Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
simone-over-blog Vivre la foi chrétienne au quotidien ici et ailleurs: réflexions , réactions et méditations en chemin.

Vieillir: Tu seras toujours le même mais pas moi!

Le jeudi 12 octobre

Aujourd'hui : 12 de octubre , día de la raza, o día de la hispanidad (selon les pays) Columbus day aux États Unis, (jour férié pour ceux qui sont sous la juridiction de l'état fédéral mais qui a été lundi) : le jour officiellement choisi pour célébrer la découverte de l'Amérique par Christophe Colon...ou le début du génocide des amérindiens, selon que vous racontiez l'histoire du point de vue des vainqueurs ou des vaincus. Évidemment, c'est un sujet qui fâche aujourd'hui...

Moi, j'ai d'autres choses à gérer et il y a déjà des changements de programme qui me tournent vers des réflexions plus prosaïques, celle des maisons de retraite, de leur utilité et du soin des personnes qui y vivent, ou de toute la question du vieillissement, un gros sujet de société aujourd'hui sauf que ça se vit au jour le jour.

Chaque fois que je vais dans la maison de retraite pour rendre visite à cette dame ( que je devais retrouver aujourd'hui) je suis frappée par le luxe du lieu, luxe dans le sens que c'est une immense propriété, avec des pelouses bien tenues et des beaux parterres de fleurs ici et là pour agrémenter le lieu. En réalité, comme ça se fait beaucoup ici, la maison de retraite proprement dite est un bâtiment qui fait partie d'un ensemble, un village en quelque sorte. On commence par louer un appartement avec une place de parking et au fur et à mesure que l'on perd ses moyens on va dans une autre section du village où l'espace que l'on occupe rétrécit jusqu'à la section médicalisée pour la fin de vie. C'est symbolique ce détachement progressif...

L'organisation est étonnante : il y a tout pour le bien-être des résidents, avec restaurants, salle de gym, salle de conférence, chapelle, salon de coiffure, boutiques etc...et où sont organisées des activités culturelles et sportives mais aussi des sorties avec les minibus adaptés pour les personnes à mobilité réduite. Comme on se trouve à la campagne et qu'il n'y a pas de magasins aux alentours, ces minibus sont indispensables quand les gens ne peuvent plus conduire ce qui est une perte d'indépendance énorme et qui est très mal vécue par les personnes âgées ici ! Apprendre à être dépendant, ça demande toute une rééducation !

Évidemment, ça coûte les yeux de la tête ! Même si beaucoup de ces centres ont été établis au point de départ par des églises pour prendre soin de leurs personnes âgées, ça coûte aujourd'hui des millions que de gérer ces lieux. Beaucoup d'entre eux sont gérés par des fondations toujours rattachées à des églises et reflète le niveau socio-économique de leurs paroissiens. Même s'ils acceptent des gens moins fortunés qui ne peuvent pas payer le coût normal, en tout cas, il n'y a ni latinos, ni afro-américains dans cette maison de retraite....C'est du tout blanc...

Chaque fois que j'y vais, je suis frappée par la propreté et l'organisation : tout est nickel et le personnel est souriant et professionnel. Moi qui aime le désordre, l'imprévisible, et la spontanéité, ça me fait froid dans le dos : ça manque tellement de chaleur humaine. ..Je crois que je ne pourrai jamais vivre dans un tel lieu, même si j'en avais un jour les moyens...

Ce qui me frappe encore plus, c'est que l'amie à qui je rends visite, n'y est pas heureuse. Pourtant, elle sait elle-même qu'elle est privilégiée de vivre là, qu'elle a tout le confort qu'elle peut désirer à son âge (elle a plus de 90 ans) et qu'elle ne devrait pas se plaindre. Mais vivre en vase clos, avec d'autres personnes âgées surtout qui à son étage semblent vivre dans le passé, ce n'est pas le top quand on a gardé ses facultés. D'autant plus, et c'est là que le bât blesse, son passé à elle est un passé qui est différent de celui de ceux qui l'entoure, tellement différent qu'il leur serait incompréhensible.

Quand on vieillit on veut retourner au pays où l'on a grandi, on veut raconter les histoires de son enfance et de son adolescence, et elle qui est née dans un autre monde, sur un autre continent, il n'y a qu'avec moi qu'elle peut en parler. L'homme, qu'elle a aimé et pour lequel est venue ici, est décédé et elle ne peut pas retourner « chez elle » Et son chez elle d'ailleurs, il n'est plus vraiment là-bas mais il n'est pas tout à fait ici non plus !

Seigneur aide-moi à avoir plus de compassion pour elle !

10 heures 49 : Il fait frais! Je suis sortie de la maison et j'ai senti le vent frais : c'est génial l'automne !Enfin !

Retour à l'ordi : Je me demande bien évidemment, quand ce sera mon tour quelle genre de personne âgée je serai : trop d'inconnus à l'heure qu'il est pour m'en préoccuper vraiment même si on nous dit qu'on devrait être prévoyant. Et puis, il y a ces paroles réconfortantes que je prends pour moi même si elles ne me sont pas adressées : « Écoutez-moi, maison de Jacob, (...)jusqu'à votre vieillesse je serai le même, Jusqu'à votre vieillesse je vous soutiendrai; Je l'ai fait, et je veux encore vous porter » (Isaïe 46-4)

Moi, je ne serai pas la même, certainement pas. Mais Dieu oui. C'est rassurant !

(Pour être honnête ce qui me rassure aussi ce sont mes enfants qui ont eu la bonne idée de se marier avec des gens qui ont une conception traditionnelle de la famille et donc qui pensent qu'on doit s'occuper de ses parents quand ils sont âgés même s'ils deviennent emmerdants... (ce qui ne veut pas dire ne pas les mettre en maison de retraite si besoin est !))

Bref, je suis vraiment gâtée, je dois donc refaire cette prière avec plus de ferveur pour ceux qui ne le sont pas,

Aide-moi à avoir plus de compassion !

 

P.S. 22 heures, l'actualité que je retiens: les États Unis se retirent de l'UNESCO. Ça fait maintenant plus de 50 ans que les Nations Unies sont considérés par certains ici comme le suppôt de Satan. À une époque c'était parce-qu'ils étaient considérés communistes, aujourd'hui c'est parce-qu'ils sont pro-palestiens. Plus ça change et plus c'est la même chose.

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comments