Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Pleurer ...pour être consolé

13 février 2018,

Je fais attention à la date que j'écris maintenant, le 13, car j'ai acheté un produit alimentaire avec 50% de réduction dont la date de péremption était le 14 ! Pas étonnant que c'était réduit à 50% si le 14 c'est demain...je ne m'étais pas rendue compte que c'était le lendemain

Bon, on n'en mourra pas...

Bienheureux ceux qui pleurent »

Ce matin je lis un commentaire sur « bienheureux ceux qui pleurent », moi qui aujourd'hui n'avais pas du tout envie de pleurer...mais comme j'essaie d'être organisée et disciplinée, c'est le verset qui était commenté dans un programme de méditations quotidiennes avec Dietrich Bonhoeffer.

Et Dietrich Boenhoffer, c'est du costaud. Si l'on cherche des méditations à l'eau de rose qui nous caressent dans le sens du poil...il faut aller voir ailleurs...

Faut dire que Dietrich Bonhoeffer, c'était un insoumis, un dissident, un traître même car en temps de guerre quand on devrait soutenir son pays à fond et faire preuve d'un patriotisme sans faille, lui, il a comploté pour renverser son propre gouvernement… Tout pour déplaire à certains et plaire à d'autres...(Malheureusement pour lui, il s'est fait prendre et a été exécuté...)

Mais si on dit que le gouvernement, était les nazis et que le président était Hitler alors ça change tout......ça change même pour les inconditionnels de la soumission aux autorités … mais c'est toujours plus facile après....Si on avait été là qu'est-ce qu'on aurait fait, on aurait prêché la soumission au gouvernement.... après tout, ils étaient anti communistes et le communisme c'était l'ennemi... alors ils ne pouvaient pas être si mauvais que ça !

C'est toujours dangereux quand on prend quelques versets d'un texte biblique et que l'on bâtit là-dessus un dogme pour défendre le pouvoir et le statu-quo surtout quand c'est le nôtre et que les lois votées ne nous affectent pas à nous ( quand par exemple, nous on n'est pas sans papier) C'est surtout pratique pour les hommes politiques quand ils arrivent à se mettre les leaders chrétiens dans leur poche et peuvent les utiliser pour asseoir leur pouvoir ...

Il faut dire que le texte de la soumission aux autorités est particulièrement fort et se prête bien à ce jeu:

« Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes » Romains 13:1-2

Il est fort ce texte et semble sans appel si on s'arrête là....mais si on continue à lire alors les choses changent :

« Ce n'est pas pour une bonne action, c'est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l'autorité? Fais-le bien, et tu auras son approbation.… »

Et voilà, il s'agit de se soumettre et de ne pas résister car l'autorité, elle est censée approuver les bonnes actions et réprimer les mauvaises....Mais quand elle fait le contraire, alors qu'est-ce qu'on fait ? Ça Paul ne nous le dit pas.....ce n'est pas cette situation qu'il adresse...

En tout cas pour Dietrich Bohnoeffer, il n'était pas question de se soumettre à l'autorité du pouvoir nazi,  et il en a payé les conséquences....

Bienheureux ceux qui pleurent...

« Ceux qui pleurent sont ceux qui sont prêts à renoncer et vivre à ce que le monde appelle le bonheur et la paix......Ce sont ceux qui ne peuvent pas être en accord avec le monde qui ne peuvent pas se conformer à lui. Ils pleurent devant l'état du monde....la communauté des disciples ne se débarrasse pas de la souffrance du monde comme si ça ne les concernait pas..... Ils la portent....ils portent la souffrance grâce au pouvoir de celui qui les soutient.. »

( on est loin de l'évangile de la prospérité ou du bien-être!)

On aimerait bien se débarrasser de la souffrance du monde, de celle de ceux qui nous entourent, et qui pleurent et qui se cassent la figure et qui chutent et rechutent, on aimerait bien rester indifférent, détaché....mais il semble bien qu'on n'est pas appelé à ça...et c'est heureusement peut-être...

Attention quand même : il ne faut pas s'arrêter là au milieu de la phrase, il faut continuer....

Bienheureux ceux qui pleurent...car ils seront consolés !

Ouf : le but ce n'est pas de chercher à souffrir mais d'être consolés !

Heureusement !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments