Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

De Sodome et Gomorrhe à ....Jésus

 

Mardi 1er Mai, Auvergne, au village

Le 1er mai se passe ailleurs qu'ici : pas de vente du muguet comme dans les rues de Paris et pas de défilé des différents syndicats de la République à la Bastille...À l'heure des grèves de la SNCF, et du bras de fer entre le gouvernement et l'intersyndicale, tout le monde attend la fin de la journée pour faire des bilans et prendre la température du pays pour établir des prédictions pour les mois qui viennent...Il y aura du boulot sur la planche pour les médias... et les émissions qui analysent les événements politique auront de quoi se mettre sous la dent.

Le 1er mai dans ce petit village, journée pluvieuse et maussade, on ne note rien de particulier...hier seulement les allées et venues des tracteurs qui passaient essayant de profiter des éclaircies pour aller dans les champs. Les jours fériés, les besoins des animaux ne changent rien au rythme du travail...il n'en va pas de même pour le travail aux champs où ce sont les pluies qui font la loi : si on est en plein milieu de la récolte..il faut travailler d'arrache- pied pour essayer de terminer avant qu'elles n'arrivent...

Moi, j'essaie de finir mes réflexions d'hier...

30 avril 2018, Auvergne

« Avril ne te découvre pas d'un fil, mai fais ce qu'il te plaît »....Les températures prévues pour le premier et le 2 ne semblent pas confirmer cet adage : des gelées sont attendues demain soir, premier mai. Aujourd'hui, on est entre averses et soleil avec un fond d'air frais mais le spectacle du printemps continue à me réjouir...

C'est un vrai lundi matin : il a suffi de quelques messages pour que je sois rattrappée par les difficultés quotidiennes des uns et des autres. La vie n'est pas un fleuve tranquille mais « ton bâton me guide et me rassure » Je souhaite et prie que ce soit une réalité vécue pour ceux qui vivent des galères... pour reprendre une expression très utilisée aujourd'hui.

 

Lecture : Genèse 19...Alors là...!!!

Les vierges jetées en pâture....

Je me retrouve avec un de ces passages qui ont de quoi nous faire sursauter...pourtant l'histoire elle-même est quand même bien connue ( en tout cas je croyais bien la connaître avant de la relire dans tous ses détails) celle de la fuite de Lot de Sodome et Gomorrhe après que des anges en chair et en os (étrangers de passage à qui Lot offre l'hospitalité) viennent le prévenir qu'il doit partir parce que la destruction de ces villes est imminente. À l'heure où le mariage gay est source de polémique au sein des églises et un enjeu électoral dans beaucoup de pays , tout le monde a entendu parler de ces deux villes et du jugement de Dieu sur elles.. à cause de leurs mœurs perverses dit-on (le mot sodomie fait partie du vocabulaire courant et fait allusion à ce qui s'y serait passé) même si le texte lui-même de la genèse mentionne seulement son « péché » et ne précise pas de quel mal il s'agissait...Il faut bien lire l'histoire et chercher d'autres références bibliques pour relier le péché de Sodome et Gomorrhe avec la question de l'homosexualité. Mais j'y reviendrai...

Mais en tout cas, quand j'ai relu ce texte, je me suis rendue compte à quel point, je ne l'avais jamais lu avec attention....et je n'avais pas remarqué que quand les hommes de la ville se sont rassemblés devant la maison de Lot et qu'ils lui ont sommé de leur donner remettre ces deux étrangers qu'il avait recu entre leurs mains, Lot s'y refuse, mais par contre, il offre ses filles et dit cette parole qui m'a fait sursauter pendant que je lisais tranquillement le récit...

« Voici, j'ai deux filles qui n'ont point connu d'homme; je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus à l'ombre de mon toit » !!!!!!!

Les vierges que l'on jette en pâture au bon plaisir des hommes, à une foule déchaînée, pour un viol en réunion, surtout quand il s'agit de ses filles....alors là...moi qui croyais qu'Abraham avait exagéré quand il avait menti sur sa femme disant que c'était sa sœur et qu'elle avait donc été gracieusement offerte au pharaon du coin..... j'en suis restée bouche bée....pour sauver des hommes tout anges et tout hôtes de marque soient-ils....je dois avouer que je n'en revenais pas !

Des anges déguisés en hommes convoités par une foule d'hommes enragés!

En plus.... il a fallu que je m'y prenne à deux fois pour comprendre pourquoi cette foule d' hommes enragés voulaient que Lot leur livre ces deux hôtes, et j'ai donc réalisé que c'est parce-qu'ils voulaient les « connaître »....et avec le sens qui est donné à ce terme dans le contexte biblique, que le viol en réunion qu'ils voulaient perpétrer, était celui des hommes ce qui fait que Lot leur a proposé ses filles pour assouvir leurs désirs sexuels.....tout cela au nom du devoir de l'hospitalité ! Heureusement pour l'histoire, les hommes qui après tout étaient quand même des anges dans lsont intervenus pour que personne ne soit sacrifié aux pulsions de cette foule déchaînée et les ont rendu aveugles pour qu'ils ne pénètrent pas dans la maison de Lot pour mettre leurs plans à exécution !

Alors face à un tel texte, j'ai voulu faire un petit tour d'horizon sur ce qui s'écrivait sur Sodome et Gomorrhe et les interprétations qui lui étaient données, surtout en ce qui concerne la question de l'homosexualité...Évidemment, j'ai trouvé beaucoup de commentaires/interprétations diverses et intéressantes sur le sujet dépendant de ce que l'on voulait prouver...

*   *  *

Les sites les plus prolixes sur la question (en anglais) sont de sites qui veulent dénoncer l'homophobie des milieux chrétiens, ce qui fait que les études et exégèses de ce texte veulent s'éloigner le plus possible de la condamnation de l'homosexualité et mettent en exergue que le pêché de ces villes étaient le refus de l'hospitalité à ces étrangers qui était bien plus grave selon les coutumes de l'époque que l'immoralité sexuelle... En tout cas, le but est de montrer que la question de l'immoralité sexuelle en général et d'homosexualité en particulier ne faisaient pas partie des reproches faits à Sodome et Gomorrhe. Pour justifier ce point de vue, il est donné au mot « connaître » un autre sens que celui de vouloir les violer, en arguant que le terme n'avait pas toujours une connotation sexuelle...sauf qu'ici le fait que Lot leur offre ses filles vierges pour les satisfaire rend difficile d'enlever la connotation sexuelle du verbe en question....

Par contre ce qui est intéressant, et que ces sites ont raison de faire remarquer est que le mal qui sévissait à Sodome Gomorhe et que Dieu a condamné avec tant de virulence au point de détruire les deux villes, n'avait pas à voir uniquement avec la question de l'immoralité sexuelle mais bien d'autres crimes encore.. Pour avancer cette thèse, c'est le texte d'Ézéchiel 16 qui énonce les crimes de Sodome dont Israël se serait rendue coupable:

« Voici quel a été le crime de Sodome, ta soeur. Elle avait de l'orgueil, elle vivait dans l'abondance et dans une insouciante sécurité, elle et ses filles, et elle ne soutenait pas la main du malheureux et de l'indigent. Elles sont devenues hautaines, et elles ont commis des abominations devant moi. Je les ai fait disparaître, quand j'ai vu cela » ( c'est l'expression elles ont commis des abominations devant moi qui fait allusion à l'immoralité sexuelle)

(Ces thèses voient aussi dans la condamnation du texte du Nouveau Testament de l'épitre de Jude qui lie clairement la faute de Sodome et Gomorhe à l'immoralité sexuelle et aux rapports sexuels entre hommes, une interprétation tardive qui s'expliquerait par le fait que ce qui 'y serait condamné c'était la prostitution homosexuelle sacrée de laquelle les chrétiens ou les juifs de l'époque voulaient se démarquer.... car elle serait un péché d'idolâtrie... )

En tout cas, imputer au seul péché d'immoralité sexuelle la destruction de Sodome et Gomorrhe ce que semble indiquer le mot sodomie, est effectivement trop restreint, mais exclure cette interprétation des péchés qui y étaient commis est aussi très problématique. L'épisode des hommes de la ville venant réclamer à grands cris, menaces à l'appui, que Lot leur livre les deux étrangers est difficile à contourner … Moralité : on est tous friands, de liste de pêchés et dans nos hiérarchies d'églises ou de communautés les fautes les plus graves sont celles qu'on n'a pas commises...mais de là à les rayer complètement de la liste, est un pas que l'on franchit un peu trop facilement..

*   *  *

Cependant l'histoire de Lot ne finit pas avec sa fuite et celle de ses deux filles et la destruction totale de ses deux villes...Elle ne finit pas non plus avec l'épisode de la femme de Lot transformée en statut de sel car elle a regardé en arrière, épisode largement commenté et interprété comme prouvant la curiosité des femmes...ou le regret de ceux qui se convertissent mais après le regrettent...

Des filles qui couchent avec leur père!

On a à la fin du chapitre un autre passage plus scandaleux que les autres ( quoiqu'au point où on en est dans ce texte, qu'est-ce qui est plus scandaleux que quoi...qui saurait le dire on retrouve ces deux jeunes filles que Lot voulait livrer à la furie des hommes de Sodome faisant quoi...ces vierges innocentes.?

Contrairement à l'histoire de l'acteur Bill Cosby qui vient d'être condamné pour avoir drogué des femmes pour après les violer....ce sont les filles de Lot qui lui donnent du vin pour le soûler et ont l'une après l'autre à son insu semble-t-il des relations sexuelles avec lui afin de pouvoir être enceinte ( et elles réussisesnt leur coup) et assurer une descendance à leur groupe... !!! On a donc ici l'inceste qui est condamné violemment dans la loi qui va être donnée plus tard à Moïse au même titre que d'autres actes sexuels comme l'homosexualité soit dit en passant..qui sont passibles de la peine de mort. ( il n'est pas triste ce chapitre 20 du Lévitique!) Sur cet épisode là en tout cas, on base peu de sermons le dimanche matin dans les assemblées pour ne pas impressionner les esprits...censure oblige et c'est probablement pour cela que je l'avais oublié....Il ne fait pas partie des textes du lectionnaire pour l'année liturgique que l'on utilise dans l'église catholique mais aussi bien d'autres églises aussi.

En dehors de toute question morale ( c'est difficile de les mettre de côté), cette histoire ou légende diraient certains, une fois que l'on se remet de ce qu'elle raconte... est quand même étonnement réaliste ...Elle montre en tout cas pour moi que la Bible n'est pas un manuel de moralité puritaine où l'on éliminerait toutes les histoires scabreuses.. et que malheureusement elle décrit la réalité humaine telle qu'elle continue à exister : je ne peux m'empêcher de penser à toutes ces situations de guerre où des meutes d'hommes violent des jeunes filles et de la détresse des pères (meilleurs que ce fameux Lot) qui veulent les protéger et assistent impuissants à leur crime...

Je n'oublierai jamais ce docteur musulman (en l'occurrence) qui avait vécu une telle expérience et qui était venu nous voir pour demander de l'aide pour sa fille et qui lui était au bord de la folie....l'expression fou de douleur n'était pas une métaphore...c'était insoutenable...Je n'oublierai jamais non plus la confession de ce militaire gradé qui avait assisté sans intervenir au viol d'une jeune fille par ses soldats (selon lui il n'y avait pas participé) et il ne doutait pas qu'elle avait dû en mourir...et la liste pourrait être encore longue si on ajoute le viol de jeunes hommes dans les prisons...et dans la vie quotidienne.

S'il y a dans toutes les sociétés des lois qui sont des formes de tabous sexuels, ce n'est pas par hasard...en plus d'assurer la pérennité du groupe par sa reproduction....c'est la reconnaissance de ce que la sexualité humaine a de dangereux... Celle justement de ne pas être un simple accouplement qui permet la jouissance des participants comme peut-être pour les animaux, mais le lieu aussi de toutes les oppressions, de toutes les dominations, l'instrument le plus cruel qui puisse exister pour déshumaniser l'autre...et cela pour satisfaire à la fois les pulsions sexuelles du prédateur mais aussi son désir de puissance et de domination : c'est comme l'illustre l'histoire de Sodome et Gomorrhe, le lieu du mal avec un grand M. Le lieu où le plaisir de l'un se gagne grâce à la douleur de l'autre..et dans une religion qui demande d'aimer son prochain comme soi-même,,, ce n'est pas jouable... ( Et cela explique aussi ce chapitre 20 du Lévitique)

La vindicte populaire envers les scandales de la pédophilie n'est pas une vindicte injustifiée qui serait anti-religieuse ou anti-catholique ou anti-musulmane, elle ne l'est pas moins envers les hommes coupables de harcèlement sexuel...et l'histoire de Lot nous montre aussi des femmes qui sont capables de se jouer des hommes pour obtenir ce qu'elles désirent...comme encore aujourd'hui..

Ce que les histoires de la Genèse nous montrent c'est d'où nous venons tous, de qui nous sommes les descendants...non d'un peuple innocent, non d'une race supérieure parce-qu'elle serait pure génétiquement, non d'un groupe dont l'identité serait celle d'être uniquement victime....et encore moins les descendants intègres d'un peuple choisi par Dieu (église y compris)..et qui nous exempterait d'être touchés par tous les vices et vicissitudes des autres....

À la lumière de ces histoires , Jésus, descendant de cette humanité, le bien nommé fils de l'homme prend tout son sens et trouve toute sa raison d'être.....

Et de la même manière que l'injonction «Écoute Israël » ( Chema Israël) commence les prières récitées par le peuple juif 3 fois par jour, cette injonction là prononcée au sujet de Jésus, devrait être répétée aussi fréquemment:

« Et de la nuée sortit une voix, qui dit: Celui-ci est mon Fils élu (bien aimé): écoutez-le! » Luc 9:35

On a bien besoin de l'écouter parce-que livrés à eux-mêmes les descendants d'Adam et Ève, de Noé, D'Abraham et de Lot, continuent à dériver..

 

P.S. Le mot de la fin : finalement j'ai demandé à mon conjoint selon l'expression consacrée ( en plus il a été pasteur...), ce qu'il pensait de cette histoire de Sodome et Gomorrhe et de toute la polémique autour de ce qu'elle signifiait...Et pour lui, ils étaient tous à côté de la plaque...le plus important à retenir c'était le dialogue entre Abraham et Dieu, le chapitre 18 où celui-ci demande à Dieu de ne pas détruire la ville...car on nous y enseigne la valeur de l'intercession...Comme quoi !

P.S 2. Pour un commentaire très intéressant sur la signification de Sodome et Gomorrhe dans les textes bibliques l'article intitulé" Sodom and Gomorrah as Metaphor" d'un centre d'études hébraïques en Israël m'a paru très intéressant, succinct et très complet à la fois.. Il fait une liste des fautes principales qui sont associées avec ces villes et qui en font des prototypes de tout ce qui est détestable aux yeux de Dieu::en plus des relations sexuelles illicites ( l'immoralité sexuelle),sont mentionnées l'orgueil, l'ingratitude, le manque de compassion envers les pauvres, la méchanceté,la cruauté etc...

https://www.biu.ac.il/JH/Parasha/eng/haazinu/sad.html

 

 

 


,

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments