Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

N'ayez pas peur...de la banalité du mal..

Jeudi 15 février

La banalité du mal...

Hier la Saint Valentin, le mercredi des cendres, les 75 ans du Petit Prince...

Aujourd'hui, ou hier selon le fuseau horaire, une fusillade de plus dans une école aux États Unis...C'est horrible mais c'est encore plus horrible qu'on y soit maintenant presque habitué, et qu'on soit aussi habitué que Trump mente d'une manière éhontée ( dans un pays où dire un mensonge était la faute la plus grave) et qu'il soit accusé de harcèlement sexuel et d'infidélité ne suscite aucune réaction de la part des chrétiens qui le soutiennent ou trop peu....

 

L'idolâtrie dans toute son horreur

(le NRA : c'est le lobby des armes National Rifle Association)

Comment en est-on arrivé là ? Jusqu'à quand ça va durer ? Je sais que la comparaison avec la montée du nazisme est super rabâchée, même si Trump n'est pas un Hitler ( beaucoup moins intelligent) mais tout aussi dangereux....honte surtout à ces hommes politiques qui le soutiennent pour des raisons financières et électorales...encore plus aux églises....Quel gâchis que cette Amérique de Trump !y-a-t-il encore 10 justes pour sauver le pays de la catastrophe...ou du châtiment ? Il y en a encore mais leur mobilisation ne semble pas porter suffisamment de fruits...

Horreur là-bas, tranquillité ici : on peut peut-être vivre tranquille si on vit en ermite, loin du monde, indifférent aux autres, rien que pour soi et rien qu'avec soi, égoïste, bien au chaud...Sauf que dans la conception chrétienne de l'ermite, ce n'est justement pas ça...si on s'en éloigne c'est pour le retrouver et entre autres prier pour ce monde souffrant... Comme le disait Bonhoeffer le disciple du Christ ne cherche pas à se débarrasser du monde..

Alors certainement, on a besoin de repos, de vrai repos mental et physique, certainement on a le droit de profiter de la vie et de se faire plaisir, certainement......mais il y a un temps pour tout...car l'éternité, elle n'est pas aujourd'hui et aujourd'hui, le temps passe, le temps défile et on ne peut pas l'arrêter ou s'arrêter...

En tout cas, la semaine prochaine, ici ça va être le branle-bas de combat : la maison va être pleine d'enfants, il va falloir gérer...et je n'en suis pas du tout mécontente même si j'en connais les contraintes, les exigences et les tensions.

Ce qui fait que bien profiter de la tranquillité aujourd'hui, c'est d'autant plus agréable et appréciable...

Sauf... si on a la bonne ou mauvaise idée de continuer à lire les méditations de Dietrich Bohnoeffer, on risque alors d'être perturbé dans ses moments de tranquillité...mais comme c'est même le carême, alors, allons-y

* * *

La méditation du jour elle est sur le « Bienheureux ceux qui ont faim et soif de justice »

(il faut que je précise que ce qui suit c'est ma traduction rapide d'un texte écrit en anglais, qui  lui-même est  traduit d'un texte écrit en allemand....alors ça laisse à désirer et c'est pour cela que je mets des mots entre parenthèses pour donner d'autres options de sens)

« Le disciple non seulement renoncera à ses droits, mais il renoncera aussi à sa propre sainteté ( le mot en anglais est righteousness traduit comme justice en tout cas dans la béatitude)? »

C'est fort ça...mais heureusement il explique...car si on s'arrêtait là, ça poserait des tas de problèmes

« Il ne reçoit aucune reconnaissance pour ce qu'il fait ce qu'il sacrifie...La seule sainteté (ou vertu)  qu'il peut avoir, c'est celle d'en avoir faim et d'en avoir soif.. »

Par contre ça, ça a du sens et ça veut dire tout simplement qu'on ne doit jamais se croire « saint ou juste » c'est-à-dire mieux que les autres parce-qu'on est chrétien et qu'on fait beaucoup de choses dans l'église ou pour les autres...

( une anecdote personnelle : je me souviens d'être arrivée super fatiguée en Colombie après avoir dirigé une veillée de prière et avoir bravé au volant, les dangers de la circulation sans compter ceux de la nuit dans des quartiers pas très recommandables. Je ne me souviens pas des autres choses que j'avais pu faire ce jour là...

En tout cas, je dois dire que j'étais quand même assez fière de moi pour en avoir fait autant...donc avant de dormir j'ai ouvert ma bible dans l'espoir d'y trouver un passage pour me caresser dans le sens du poil.. Pas de bol... Je suis tombée sur ce qu'on appelle la parabole du serviteur inutile :

« Aura–t–il de la reconnaissance envers ce serviteur parce qu’il a fait ce qui lui était ordonné ? Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné dites : Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire »

Ça m'a sidéré...et m'a remis à ma place...je suppose que j'en avais besoin)

Je continue donc avec Dietrich ...Ce que j'aime en tout cas dans son commentaire, c'est quand il dit que le désir profond du disciple c'est d'avoir faim et soif de la vérité et de la droiture, faim et soif de la justice.

« Ils (les disciples) n'obtiendront ni leur propre sainteté ni la justice parfaite de Dieu sur terre...mais ils attendront sa réalisation future même si ce ne sont pas eux qui la rendront possible. Ceux qui suivent Jésus auront faim et soif de justice tout au long de leur route...ils désirent profondément le renouvellement du monde et la justice parfaite de Dieu »

C'est croire que cette justice parfaite existe parce que Dieu est juste et qu'elle viendra qui nous aide à continuer à avancer...Que ton règne arrive …

 

Pendant ce temps, j'entends des échos de cette dernière fusillade aux États Unis ( c'est le problème d'être connecté) et la lutte de ceux qui veulent exiger des lois pour la restriction de la vente d'armes et leur peur de ne pas être entendu....

La peur, c'est là-dessus que s'appuie le pouvoir de toutes les dictatures, de quelque type qu'elles soient : quel levier puissant que la peur, qui condamne beaucoup au silence et à la complicité coupable...une réalité de tous les jours

C'est probablement pour cela que le « n'ayez pas peur » de Jésus revient tellement de fois dans les évangiles...

 

N'AYEZ PAS PEUR : j'ai souvent besoin de l'entendre...

Même au milieu de la campagne auvergnate auprès du feu...


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments