Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Lève-toi et marche!

Jeudi 19 octobre

Une autre belle journée d'automne un peu plus chaude qu'hier qui permet de lire dehors sans avoir froid. De quoi en profiter ! Mais ce sera un peu plus tard, après le devoir accompli car...

Aujourd'hui  c'est le jour de la déchetterie !

Une fois par mois, c'est devenu un rituel, on va à la déchetterie pour la raison simple qu'il n'y a pas de ramassage de poubelle où l'on se trouve ici à la campagne. Alors même si je parle de rituel c'est quand même très prosaïque..car faire soi-même le travail des éboueurs, n'est pas particulièrement agréable. On a mis au point tout un système compliqué pour simplifier (!) un peu la tâche car si on veut recycler on ne peut pas tout mettre dans un grand sac plastique pour le balancer après dans n'importe quelle poubelle que l'on rencontre au bord de la route !

Dehors sous la fenêtre de la cuisine, il y a un espèce de grand meuble qui était noir auparavant mais que j'ai fini par faire peindre en blanc, où il y a un bac pour les plastiques, un bac pour les verres, un bac pour les boites de conserves, un autre pour l'alu, un autre pour les papiers et finalement un dernier avec un couvercle pour les ordures ménagères...Le plus compliqué c'est pour les cartons car je n'ai pas de bac pour cela : je les jette donc un peu en vrac sur les autres bacs sachant que le jour où l'on ira à la déchetterie il faudra que je mette de l'ordre dans tout cela. Évidemment, il y a un compost aussi mais pour ça je peux jeter directement les détritus, à un endroit étudié pour, au fond du jardin....

Quand tout ces récipients sont pleins ( à peu près une fois par mois) vient la corvée de tout sortir, et bien souvent de refaire le tri car quand il fait froid ou qu'il pleut comme le meuble est dehors et que je n'ai pas envie de m'attarder pour trouver le bon bac, je mets les choses un peu n'importe où sachant que de toutes façons il faudra tout remettre en place le jour J

Le jour J, mon mari apprête la camionnette, et moi je sors tout et procède à la préparation des ordures pour qu'elles puissent être bien compactées et que des sacs en plastiques ou des papiers ne s'envolent pas en cours de route. Ce n'est pas moi qui charge la camionnette et qui amarre tout ça pour que rien ne bouge, c'est lui qui le fait avec beaucoup plus d'efficacité et de talent...( j'en rajoute un peu dans mes compliments car je n'ai vraiment pas envie de le faire!)

Ça met au moins une heure pour tout préparer car je fais bien le tour de la maison pour m'assurer qu'il n'y a pas ici ou là une corbeille encore pleine et qui devrait attendre un mois avant d'être vidée...J'essaie bien surtout de regarder dans mon réfrigérateur pour me débarrasser des restes malodorants qui pourraient encore s'y trouver ( les réfrigérateurs sont tellement grands ici même si le nôtre est un petit modèle) car on ne peut pas jeter des restes de viandes dans le compost sans attirer les animaux....

Quand tout est bien sécurisé sur la plage arrière, je monte ( on monte vraiment quand c'est un pick up) sur la banquette et c'est parti ! On écoute une antenne de musique « country »et on part pour la déchetterie qui est à un quart d'heure de route et que l'on voit de loin maintenant ! C'est une espèce de mont qui grandit chaque jour formé par l'accumulation des ordures qui continuent à arriver tous les jours et qui sont recouvertes  de terre au fur et à mesure pour les camoufler. Je ne sais quel genre de matériau ils mettent dessus pour en faciliter la décomposition.

À l'entrée, il y a toujours un garde qui s'ennuie un peu et avec qui on échange quelques mots et qui est chargé de regarder sur notre pare-brise si on a la vignette qui indique que l'on a payé la taxe du coin mentionnant quoi, c'est gratuit. Et si ce ne sont pas des ordures ménagères que l'on apporte alors on est dirigé à un autre endroit où l'on pèse notre véhicule plein à l'arrivée et vide à la sortie pour calculer le poids de déchet que l'on est venu déverser...et donc ce que l'on doit payer.

Vient maintenant le moment tant attendu : le moment où je me débarrasse dans différents conteneurs qui sont numérotés de tous mes déchets puants accumulés pendant un mois !

Je ressens toujours un soulagement énorme, comme si quelqu'un m'avait dit :  tes péchés te sont pardonnés, lève-toi et marche !

(C'est dans la fameuse histoire du paralytique qui a été guéri :« Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. » (Mathieu 9:5-6))

Je sais évidemment que les ordures recommenceront à s'accumuler, certaines plus nocives que d'autres...et qu' il faudra recommencer à faire le tri, et que le rituel de leur élimination ce mois-ci devra être répété le mois suivant...

C'est comme ça , avec nos péchés, jamais une bonne fois pour toutes! il faut périodiquement retourner à la déchetterie ...mais qu'est-ce qu'on se sent bien après !

 

J'ai pris le temps et j'ai bien regardé l'arbre, cet arbre immense au milieu du jardin en forme de parasol : il y avait au-dessous , tout au tour, une couche épaisse de feuilles de toutes les couleurs déjà tombées, mais il en restait encore pleins sur l'arbre, vertes sur les branches les plus basses mais de plus en plus rouges au fur et à mesure que l'on regardait vers le ciel ! Magnifique cet arbre : trop beau pour en prendre une photo ! Il faut être sous son ombre pour l'apprécier!

 

P.S. L'avantage de la déchetterie ici , c'est que l'on n'a pas le droit d'aller piocher dans les bacs pour y prendre les encombrants que d'autres personnes ont jeté...sinon on reviendrait avec une camionnette pleine ...alors j'y vais tranquille...

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments