Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Jésus seul, sans le christianisme

le mardi 5 décembre 2017

Je suis vraiment de retour, je retrouve mon énergie : je peux faire face....

Je sais aussi que je vais repartir avant la fin du mois mais aujourd'hui ce n'est pas à l'ordre du jour. Il me faut vivre un jour à la fois et en attendant, je me délecte en lisant les méditations d'un prêtre vietnamien sur le site de l'avent dans la ville

Je me demande pourquoi ses commentaires me réjouissent autant : c'est certainement parce-qu'il les ancre dans le quotidien de la vie des paysans au Vietnam et c'est vraiment fou comme l'évangile a du sens quand il n'est pas enfermé dans la camisole de force occidentale où il devient symbole de, discours sur, et cesse d'être collé au réel : il en perd de son immédiateté.

Cela m'a fait toujours sourire quand on dit que pour évangéliser les peuplades dites païennes, on doit contextualiser le message pour qu'il soit compréhensible à ces nouvelles cultures...comme si notre évangile à nous, n'était pas lui-même inséré, compris, commenté, dans une culture particulière, la nôtre, à un tel point que justement il est devenu incompréhensible...

Le premier geste n'est pas de contextualiser ou d'adapter le message, mais de  "dé-contextualiser" de faire un véritable travail de déconstruction de notre compréhension du message qui s'est tellement alourdi d'éléments étrangers qu'il est devenu autre chose que ce qu'il était et que le pauvre païen en question a besoin de devenir européen avant de pouvoir devenir chrétien... comme il s'est passé d'ailleurs du temps de Paul où l'on croyait qu'il fallait devenir juif avant de pouvoir devenir chrétien...

(Alors évidemment après on a exagéré et on a complètement oublié la judéité de Jésus, faisant de lui un « chrétien » alors qu'il était juif jusqu'au bout des ongles, la preuve c'est qu'il était bel et bien circoncis « Huit jours plus tard ce fut le moment de circoncire l'enfant on lui donna le nom de Jésus (...) Quand la période de leur purification prit fin conformément à la loi de Moïse Joseph et Marie l'amenèrent à Jérusalem pour le présente » Luc 2.21-40) )

Je me souviens de la remarque d'une personne bien intentionnée revenant du Japon et qui disait que ça lui semblait impossible que les japonais puissent comprendre le christianisme car comment pourraient-ils comprendre le concept de la Trinité ! J'en suis restée bouche-bée ! Quoi prêcher l'évangile c'est enseigner la Trinité, c'était une première pour moi....Si on vient prêcher ce monstre à plusieurs têtes qu'est « le christianisme » peut- être, mais si on veut annoncer l'évangile, alors c'est beaucoup plus simple, c'est parler de Jésus, de ce qu'il a fait (guérir des gens entre autres), de ce qu'il a dit et finalement de ce qui lui est arrivé (sa condamnation, sa mort et sa résurrection), et ça c'est compréhensible par n'importe qui car c'est l'histoire d'une vie, d'un maître de religion qui a eu des disciples même s'il a dit qu'il était plus qu'un homme, qu'il était l'Envoyé...

(Pour ça il n'y a pas besoin d'aller étudier dans des séminaires spécialisés et apprendre un vocabulaire ésotérique....C'est nous qui voyons l'histoire de Jésus comme un mythe incompréhensible, pas eux, pas parce-qu'ils sont bêtes ou primitifs ou naïfs, mais parce-qu'ils vivent dans le réel)

On ne se rend pas compte à quel point notre aveuglement sur le « christianisme »ou « notre christianisme » est un obstacle à sa propagation...à quel point il a alimenté les discours sur colonisation et christianisation qui allaient de pair...ce qui souvent d'ailleurs a coûté la vie à bien des missionnaires car si certains se prenaient pour des colonisateurs à la solde de leur pays,  ils se sont souvent trouvés en porte à faux avec leurs compatriotes et leur gouvernement qui venaient piller et détruire quand eux voulaient guérir et éduquer....tant et si bien qu'aujourd'hui l'on arrive à penser que finalement les autres n'ont pas besoin de connaître Jésus et son message car il n'a rien à leur apporter...

(Qu'est-ce que l'on peut trouver à redire au message de quelqu'un comme Jésus qui entre autre, nous dit d'aimer nos ennemis disais-je une fois à un anthropologue européen lors d'une conférence quand on parlait de la question de la conversion au christianisme, que lui considérait inacceptable...)

D'une certaine manière, la persécution des chrétiens d'Orient a ouvert les yeux à beaucoup et leur a fait découvrir que l'Europe-Amérique n'avait pas le monopole du christianisme, ni non plus l'exclusivité et en plus qu'il y avait des chrétiens là-bas avant qu'il n'y en ait ici chez nous...C'est quand même triste que ce soit seulement maintenant qu'on les découvre, mais je me réjouis quand même de cette découverte et de l'attention qui leur est portée. On a vraiment l'air ridicule nous avec nos querelles de clocher et nos discussions dogmatiques qui nous permettent de prononcer des anathèmes les uns sur les autres comme on prononce des fatwas...

Je dois aller mieux : j'ai repris mon esprit combatif...

Merci, Seigneur...

Il ne faut pas non plus que j'oublie la contemplation, le silence...

 

 

Adresse du site avent, retraite dans la ville

https://avent.retraitedanslaville.org/date___2017-12-05/?utm_source=EMV&utm_medium=Mail&utm_campaign=ADLV#formCommentaireMeditation

 

 

 

 

 

 

 

 


 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments