Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Sarah et la GPA, justice aux victimes!

 

le 13 avril, Auvergne 2018

Finalement, je décide de sortir de mon cocon auvergnat et d'essayer de passer entre les filets de la grève : du coup c'est le stress, j'anticipe mal les étapes à venir...ce serait plus facile de ne pas bouger, mais aussi moins intéressant....

Mais bon, comme premier recours, ou dernier, contre le stress ou pour le rendre tolérable, j'ai la prière....mais j'ai toujours honte un peu d'en être encore là...

Tant pis, ou tant mieux, il va falloir faire avec...

 

* * *

Lectures 

 

Sara et la GPA (Genèse 16 )

C'est de nouveau Sarah qui est en scène, la femme d'Abram qui a été donnée en pâture au Pharaon, mais cette fois-ci, elle n'est plus la victime innocente assujettie au bon vouloir de son mari, c'est elle qui devient bourreau...pour la personne qui lui est assujettie..., c'est à dire sa servante, son esclave.....

Cette fois-ci c'est elle qui jette en pâture sa servante, à son mari, pour qu'il ait un enfant, une postérité, enfant qui n'appartiendra pas à la servante, mais à la famille du maitre, c'est-à-dire à Abram et Sarah...comme quoi la chaîne de l'oppression ne s'arrête pas à l'opprimé, lui-même peut devenir oppresseur à son tour : notre statut de victime ne nous empêche pas de devenir coupables du même type de méfait dont on a été les victimes...( on le sait pour les victimes d'abus)

En lisant cette histoire, je ne peux m'empêcher de penser à la GPA....gestation pour autrui, ce sont toujours des servantes, des personnes de basse condition qui font ce genre de choses, qui louent leur corps dit-on parce-qu'elles ont besoin d'argent et qu'il y a des riches désespérés, prêts à tout....pour avoir « leur »enfant, comme si les enfants nous appartenaient...

Je n'oublierai jamais, le témoignage de cette jeune fille, étudiante et qui avait accepté d'être mère porteuse pour aider à payer ses études...elle expliquait comment les « parents » lui téléphonaient presque tous les jours pour savoir si elle prenait bien ses vitamines si elle s'alimentait bien, si elle faisait du sport....pour s'assurer que « leur bébé » naitrait en bonne santé...(mais si, mais si...ils étaient préoccupés de sa santé aussi bien sûr...). On lui avait fait passer des tas d'examens pour être sûrs que... Ça avait été tellement déshumanisant, qu'elle s'était promise qu'elle ne recommencerait jamais....Mais elle était étudiante, ce n'était pas sa survie économique qui était en jeu ..ou celle de sa famille, pour d'autres...

Si vous voyiez, les contrats qui sont écrits pour ce genre de transaction...il y en a des pages et des pages....au cas où, la femme meure, au cas où l'on découvre que l'enfant soit trisomique, au cas où la mère porteuse décide qu'elle veut avorter, au cas où, elle décide qu'elle veut garder l'enfant...etc....etc....les stipulations de qui est donc vraiment « propriétaire » de cet enfant....les raffinements de la loi sont à leur summum ici, et les avocats s'en donnent à cœur joie pour protéger l'investissement de leurs clients... sordide...des documents édifiants... !

Alors on est choqué par l'histoire de Sara et d'Abram, leurs mœurs semblent tellement barbares...tellement primitifs, arriérés, tellement esclavagistes, anti-féministes, tellement...nous quelques 3 mille ans après, on serait plus évolué, parce-que au moins, on les dédommage, on les rémunère....( je suppose que la servante de Sara était aussi nourrie et logée)....

Les victimes: Agar, Ismaël et le peuple arabe

Comme il arrive quelquefois aussi, tout ne marche pas comme sur des roulettes...Finalement Agar, la servante, se rebelle, pourquoi serait-elle une servante quand maintenant elle porte d'enfant du maitre ( il y en a eu des centaines sinon des milliers d'histoire comme cela chez les grands propriétaires d'esclaves dans le sud des Étas Unis ou dans les colonies françaises...) Alors Sarah se plaint à son mari qui se débine et qui ne veut pas s'en mêler...finalement Agar sa servante, c'est sa propriété à elle et aussi l'enfant...

« Abram répondit à Saraï: Voici, ta servante est en ton pouvoir, agis à son égard comme tu le trouveras bon. Alors Saraï la maltraita; et Agar s'enfuit loin d'elle.… »

Et Dieu dans tout cela, qu'est-ce qu'il en pense ?

L'histoire d'Agar est aussi une histoire émouvante ( des femmes enceintes qui fuient dans le désert il y en a encore du côté de la corne d'Afrique) et aussi la compassion de Dieu pour cette femme dont il bénit l'enfant et sa postérité....( il lui dit quand même de retourner chez sa maitresse et de cesser d'être rebelle et méprisante)

L'ange de l'Eternel lui dit: Je multiplierai ta postérité, et elle sera si nombreuse qu'on ne pourra la compter. L'ange de l'Eternel lui dit: Voici, tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, à qui tu donneras le nom d'Ismaël; car l'Eternel t'a entendue dans ton affliction.

Ismaël traditionnellement considéré comme l'ancêtre du peuple arabe....

Un chrétien éthiopien, anciennement musulman et converti, m'a expliqué comment il comprenait l 'histoire...C'est vrai, disait-il, Dieu a béni le peuple arabe, la preuve c'est qu'il est riche et puissant grâce au pétrole qui existe dans ses territoires, mais a le problème dit-il c'est qu'il se considère encore comme fils d'Agar, l'esclave, pas fils légitime et c'est pour ça que dans sa religion, l'Islam, il se considère comme l'esclave de Dieu...il a besoin de savoir qu'il peut être pleinement fils, pleinement enfant de Dieu et avoir la liberté et la dignité des enfants de Dieu grâce à Jésus-Christ...

« Parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l'Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu »

C'était son message aux musulmans, loin de l'hostilité et de la démonisation : pas d'islamophobie comme on dit...

 

Psaume 10 et la mafia colombienne

Le psaume 10 me fait retourner en Colombie....aux grandes heures de la mafia, de Pablo Escobar, du cartel de Medellin et du cartel de Cali...ce psaume décrit exactement ce qui se passait à ce moment là, comment les membres de la mafia se comportaient (avec une couche de religiosité en plus) C'était l'époque où tout le peuple adulait Pablo Escobar à Medellín et allait visiter le zoo qu'il avait conçu dans sa finca, l'époque où l'on parlait des cadeauz fabuleux que l'on avait si on avait la chance d'être invité à une des fêtes qu'il donnait, l'époque où il réussisait tous ses coups....et détruisait qui il voulait sur son passage et personne ne pouvait l'atteindre, il était au-dessus de toutes les lois, puisque lui-même dictait les lois...

Mon incompréhension était totale : comment se fait- il que ce sont les méchants qui gagnent et les bons qui perdent dans ce jeu de vie et de mort.....après chaque assassinat d'un homme de bien, je partageais la colère et l'indignation du psalmiste devant un Dieu qui a l'air de s'en foutre que les innocents sont tués et les assassins vivent dans l'opulence et se vantent de leurs succès...( comme faire voler d'énormes ballons décorés pleins de poudre dans le ciel chaque fois qu'il étaient arrivés à faire passer une grande quantité de drogue)  Ça m'était insupportable....

Alors ce psaume était ma bouée de sauvetage...car il disait la vérité de ce qui se passait mais aussi la vérité de ce que je ressentais...La description est saisissante, j'ai envie de dire, c'est exactement ça ! Pour chaque phrase on pourrait donner un exemple de faits avérés...

Le méchant dans son orgueil poursuit les malheureux, Ils sont victimes des trames qu'il a conçues. Car le méchant se glorifie de sa convoitise, Et le ravisseur outrage, méprise l'Eternel. 4 Le méchant dit avec arrogance : Il ne punit pas! (….) Ses voies réussissent en tout temps; Tes jugements sont trop élevés pour l'atteindre, Il souffle contre tous ses adversaires. Il dit en son coeur : Je ne chancelle pas, Je suis pour toujours à l'abri du malheur ! Sa bouche est pleine de malédictions, de tromperies et de fraudes; Il y a sous sa langue de la malice et de l'iniquité. Il se tient en embuscade près des villages, Il assassine l'innocent dans des lieux écartés; Ses yeux épient le malheureux. Il est aux aguets dans sa retraite, comme le lion dans sa tanière, Il est aux aguets pour surprendre le malheureux; Il le surprend et l'attire dans son filet. Il se courbe, il se baisse, Et les misérables tombent dans ses griffes.

Le cri, suivant, c'était le mien...

Lève-toi, Eternel ! ô Dieu, lève ta main ! N'oublie pas les malheureux ! Pourquoi le méchant méprise-t-il Dieu ? Pourquoi dit-il en son coeur : Tu ne punis pas?

Heureusement, que dans les psaumes, il y a toujours une deuxième partie, et et je ne serai pas surprise que la deuxième partie ne soit pas composée, le même jour que la première : on ne passe pas de la colère et de l'indignation à la foi et à la certitude si facilement...

Que c'était rassurant en tout cas, de pouvoir entendre les paroles qui suivaient !

« Tu regardes cependant, car tu vois la peine et la souffrance, Pour prendre en main leur cause; C'est à toi que s'abandonne le malheureux, C'est toi qui viens en aide à l'orphelin (….) 15 Brise le bras du méchant.... L'Eternel est roi à toujours et à perpétuité ( pas Pablo Escobar!); (…)Tu entends les voeux de ceux qui souffrent, ô Eternel ! Tu affermis leur coeur; tu prêtes l'oreille Pour rendre justice à l'orphelin et à l'opprimé, Afin que l'homme tiré de la terre cesse d'inspirer l'effroi.

Qu'il est bon d'entendre ces paroles, il faut se les répéter et y croire, chaque fois que l'on voit à la télévision des images d'enfants ensanglantés ou gazés....

Tu entends les voeux de ceux qui souffrent, ô Eternel ! Tu affermis leur coeur; tu prêtes l'oreille. Pour rendre justice à l'orphelin et à l'opprimé, Afin que l'homme tiré de la terre cesse d'inspirer l'effroi.

 

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments