiment de quoi s'en donner à cœur joie sur ce sujet....

Heureusement que Jésus coupe court à nos élucubrations en disant tout simplement « je suis la vérité ». Après ça, la question n'est plus un sujet à discuter, un objet à convoiter que l'on aurait ou l'on n'aurait pas, une dissertation à écrire... on est confronté avec un choix de vie, celui de le suivre ou pas....

* * *

Considérations plus terre à terre : aujourd'hui, jour de marché, le village s'anime un peu, les gens se saluent et chacun va retrouver son marchand de prédilection....la petite buvette du marchand de vin ( marchande en l'occurrence) fait le plein d'hommes qui prennent un verre pendant que l'on remplit leurs récipients de vin (jerricane ou autres) . Pas grand monde quand même, peu d'étals et... les cerises continuent à être hors de prix... Je fais bien attention de lire sur les vitrines des quelques rares magasins les dates de congé fermeture pour ne pas venir pour rien au milieu de la semaine après avoir fait plus de 2 km à pied même si ça me fait certainement du bien...

Finalement un jour calme et ordinaire ici

 

P.S  Alors paraît-il que le bac va être supprimé et que le ministère de l'éducation nationale a présenté une énième réforme du fameux bac...Bien entendu, toucher au bac c'est toucher à l'identité du pays alors ça provoque des remous auxquels s'ajoutent les plaintes habituelles que le bac n'est plus ce qu'il était, que le niveau de l'éducation bs\aisse, que l'on laisse tout le monde passer etc....Qui vivra verra..

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments