Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Tous fils et filles d'Adam et Ève

 

Le 18 avril, Bruxelles, heure de la sieste...

Il faut attendre que les enfants soient endormis pour se consacrer du temps : il est précieux ce temps de la sieste pour tous ceux qui s'occupent d'enfants..ça permet de faire une pause et on l'attend souvent avec impatience...quand ils en ont dépassé l'âge, on essaie pourtant de les obliger à la faire par tous les moyens...pour ses besoins à soi... Et on aurait tort de considérer cela comme une faute, car si on ne peut pas souffler, on ne peut pas non plus gérer les affaires courantes avec sérénité ou au moins la tête reposée...

En vrac,

Au parc, des mamans qui échangent volontiers leurs recettes pour avoir des enfants ou au contraire les espacer....quelques papas, des grands-parents et pratiquement pas de nounou... le tout sous un soleil radieux, ...le parc lieu de rencontre convivial, lieu de partage des solitudes quelquefois...

Hier, voyage finalement sans drames...le seul hic étant que cette histoire de jour de grève ça commence la veille et donc que le trafic des RER était pertubé et j'avais besoin de l'emprunter pour changer de gare...mais vraiment je rends grâce pour ce parcours de la campagne auvergnate à Bruxelles un parcours de combattant soit mais qui a été sans véritables surprises.. c'était pas gagné d'avance …

Les voyages, c'est toujours l'occasion de rencontres et de se retrouver au milieu de cette humanité grouillante dont on devine les drames grâce aux bribes de conversation que l'on surprend de gens qui parlent sur leur portable..après ces jours passés en ermite, dans la campagne lointaine, je me rends compte qu'ils sont un appel qu'on ne peut pas ignorer : se retirer peut-être bien agréable et quelquefois nécessaire mais il ne peut pas être définitif....je ne peux m'empêcher de penser au regard de Jésus compatissant devant la foule désorientée, à la recherche d'un pasteur...

Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu'elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n'ont point de berger. Alors il dit à ses disciples: La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson.

Sinon c'est n'importe qui qui pourra les guider et risque de les tromper …

*   *   *

Sieste de courte durée finalement....et méditation interrompue,

Faire les courses, écarquiller les yeux pour découvrir cette ville inconnue et essayer de trouver quelques points de repères pour ne pas me perdre et retrouver mon chemin quand besoin est...temps quand même d'admirer ces arbres en fleurs et ces maisons anciennes les unes à côté des autres...

Les différentes langues que l'on entend parler dans la rue où la présence d'une population venue de l'ailleurs musulman est notoire...L'entre soi n'existe plus ou peut-être que finalement il existe encore : le livre de la genèse nous raconte l'histoire d'une famille humaine où il y a des frères qui s'appellent Sem, Sham et Japhet, où il y a des enfants qui s'appellent Ismael et Isaac, et qui furent dispersés à un moment donné sur toute la terre....

Dispersés mais regroupés de nouveau ici dans les rues de Bruxelles....

Tous fils et filles d'Adam et Eve,

Ils n'ont qu'a apprendre à s'entendre !

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments