Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

On commémore la passion de qui? De l'anti-sémitisme et de la semaine sainte...

le 20 mars en Auvergne : premier jour de printemps

Vague de froid pour le premier jour du printemps, mais au moins la grisaille du matin s'est dissipée...le soleil a fait son apparition en milieu d'après-midi...on s'attend à des vraies gelées ce soir..ça ne va pas être très bon pour les arbres fruitiers...

En préparation pour la semaine sainte, je relis tout le chapitre 8 de l'évangile de Jean et c'est du costaud....Ça commence bien car on a au tout début la fameuse rencontre qui plaît à tout le monde entre Jésus et la femme adultère prête à être lapidée et l'attitude de pardon et compassion de Jésus qui prononce cette phrase célèbre : « que celui qui est sans péché, jette la première pierre »

Évidemment certains dans leurs commentaires insistent bien sur le « ne pêche plus » pour être bien sûrs que la bonne morale soit sauve...alors que les autres insisteront sur la phrase citée plus haut qui nous invite à ne pas juger. En tout cas, cet épisode fait l'unanimité ce qui fait que la critique historique la plus stricte, considère que cette histoire s'est vraiment déroulée...

Mais la suite, alors la suite, c'est une autre histoire...il y a d'abord cette polémique avec les autorités juives où Jésus se montre vindicatif dans sa défense de qui il est mais aussi la manière dont cette histoire nous est rapporté avec la répétition de ce mot « les juifs »associé à des comportements répréhensibles et qui ont tellement à nos oreilles aujourd'hui une résonance anti-sémite...

(Pour pouvoir apprécier la valeur du texte et la force des critiques de Jésus, il ne faut certainement pas faire une erreur de sens en attribuant à ce texte un anti-sémitisme qui n'existait pas en se rappelant le fait qu' à l'époque de la rédaction du texte, les nouveaux chrétiens étaient une minorité persécutée au milieu de la communauté juive prédominante et non ce qu'elle devint après une majorité puissante persécutant à son tour par une minorité juive vulnérable...et puis le mot juif est une traduction valide bien entendu littéralement mais qui n'est pas encore une insulte ou une injure...Jésus étant juif... Bref)

Malgré tout, on ne peut pas nier que ce texte effectivement a été utilisé à travers les âges pour nourrir et justifier l'anti-sémitisme et que cet émouvant rappel de la passion de Jésus, dans le calendrier liturgique a bien été l'occasion de déchaîner les passions contre les juifs lesquels se terraient dans leurs maisons par peur d'être traînés sur la place publique pour être battus ou injuriés à l'occasion des processions de semaine sainte à peu près partout en Europe...  De ça, il n'y a pas de doute historiquement parlant et la liste serait longue et les exemples multiples sur les exactions commises contre les juifs cette semaine là...

D'une certaine manière, c'était Jésus qui année après année était traîné de nouveau devant la foule et soumis à leurs cris de haine e ...mais cette fois-ci par d'autres fanatiques religieux : les chrétiens... Pas étonnant que la question qui a tué Jésus, les juifs ou les romains fasse autant polémique car si ce sont les autorités juives qui sont les principaux responsables ...alors l'anti-sémitisme serait justifié et inscrit dans le texte biblique.... Il faudrait donc faire une exégèse du texte qui prouve que ce sont les romains....Alors que c'est un faux débat.... un faux débat mais une vraie persécution....

La fameuse phrase de Pascal : « Jésus restera en agonie jusqu'à la fin des temps, il ne faudra pas dormir pendant ce temps là » pourrait bien d'appliquer à la souffrance du peuple juif qui renaît à chaque commémoration de la passion du Christ...même si, ce n'était pas à cela que Pascal faisait allusion...

Pas étonnant que Jésus ait dit aux Pharisiens comme il le dit à tous ces religieux chrétiens qui ont attiré la haine des gens contre les juifs pendant la semaine sainte :

« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père »

Et il continue plus loin :

 Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; vous n'écoutez pas, parce que vous n'êtes pas de Dieu »

Il ne faut pas se tromper d'interlocuteur....tout est là....

Seigneur, prends pitié de nous les chrétiens...
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments