Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Des coiffeuses, du féminisme et de l'inconnu

 

Le 31 mai/1 juin ( dans le train)

Journée charnière car fin du mois mais aussi parce-qu'on part demain : on reste dans le même pays alors c'est pas dramatique...

Un des avantages de vivre à la campagne, c'est que les coiffeuses viennent à domicile alors je n'ai pas besoin dans un moment d'affolement devant le miroir de prendre les ciseaux et d'essayer tant bien que mal, avec nombreuses contorsions, de rendre acceptable ce que je vois  et qui n'est pas particulièrement attirant...En plus, c'est vraiment bon marché et je ne me fais pas arnaquer et n'ai pas à écouter non plus la coiffeuse-vendeuse me vanter tel ou tel produit qu'il faut absolument qu'elle mette car il va réparer mes cheveux qui selon elle sont prêts à tomber dans le cas contraire...Dans les magazines féminins, on parle toujours des rendez-vous chez le coiffeur comme des moments de bien-être où la personne qui vous coiffe est votre meilleure amie et vous vous laissez aller aux confidences pendant le temps d'une coue ou d'in brushing...moins cher probablement qu'un rendez-vous chez le psychiatre ou le psy...

Bref, je n'ai jamais eu vraiment de très bonnes expériences chez les coiffeuses d'où je suis toujours ressortie avec une tête qui faisait dire à mes enfants : tu as vraiment l'air bizarre...( en fait ils étaient plus crus : tu as l'air horrible mais je ne me souviens plus dans quelle langue ils me l'ont dit même si le message était le même) et d'avoir essayé au retour de tout défaire pour retrouver ma tête normale...

 

Petit clin d œil pour aujourd'hui : j'apprends qu'au Nigéria, les réunions de syndicat de prof commencent et terminent avec un moment de prières : c'est même écrit sur leur ordre du jour ! Même si ça ne garantit pas le bon déroulement des débats (la preuve c'est que l'on fait ça dans les églises et ça n'empêche pas les gens de s'entredéchirer après mais bon...il ne faut pas être trop cynique....) ça fait plaisir de savoir que l'on peut appartenir à un syndicat, militer et croire en Dieu...ce qui me rappelle la polémique qu'il y a eu en France la semaine dernière sur le fait que la présidente d'un syndicat étudiant portait le « voile islamique »...Ça a vraiment fait jaser...

A propos de cela, j'ai lu une série d'articles en anglais sur les théories du genre et le féminisme qui abordaient le thème de l'égalité femme et homme, avec la question du port du voile des femmes musulmanes et comment les postures occidentales laïques ( secular en anglais) qui décriaient cette coutume musulmane étaient aussi une forme de mépris et de condescendance envers les femmes ....avec tout le vocabulaire habituel de ce genre de discours « post colonialism, construct, islamophobe etc... ». Que se cache selon les auteurs derrière ses postures où membres de la droite extrémiste et de la gauche laïque se rejoignent ? C'était là tout le débat : un sexisme inavoué ou une exploitation accrue de la femme dans une société capitaliste sauvage...Le raisonnement était assez compliqué et se voulait subtil mais pour moi il n'a pas été très convainquant...

Je dois avouer que si j'ai apprécié de voir dénoncer l'hypocrisie du discours laïc sur la question du voile islamique, il manquait à leurs raisonnement, un discours cohérent sur la spécificité du religieux et de ses catégories, mais surtout comme dans beaucoup de théories sur la question du genre, le refus de reconnaître l'importance fondamentale du caractère sexué de l'être humain et par conséquent de la différence sexuelle homme femme...même si elle ne saurait établir une hiérarchie entre les deux pas plus que de les limiter à un rôle quelconque

En effet on oublie la nature animale de l'homme, dont la reproduction passe par des rapports mâle/femelle. L'hétérosexualité est ce qui permet la reproduction et donc la survie de l'espèce et ce n'est que parce les progrès de la science permettent que cette reproduction se fasse en dehors du corps du mâle ou de la femelle ( mais toujours avec les deux éléments), qu'on peut oublier cette réalité fondamentale. Ce qui fait que tous les discours qui veulent l'ignorer, sonnent toujours un peu creux ou en tout cas artificiels et sont obligés de créer tout un langage et tout un mode de raisonnement qui deviennent un objet en eux-mêmes,mais éloignés de l'objet qu'ils sont censés décrire....Bref, je vais probablement écrire un commentaire sur leur site....

( On est dans le train et comme hier soir je n'ai pas eu le temps de terminer mes élucubrations sur le thème car j'ai préféré regarder un programme bête à la télévision, je peux le faire maintenant!)

On est donc le 1er juin et je ne sais pas trop ce que ça veut dire depuis que mon rythme habituel a été perturbé...sauf qu'aujourd'hui je vais à Paris où je retrouverai la famille de ma fille qui normalement vit de l'autre côté de l'Atlantique...et bien d'autres choses encore mais que je n'ai pas besoin de savoir à l'avance.

Dieu nous attend toujours dans l'inconnu...

Me voilà donc replongée dans la marée humaine pour le temps d'un week-end

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments