Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Regarder en arrière ...ou pas!

 

Mercredi 4 octobre 22:55 banlieue de Washington,

 

Bien arrivés sans incidents ;

 

Changement de décors ; j'aime bien les changements de décors j'aime bien partir même si c'est toujours du travail que de s'apprêter à voyager : réfléchir pour prendre le minimum mais le nécessaire, ne rien oublier ( au moins quand on ne part pas d'un pays à l'autre ce n'est pas dramatique si on oublie quelque chose), laisser l'endroit que l'on quitte en bon état pour le retrouver propre quand on revient, surtout ne pas oublier de vider les poubelles, c'est ça mon obsession, car si on laisse quoi que ce soit, ça attire toutes les bêtes... plus ou moins grosses.

 

Le plus difficile c'est quand on quitte un lieu où l'on ne reviendra pas, c'est là qu'il ne faut surtout pas regarder en arrière une fois qu'on est parti : c'est fatal ! Le passé ne nous appartient plus, l'avenir ne nous appartient pas encore, il n'y a que le présent qui compte car c'est là que l'on vit. Je me demande si c'est cela que signifie cette histoire de la femme de Lot dans la bible qui a été transformée en statue de sel car elle a regardé en arrière alors qu'ils quittaient les villes de Sodome et Gomorrhe que Dieu allait détruire tant elles étaient dépravées Genèse 19:1-26

D'habitude on interprète cette histoire en disant que c'est par curiosité qu'elle l'a fait, interprétation que l'on pourrait qualifier de misogyne dans le sens, qu'elle est le reflet des préjugés sur les femmes, qui seraient toutes des incurables curieuses....

J'ai toujours été intriguée par cette histoire et me suis demandée ce qu'elle signifiait. J'aime bien penser qu'elle signifie que l'on ne doit pas regretter ce que l'on laisse derrière quand on prend la décision de suivre Jésus ( évidemment ce n'était pas de Jésus dont il s'agissait là mais plutôt d'obéir à Dieu), car sinon, on est foutu : on a l'illusion quelquefois que notre vie serait meilleure si on avait fait toutes les bêtises que les autres ont fait et qui semblent leur réussir si bien mais quand on fait cela, on vit dans l'amertume. Il n'y a rien de pire que de vivre dans l'amertume car on ne peut pas profiter du moment qui nous est donné

Mais c'est cela qui fait la richesse des histoires de l'Ancien Testament par rapport aux discours ou aux sermons sur Dieu et la foi, ou par rapport même à certains livres du Nouveau Testament particulièrement les épîtres où on l'a souvent l'impression qu'on nous fait la morale....

C'est justement parce-qu'elles se prêtent à des interprétations multiples que ces histoires sont intéressantes, car elles sont ancrées dans le réel, où il n'y a pas d'un côté les bons et de l'autre les méchants, mais des bons qui peuvent être méchants et des méchants qui peuvent être bons quelquefois. On ne nous présente pas des histoires de saints comme ceux que l'on lit dans les livres pieux où tout le monde est toujours gentil...ou ceux des héros de la patrie, qui comme le chevalier Bayard sont tous « sans peur et sans reproches »et  à qui on devrait notre chère liberté !

Jeudi 5 octobre, 16 heures, même endroit qu'hier

J'ai beau être dans un lieu nouveau, ça ne m'empêche pas de porter au fond de moi des soucis qui me viennent d'autre part. Je ne viens plus d'arriver, je suis déjà là et la nouveauté du lieu ne me distrait pas aussi facilement qu'hier : on n'est plus mercredi, on est jeudi et surtout le cours de mes pensées a changé.

J'en resterai donc à cette phrase laconique, sans commentaire de cette femme, connue uniquement comme la femme de ( comme tant d'autres!) :

« la femme de Lot regarda en arrière et elle devint une statue de sel »

De quoi réfléchir!

P.S. 18:45, sur la terrasse d'un café avec wifi pour envoyer le blog!

Oui il y a des terrasses de café dans la banlieue bobo de Washington: génial!

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments